Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents > Troubles du langage      (622 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dyslexie et réussite scolaire

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 14/02/11 | Mis en ligne le 30/03/12
Mail  
| 1093 lectures | ratingStar_234551_1ratingStar_234551_2ratingStar_234551_3ratingStar_234551_4
Bonjour, Je souhaite vous livrer mon témoignage sur le sujet "dyslexie et réussite scolaire". Ce sujet me touche puisque je suis moi même dyslexique et pourtant je réussie scolairement : je suis actuellement, a 22 ans, en master 2 de droit. Oui sans redoublement ! Alors comment ? Je suis d'accord avec prof CE1 : la dyslexie n'empêche pas l'intelligence. Un dyslexique n'est pas non plus un fainéant : là où un élève normal fera 1 effort pour parvenir à un résultat, un dyslexique en fera 10 ! J'ai suivi une scolarité normale. A l'école primaire, j'ai été diagnostiqué en CP, et ai suivi à ce moment des séances chez l'orthophoniste. Elles m'ont été très bénéfiques. Cependant en CE2 j'ai intégré une nouvelle école et mes enseignants n'ont jamais su que j'étais dyslexique : ne connaissant pas moi même mon maux et mes parents pensant que le problème était réglé. Sauf que la dyslexie ne se guérit pas. J'ai toujours eu 0 en dictée… quelle horreur ! J'ai toujours de ce fait détesté l'école : je rêvais de me casser la jambe pour pouvoir ne pas y aller. Heureusement qu'arrivée en 6e on nous fiche un peu la paix avec l'orthographe. C'est là que j'ai pu me révélé toujours cependant en étant handicapée. Au lycée les problèmes reviennent. J'ai fais un bac ES, et très bonne pour les dissertations quand il s'agit du fond, la forme était catastrophique. Globalement sur toutes mes notes de dissert' (donc en philo, géo/histoire, français, et économie) il faut me rajouter 2 points (points que les profs m'enlevaient pour l'orthographe). La compréhension des textes est aussi plus lente. Mais j'ai obtenu mon bac ES, certes sans mention. A noter que les dyslexiques sont souvent les derniers à sortir de la salle d'exam. J'avais difficilement le temps de finir les épreuves. A la fac de droit les premières heures de cours ont été un calvaire. C'est là que je me suis réellement demandé quel était mon problème face aux autres élèves toujours en avance sur moi. Il m'était impossible de prendre un cours en amphi en note correctement tout en écoutant le prof. De plus là les fautes d'orthographes ne passaient plus du tout aux yeux des profs. Il me fallait faire quelque chose, mais quoi ? Relire mon bescherelle ? Je ne peux pas apprendre les règles d'orthographes. Et si je les apprends je ne peux pas les appliquer ! Je n'ai jamais su reconnaitre un COD dans une phrase,… j'ai alors consulté une orthophoniste à 18 ans. Nous avons fait le bilan : je souffre de dysorthographie. A 18ans j'ai repris les séances d'orthophonie pour travailler l'orthographe et la compréhension. Elle m'a aussi fait déculpabiliser de cette sensation d'être nul. On le pense quand on est incapable de retenir ce qu'est un COD ! Ensemble nous avons aussi fait les démarches pour les tiers temps aux examens. J'en ai ainsi bénéficier et cela m'a beaucoup aidé. Pas que j'eusse le temps de corriger mes fautes pendant les épreuves : je ne connais pas les règles d'orthographes ! Mais je pouvais encore une fois compenser. Je réfléchissais plus donc j'avais une meilleure note. Je suis parvenu à réaliser toutes mes années de fac. Véritable souci resté en suspend : l'apprentissage d'une autre langue. Quelle horreur ! J'ai toujours appris par coeur mes leçons d'anglais mais impossible à retenir sur la durée. Je suis nullissime en anglais et le système français ne m'aide pas puisqu'on apprend en cours que la grammaire. Pire en allemand. Sauf qu'en droit parler une 2nd langue : l'anglais + une 3e langue : cela ouvre les portes de l'emploi. Comment arrivé jusqu'ici je ne trouverai pas d'emploi parce que je ne parle pas d'autres langues ? Le seul et unique moyen : partir à l'étranger. Je le recommande aux dyslexiques. Si possible partir le plus tôt et fréquemment. Je suis parti en allemagne 3 mois lors de mes 16 ans et cela ma beaucoup aidé. Je suis donc parti pour mon bac +4 12 mois en Allemagne. Bien sur après cette période je ne parle toujours pas couramment l'allemand mais je me suis beaucoup améliorer. Je pense devoir encore repartir pour parler couramment. Aujourd'hui à Bac+5, et bientôt sur le marché de l'emploi je peux me dire que j'ai réussi quelque chose. Cependant il me reste beaucoup à faire. Ma dyslexie n'est pas reconnu par l'employeur et je ne vais pas lui dire au risque qu'il ne me prenne pas. Mais comment faire quand je devrai rédiger des lettres ? Des contrats ? Je révise mes cours d'orthophonie, essaie de retenir les règles, de relire la conjugaison des verbes. Ainsi je m'améliore mais c'est difficile et me prends beaucoup de temps. Je dois ajouter que je joue du piano. J'ai appris a en jouer en CE2 et cela ma énormément aidé. J'étais d'ailleurs assez douée. Je conseille aux enfants dyslexiques de jouer d'un instrument. Je pense que cela a des répercussions sur l'handicape. Au pire ça permet à l'enfant de se valoriser et de pouvoir avoir un domaine où il se sent reconnu et doué. Ce qui lui manque grandement à l'école. Il est tout à fait possible de continuer l'école "normale" mais bien sensibiliser les professeurs. A mon avis il faut aussi l'expliquer à l'enfant : lui dire que ce n'est pas sa faute, que quand on est dyslexique on fait les choses aussi bien que les autres mais il faut beaucoup plus de temps et d'effort. Je ne sais pas si mon témoignage vous aidera, vous maman de dyslexique, je l'espère. Je vous souhaite beaucoup de courage et de patience.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


234551
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille de 10ans a des prblm de comprehension - enfants differents

image

Oui le parcours du combattant, et c'est rien de le dire ! J' ai une enfant "dys" de 11 ans. Quelle niveau a ta fille ? A-t-elle déjà redoublé ? Sait-elle lire ? Tient, je te mets mon histoire : Citation : C'est le parcours du combattant (merci...Lire la suite

Cousines et treillis (lesb) - recits erotiques

image

J'ai lu nombreux récits, dont certains m'ont retournée. A mon tour j'avais envie m'inspirer vécu et broder une fiction pour vous écrire une petite histoire. Je n'ai pas trouvé de titre, mais voici le premier chapitre Enjoy ! * * * Je n'aime pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages