Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents > Autres      (478 témoignages)

Préc.

Suiv.

Témoignage d'une enseignante en milieu spécialisé pour handicapés visuels

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 1787 lectures | ratingStar_885_1ratingStar_885_2ratingStar_885_3ratingStar_885_4

Ayant été enseignante en milieu spécialisé pour handicapés visuels pendant 25 ans, moi aussi j'ai été outrée de certains comportements des enseignants présentés. Depuis de nombreuses années, nous travaillons en équipe à l'intégration des handicapés en milieu dit "ordinaire" et de nombreuses fois nous avons été confrontés à ces paroles.

Pour ma part, j'ai eu la chance d'intervenir en intégration pour l'initiation à l'outil informatique avec des enseignants soucieux du bien-être des jeunes handicapés qui leur était confiés. L'équipe de direction de mon établissement travaille en collaboration étroite avec les collègues des établissements où sont reçus les jeunes et nous assistons à chaque conseil de classe et réunions pédagogiques. Que ce soient les éducateurs sur le terrain où tout intervenant de l'institut spécialisé, nous devons chaque année expliquer comment nos interventions vont avoir lieu dans les classes. Ce n'est qu'à ce moment-là que nous pouvons travailler intelligemment.

Toutefois, les centres de formation des maîtres doivent impérativement donner du temps pour la pédagogie spécialisée. Et je peux comprendre la réticence des enseignants qui ont toujours eu de "bons" élèves. Pour eux, le handicapé va faire perdre du temps à toute la classe. Pressés par le temps, par les programmes lourds, par le nombre trop élevé des jeunes dans leur classe, ils sont effrayés par l'ampleur de la tâche !!!

Ils sont encore nombreux à craindre que le jeune handicapé qui a besoin d'un ordinateur en classe pour gagner du temps (prise de notes, écriture lisible, recherche documentaire…) n'en profite pour tricher !!!

Et si en plus, il a une Auxiliaire de Vie, alors là c'est le "soufflage" assuré !!!

Pendant toutes ces années passées au quotidien avec des enfants et des adolescents malvoyants ou non-voyants, je sais combien la patience et le temps est important. Dire, répéter encore et encore, saisir le bon moment pour l'explication, deviner quand il faut stopper les acquisitions pour revenir sur un sujet non maîtrisé…

J'ai passé des nuits et des week-end sans parler des vacances à construire mes cours personnalisés à chaque jeune et chaque année, j'ai recommencé en fonction des acquisitions des uns et des autres. C'est certain qu'il faut être très organisé et accepter de se donner à fond ! Et n'en déplaise à ceux qui le pensent : notre métier n'est pas une vocation, simplement la mise en application du mot Respect, respect de l'autre, de la différence.

QUel bonheur quand un des jeunes qui venaient dans ma classe repartait à la fin de l'année en sachant son clavier grâce à la synthèse vocale et qui pouvait enfin écrire sur un "chat" ou un courriel à ses potes…

Je trouve qu'il est bien de montrer le mauvais côté de l'intégration pour expliquer les problèmes qui se posent aux parents et aux enseignants et il est scandaleux que les instances administratives traînent autant les savates pour un sujet aussi grave. Je me suis aussi occupée des polyhandicapés et grâce au travail d'équipe que nous avions instauré, les jeunes de l'institut qui sont "de passage" pour le temps des acquisitions primaires des aides possibles, nous avons fait un excellent travail. Il suffit juste d'accepter que l'autre, l'intrus qui débarque dans la classe avec l'enfant "différent" soit aussi cultivé et en connaisse plus sur les techniques spécifiques au handicap qui est posé.

Et les instances administratives doivent aussi réfléchir afin d'éviter que des handicaps opposés ne se retrouvent dans la même classe comme je l'ai déjà vu… (un sourd, un aveugle) …

L'entraide, la mise en situation des non-handicapés une demi-journée peut être une bonne solution pour expliquer la vie du jeune qui arrive et qui est en fauteuil ou qui a de lapeine à parler et à marcher… Mais pour cela, il faut que les protagonistes grandissent dans leur esprit pour atteindre la compréhension du handicap quel qu'il soit… Que ressentez-vous dans le noir, dans un endroit inconnu, sans aucun repère visuel avec devant vous, une voix sévère qui vous dit qu'elle ne pourra pas s'occuper de vous ? Mettez-vous en situation et vous verrez peut-être le monde d'un autre angle… Bravo à tous les jeunes de ce reportage pour leur courage et leur volonté de s'en sortir. Continuez à bouger les choses trop pèpères de notre bonne vieille société frileuse… Ne pensez-vous pas que les hurlements de bonheur de ce jeune en deltaplane n'étaient pas tout simplement géniaux ?
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


885
b
Moi aussi !
21 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par BONSENS | le 20/03/10 à 08:05

Bonjour,
Je pense que c'est une erreur de rassembler en une même classe tous les sujets d'un handicap semblable. Justement le mélange permet de créer une synergie entre les uns et les autres.
De fait j'ai tendance à penser que nous avons tous des handicaps et que le mieux est de le reconnaître et de les partager ; c'est pour mieux les surmonter ...
Imaginez-y vous des classes composées uniquemment de surdoués en Mathématiques ou de cancres en géographie rassemblés dans chacune de ces disciplines ? Croyez-vous vraiment que les résultats seraient meilleurs qu'avant ?

Histoires vécues sur le même thème

Les novembers girls vont faire plein de calin a la st valentin!!!!

image

Coucou les filles ! Je viens de rentrer de vacances et je découvre une multitude de +++ c génial ! Je suis super contente pour les nouvelles futures mamans! Bon moi le mauvais coté commence ; après avoir passé 4 semaines géniales voila...Lire la suite

Lilian thuram - le football

image

Le défenseur central Lilian Thuram (36 ans) , qui devait signer au Paris SG, a annoncé vendredi lors d'une conférence de presse qu'il souffrait d'une "malformation cardiaque", détectée lors de la visite médicale, qui l'empêche de s'engager...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages