Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents > Troubles du langage      (622 témoignages)

Préc.

Suiv.

Timide, je me suis souvent sentie rejetée

Témoignage d'internaute trouvé sur teemix
Mail  
| 1379 lectures | ratingStar_46754_1ratingStar_46754_2ratingStar_46754_3ratingStar_46754_4

Tout d'abord, si ton amie te retient c'est parce qu'elle a beaucoup de considérations pour toi et que tu comptes énormémment pour elle, même si tu ne t'en rends pas compte.

Personnellement, je suis de nature très timide, "sauvage" comme dirait ma "chère" (hum) grand-mère et je ne vais pas vers les autres.

Je me suis dons souvent senti rejetée, j'étais toujours à l'écart dans un groupe et jamais invitée à des fêtes à cause de mon caractère. Evidemment cela m'a donné l'impression d'être inférieure aux autres (je le ressens toujours d'ailleurs) , je me trouvais moche, maladroite, incapable de lié un dialogue sans bégayer, incapable de me rendre intéressante et de trouver quelque chose à dire de passionnant. J'ai moi aussi sombré dans la dépression durant plusieurs années.

J'ai même eu une période extrême (il y a quelques mois seulement) où je me suis carrément isolée de tout le monde, je me suis rendu froide, j'ai également épilés mes sourcils pour les retracer d'une manière qui se voulait agressive, je me suis faite quelques griffures sur les bras, j'ai pensée au suicide aussi et même à me rendre ivre. C'était comme si je me punissais moi-même d'être ce que je suis.

Je n'acceptais plus le contact avec les autres et aller au lycée m'était insupportable. Je pleurais souvent et dormais peu, ressassant tous les malheurs de ma journée.

C'est après tous ces excès et l'inquiétude que mes proches ressentaient envers moi, que j'ai compris que je me comportais comme une imbécile et qu'au contraire j'aggravais mon cas auprès des autres qui me regardaient désormais comme une aliène.

Je me suis alors posée dans un coin et j'ai observé les gens qui m'entouraient, leurs comportements en groupe, pour me rendre compte qu'en fait, il y a pleins de gens renfermés sur eux-mêmes, qui ne prennent pas beaucoup la parole dans les conversations. Il y a ce rapport constant de domination/soumission. L'un écoute pendant que l'autre parle. C'est tout naturel finalement.

Petit à petit, je me suis forcée à leur faire la bise le matin, à leur sourire (même si je n'en avais pas envieà, j'ai commencé à réaliser que le climat s'améliorait autour de moi. Ce n'était pas l'extase mais pas le brouillard non plus.

Je me sens mieux aujourd'hui. J'accepte le fait d'être repliée sur moi-même même si ce n'est pas facile à gérer tout les jours. J'ai également lié connaissances avec des gens du même type de caractère que moi et tout à commencé à aller bien mieux. On se comprenait. On avait tous été rejetés.

Je pense que si tu es rejeté, c'est peut-être que tu ne renvois pas une image "saine", c'est-à-dire que ton mal-être, ton repli se ressens autour de toi. Avoue que tu auras plus tendance à sympathiser avec une personne souriante, rayonnante qu'à une personne qui fait la grise mine et broie des idées morbides.

Je te souhaite de t'en sortir !

Je suis convaincu que tu le peux. Tu n'as peut-être juste pas encore eu le déclic qu'il te fallait. Mais ce message sur ce forum prouve bien que tu ne peux plus continuer comme cela et accentue également ta volonté de t'en sortir ! Bannis le suicide.

Sinon, je suis aussi allée voir un psy et il m'a fallu quatre séances seulement pour comprendre que je venais lui parler de futilités et que mes problèmes n'étaient pas bien graves.

Pour aller mieux aussi, j'avoue que la philosophie m'a beaucoup aidé. Lis "propos sur le bonheur" d'Alain. Je t'assure, c'est simple à comprendre, ce sont des mini essais d'une, voir à deux pages et ça redonne du courage.

Si tu veux parler, il n'y a pas de problème je suis là (on n'a pas vraiment le même âge mais bon… j'ai aussi vécu ça).

COURAGE !

Je vais sortir la phrase classique "la vie vaut d'être vécue" qui probablement dans ta phase pessimiste te fera rire sarcastiquement. Mais crois-moi, une fois qu'on s'en est sortie, on recomprend le sens de cette phrase.

Ps : désolé de la longueur de ce message ^^ je suis partie pour écrire un roman mais je ne pouvais pas te laisser dans cet état.
  Lire la suite de la discussion sur teemix


46754
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille de 10ans a des prblm de comprehension - enfants differents

image

Oui le parcours du combattant, et c'est rien de le dire ! J' ai une enfant "dys" de 11 ans. Quelle niveau a ta fille ? A-t-elle déjà redoublé ? Sait-elle lire ? Tient, je te mets mon histoire : Citation : C'est le parcours du combattant (merci...Lire la suite

Cousines et treillis (lesb) - recits erotiques

image

J'ai lu nombreux récits, dont certains m'ont retournée. A mon tour j'avais envie m'inspirer vécu et broder une fiction pour vous écrire une petite histoire. Je n'ai pas trouvé de titre, mais voici le premier chapitre Enjoy ! * * * Je n'aime pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages