Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents > Autres      (478 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je pense que mon fils est Asperger

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1155 lectures | ratingStar_42827_1ratingStar_42827_2ratingStar_42827_3ratingStar_42827_4

Vincent est un garçon très affectueux, communicatif, heureux de vivre. Mes doutes ont commencé en août 2004 à notre retour de vacances où j'ai réalisé que son comportement me semblait être "en retard" . De là, j'ai eu un rendez-vous avec le personnel de la maternelle qui a confirmé mes doutes et interrogations. Mon plus gros souci à ce moment-là était qu'il n'était pas propre & ne semblait pas vouloir l'être et surtout qu'à la moindre contrariété il pouvait entrer dans une crise hystérique pensant laquelle nous ne pouvions pas entrer en contact avec lui (et pouvant durer jusqu'à une heure ! ). À cela se sont ajoutés des problèmes de langage et de communication que tout le monde a mis sur mon dos (je suis trop protectrice, me suis-je entendue dire des centaines de fois) et il est dans une famille bilingue (nous utilisons les deux langues + un peu d'anglais, mais seulement entre mon mari et moi). Seul le personnel de la maternelle ne m'a jamais jugée.

Après ce RDV, nous avons envoyé un dossier à la pédopsy de la mairie (c'est le processus, ici) en novembre 2004. Elle nous a répondu qu'elle verrait Vincent après l'été 2005, car elle était débordée. J'ai trouvé cela inadmissible et après qqs déboires dont je vais passer les détails, j'ai consulté une psy privée qui a fait un pré-diagnostique de Syndrome d'Asperger après nous avoir rencontrés (Tommy et moi) 3 fois ; Vincent seul 4 fois à son cabinet, 1 fois à la maternelle et 1 fois à la maison. Ce pré-diagnostique n'est pas accepté par l'administration et nous avons maintenant eu notre premier rendez-vous au service psychiatrique pour enfants de l'hôpital pour justifier le sérieux de notre cas. Nous y avons rencontré (le 10 juin) une pédiatre et un psy qui admettent qu'il a un problème entrant probablement dans le spectre des handicaps de l'autisme et ont accepté de nous faire entrer dans le système. Il y a maintenant environ 5 mois d'attente, puis 6 semaines de tests et le diagnostique tombera.

 

Voilà un peu notre parcours.

 

 

 

Maintenant, Vincent… C'est un enfant très doux qui ne recherche pas la compagnie des enfants de son âge, mais celle des plus jeunes ou plus âgés et souvent des filles OU des adultes. Il ne sait pas jouer avec ses petits camarades et ne peut pas s'arrêter au milieu d'un jeu qu'il a commencé. Il a du mal à communiquer et à comprendre des instructions. Il ne répond pas au langage corporel incitant au jeu ou à la communication. Il adore chanter, fait beaucoup de cris d'animaux et se parle beaucoup, mais en des termes que seul lui comprend (onomatopées ou mots incompréhensibles).  

Il a du mal à supporter un changement de routine : par exemple, lorsque son père le conduit à la maternelle le matin, Vincent veut absolument qu'il tourne à gauche : alors, comme il y a trois virages à droite – pas de bol -, Tommy va sur la gauche lorsqu'il arrive au parking.  

Un autre exemple : un jour, nous sommes allés chercher sa grande soeur à l'école (c'était en hiver) et il y avait une vieille chaussette de sport taille adulte dans le caniveau ; lorsque nous avions traversé, il a décidé que c'était la chaussette de sa soeur et m'a lâché la main pour aller la chercher : je l'ai vite rattrapé et ai essayé de lui expliquer que ça n'était pas à Manon et que ce qu'il venait de faire était dangereux, mais avant que j'ai pu lui expliquer quoique ce soit, il a commencé à hurler et cela a duré ½ heure sur le trottoir sans que je puisse communiquer avec lui !  

Et il y a beaucoup de choses comme cela. Un dernier exemple, nous venons de passer trois semaines de vacances en France (les enfants et moi, mon mari ne voulant pas nous accompagner). Samedi, nous avons voyagé de Montpellier à Copenhague : lever à 5h30, TGV de 7h15 à 11h30, 4 heures d'attente à l'aéroport, puis deux heures de vol. Et bien Vincent, qui porte pourtant une couche, n'a pas fait pipi depuis le vendredi soir jusqu'à notre retour à la maison (et pourtant il avait bu).

Mais, c'est un enfant très affectueux qui présente un comportement tout à fait différent lorsqu'il est dans son environnement (c'est-à-dire à la maison). Il est ouvert au jeu avec sa soeur ou avec nous, aime être câliné, parle beaucoup (même si on ne comprend pas toujours tout) … et il semble être heureux.

 

Pour Stéphane, dès ses premiers jours j'ai cru qu'il n'entendait pas car il ne réagissait à quasiment rien. Après visite chez l'ORL, nous avons été rassurés sur son audition, mais il n'a pas réagit pendant longtemps aux sons. Maintenant, il a 18 mois, ne marche pas et ne parle pas et ce qui m'inquiète surtout, c'est qu'il se tape – sans vraie violence.

 

J'ai lu le livre de Tony Attwood en anglais et me le suis acheté en francais lors de mon dernier séjour. J'y retrouve beaucoup de choses que je reconnais chez Vincent.  

 

Mon mari et moi avons aussi beaucoup consulté Internet où nous avons trouvé beaucoup de matériel intéressant.

Ce qui est troublant, c'est que mon mari se reconnaît dans les symptômes décrits (intérêt vif pour la 2nde guerre mondiale et la F1, peu d'amis, une enfance très solitaire…).

J'utilise les picto quotidiennement (je les ai fabriqués et la maternelle utilise les mêmes).

 

Le test du chat, je viens d'en entendre parler, mais les médecins veulent d'abord diagnostiquer Vincent avant de s'intéresser à Stéphane. Et oui, j'ai de vives craintes pour Stéphane.

 
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


42827
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les novembers girls vont faire plein de calin a la st valentin!!!!

image

Coucou les filles ! Je viens de rentrer de vacances et je découvre une multitude de +++ c génial ! Je suis super contente pour les nouvelles futures mamans! Bon moi le mauvais coté commence ; après avoir passé 4 semaines géniales voila...Lire la suite

Lilian thuram - le football

image

Le défenseur central Lilian Thuram (36 ans) , qui devait signer au Paris SG, a annoncé vendredi lors d'une conférence de presse qu'il souffrait d'une "malformation cardiaque", détectée lors de la visite médicale, qui l'empêche de s'engager...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages