Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents > Troubles du comportement      (170 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils suit des séances de psychomotricité

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 4476 lectures | ratingStar_54711_1ratingStar_54711_2ratingStar_54711_3ratingStar_54711_4

Bonjour.

Après avoir posté sur les forums santé et école beaucoup de parents m'ont conseillé de rentrer sur le forum des enfants différents… alors me voilà !

 

Notre fils de 9 ans est pris en charge depuis 2 ans et demi au cmp et suit principalement des séances de psychomotricité qui lui réussissent.  

Psycho motricienne et pédo psy semblaient plutot satisfaits et nous aussi car nous le trouvions plutot en gros progres.

 

Nous avions consulté au départ parce qu'il était presque tout le temps en situation de "tête de turc" à l'école, avait une image de lui assez "dégradée" alors qu'il était plutot bon élève, commencait à manifester une peur viscérale d'aller à l'école alors que nous étions déjà intervenus plusieurs fois aupres de l'équipe enseignante, une tête de "poupon" sur un corps d'enfant plus grand que son age, des difficultés en psychomotricité en général et fine en particulier, deux accidents qui avaient failli lui couter la vie entre 0 et 6 ans et une demande d'aide de sa part visant à lui donner plus d'assurance au sein du groupe en général.  

Bref, un bagage qui nous semblait lourd à porter pour lui mais aussi pour nous les parents qui ressentions le besoin d'être aidés pour l'accompagner.

 

Au début le pédo psy a effectivement confirmé une souffrance qui d'après lui se règlerait avec la psychomotricité. En effet les progrès étaient spectaculaires.

Entre temps un test de weschler révèlera un QI  "normal supérieur" mais pas de précocité révélée. Des rapports entre QI Verbal : 110 et QI Performance 116 équilibrés (qu'est ce que ça vaut tout ça… ?).

La psy ayant fait ce bilan ayant constaté des difficultés à se concentrer et un sens de l'observation assez relatif elle préconisera des tests de "projective" soit de personnalité. Il y aura plus d'un an et demi d'attente puis les conclusions tomberont en août derniers après que nous ayons eu quelques jours auparavant des bilans très positifs du pédo psy et de la psycho motricienne.

 

C'est une psycholoque clinicienne du cmp spécialisée dans les tests Rorschach et CAT qui nous recevra et BADABOUM !!! Une série d'adjectifs inquiétants nous sera délivrée type " inquiétant, préoccupant, envahissant… " mais pas de diagnostic. Des mots comme "persévérations" "liens arbitraires" "angoisse de morcellement" "dévoration" "destructions menacantes" "système défensif précaires"… et j'en passe. (Ca vous parle Ca ? ).

Pour elle les préconisations étaient claires : hopital de jour 3 demi journée par semaine… + psychothérapie individuelle + poursuite de la psychomotricité.

MAIS DE QUOI PARLE T'ON ? Sera la question que nous poserons alors inlassablement aux professionnels.  

 

- Elle, elle répondera que c'est le pédo psy qui nous expliquera et mettra en forme  

- Le pédopsy n'expliquera pas plus qu'elle mais considérera que l'hopital de jour ne convient pas et qu'il faut l'intégrer à une Unité de soir 3 fois par semaine. A la question MAIS DE QUOI PARLE T'ON ? Il répondra "une souffrance qui le perturbe dans son intégrité corporelle" (et ça, ça vous parle à vous ? ). A ses yeux pas de psycho thérapie individuelle car maturité insuffisante pour la supporter (plus tard dans un courrier réclamé à corps et à cris par le généraliste il dira "pas de psychothérapie individuelle envisagée car pas de place disponible au cmmpp"… !!!).

- Le directeur de l'unité de soir rattachée au cmpp nous recevra et se montrera très dubitatif quant la justesse de la thérapie en unité de soir trouvant que notre enfant ne correspond pas aux profils des enfants traités dans son unité et que l'inclure dans ce groupe pourrait lui porter préjudice de part la lourdeur des profils des autres enfants. A son initiative, un expert sera désigné pour nouvel avis… et répondre à notre question MAIS DE QUOI PARLE T'ON ?  

- L'expert (anciennement le fondateur de l'unité de soir) dira : pas d'hopital de jour, pas d'unité de soir mais une psycho thérapie individuelle à l'extérieur du cmpp avec un professionnel qui aurait un "regard neuf" sur notre enfant et poursuite de la psycho motricité. A la question MAIS DE QUOI PARLE T'ON ? Il dira… Dysharmonie non évolutive. Bon… enfin un diagnostic. Mais alors les tests de projective inquiétants, menaçant l'avenir de notre enfant ? En gros la réponse sera "rien de bien dramatique, des indicateurs de souffrance mais il ne faut pas écrire l'histoire avant qu'elle ne se fasse… "

 

ALORS… QUI A RAISON ?

 

Et vers qui aller maintenant ?  

Peut on continuer à trimballer notre petit bonhomme de psy en psy, de rendez-vous en rendez-vous… ? Trois ans que ça dure… et depuis Aout augmentation des fréquences des rendez-vous avec des gens qui appartiennent tous à la même équipe mais ont des avis divers et variés quant aux diagnostics (quant ils en ont ! ) et quant aux préconisations.

 

Henrietta sur le forum Ecole nous conseille un bilan neuro complet en milieu hospitalier pour la prochaine étape.

 

Et vous ? Avez vous un avis ? A notre place que penseriez vous ? Quelqu'un a t'il connu un parcours similaire avec son enfant ?

 

Merci à tous ceux et celles qui auront bien voulu nous lire.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


54711
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Maman déboussolée....

image

Mon expérience vient du fils de mon ami, bientôt 5 ans, et je n'osais plus l'emmener nulle part car tj agressif et coups bas envers les autres enfants. Je ne te parle pas des rapports avec le mien qui a deux ans de moins ! C'est autre chose. Il y a...Lire la suite

A propos de suzanne-pour mamanat et paqui

image

Ne panique pas Lénaïg. Certains retard psychomoteur sont loin d'être irréversible. Il faut maintenant que tu consultes un neuropédiatre ou un neurologue spécialisé en pédiatrie. Je te conseille d'appeler les CHU de ton coin, ils pourront te...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages