Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents > Autres      (478 témoignages)

Préc.

Suiv.

Prise en charge d'intervenant à domicile

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 411 lectures | ratingStar_36905_1ratingStar_36905_2ratingStar_36905_3ratingStar_36905_4

Nous, nous avons deux intervenantes à domicile (une pour chaque jumeau). Nous les appelons des APE = accompagnante psycho-éducative. Elles travaillent avec PECS, TEACCH, ABA, Padovan, protocoles sensoriels, et tout le travail scolaire. Nous avons justement demandé une révison de nos AEEH en juin, du fait que nos intervenantes ne sont plus subventionnées. (C'était une subvention privée importante d'un grand magasin à l'association qui gère le service de ces intervenantes) Donc elles sont à charge des parents en totalité. Nous les rémunérons en CESU. Nous avons fourni la prescription médicale de prise en charge qui mentionne ces interventions, les devis, et sommes allés à la commission plénière de la CDAPH pour défendre cette prise en charge, et la révision. Et nous avons eu gain de cause.

 

Mais il y a eu beaucoup de travail fait en amont, depuis de nombreux mois. Le dossier de notre association commençait à être bien connu, de l' EN, de la DDASS, et enfin de la CDAPH. Au départ, nos APE devaient être incluses dans un Sessad et donc rémunérées par la DDASS. Mais celle-ci a refusé au prétexte que ce n'était pas du soin mais de l'éducatif.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


36905
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les novembers girls vont faire plein de calin a la st valentin!!!!

image

Coucou les filles ! Je viens de rentrer de vacances et je découvre une multitude de +++ c génial ! Je suis super contente pour les nouvelles futures mamans! Bon moi le mauvais coté commence ; après avoir passé 4 semaines géniales voila...Lire la suite

Lilian thuram - le football

image

Le défenseur central Lilian Thuram (36 ans) , qui devait signer au Paris SG, a annoncé vendredi lors d'une conférence de presse qu'il souffrait d'une "malformation cardiaque", détectée lors de la visite médicale, qui l'empêche de s'engager...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages