Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants différents      (1698 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un enfant qui pose trop de problèmes

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1347 lectures | ratingStar_24289_1ratingStar_24289_2ratingStar_24289_3ratingStar_24289_4

Mon fils a des problèmes scolaires. Vous est-il possible de l'aider ? ". C'est ainsi que Thomas aboutit chez moi. Quand je vais l'accueillir dans la salle d'attente, il passe devant moi sans un mot, sans un regard, un vague sourire aux lèvres. Ahuri, je reste là, la main tendue, et la mère, pour sauver la situation, me la serre.

Thomas s'assied transversalement sur la chaise, tourné vers sa mère. Pendant tout l'entretien, il me scrutera du coin de l'oeil et quand je l'examinerai, ses yeux seront toujours fuyants.

Thomas a 13 ans (il est né en 1984) et c'est un grand costaud (53,7 kg pour 155,5 cm). Il est l'aîné de trois garçons. Une petite fille est décédée de maladie. L'école n'a jamais été son lieu de prédilection. Qu'y fait-il ? C'est simple : rien. Il ne répond pas à l'instituteur qui l'interroge, il dort. C'est un miracle qu'il soit arrivé en 6ème primaire. Même son écriture régresse.

A la maison, il reste assis sur une chaise, alors qu'avant, il se défoulait à l'extérieur.

Le sommeil est mauvais et, en période de difficultés, en particulier lors des examens, Thomas se mouille au lit.

Et puis, il "taquine" ses trois frères : au début, il pince, tape ensuite sur leurs mains, puis cherche à leur griffer les yeux et leur donne des coups de genou dans le front. Dimanche dernier, il les a caressés à coups de marteau ! Après, évidemment, il se dit qu'il n'a pas bien agi (c'est du moins l'interprétation de la maman).

A la moindre remarque, Thomas explose, perd tout contrôle : il est rouge, n'entend plus rien, est bloqué dans sa fureur.

On ne compte plus les otites, ni les bronchites. Pendant longtemps, il a été affecté par une sinusite. En deuxième maternelle, on a enlevé les végétations, tant il bavait (sic) et on a mis des drains de Shepard dans les oreilles pour le compte. Il a souffert de céphalées traîtées par kinésithérapie.

En première année primaire, Thomas parlait très mal ; il refusait de lire, de travailler et a été suivi par une pédopsychiatre et une logopède.

A l'âge de deux ans, il a perdu une petite soeur. Mais déjà avant cet événement, Thomas était une "bombe", difficile à contenir.

Jusqu'à 6-7 ans, les nuits ont été difficiles. Actuellement, Thomas les passe à rôder dans sa chambre, étonné de l'emploi de ce mot, j'en demande plus à la maman, qui me répond que c'est exactement ce qu'il fait… Il rêve d'animaux, en particulier d'un dragon cracheur de feu qui se trouve dans sa chambre. Le lit est toujours défait, témoin de l'agitation nocturne.

Thomas craint l'obscurité et doit y être accompagné par un de ses frères. Il redoute que la foudre ne tombe sur la maison.

C'est un démolisseur : il casse tout, même ses lunettes. Et il ment comme il respire.

Les rapports avec les animaux sont on ne peut plus intéressants. Thomas vit dans une grande ferme et est d'une cruauté extraordinaire avec les bêtes. Il fait mai aux chats, a tué son cochon d'Inde, casse des manches de brosse sur le dos des porcs… Quelques jours après cette consultation, je reçois l'oncle, fermier lui aussi : "Ah, vous avez vu mon neveu ! C'est un cas : l'autre jour, nous avions plein de poussins. Il n'y en avait plus un seul après sa visite : il les avait tous étranglés ! ".

Thomas ne se confie pas vite. Il a beaucoup pleuré, par le passé, mais n'a jamais voulu dire pourquoi.

Il a eu des copains à l'école, mais comme il a redoublé et qu'il est hyperagressif, les ponts ont été coupés.

A l'examen, je constate la présence de beaucoup de tartre noir sur les dents ; l'hygiène buccale est précaire.

R/ Stramonium MK.

Un mois plus tard, Thomas est beaucoup plus agréable, plus gai, plus joueur. Selon sa mère, c'est comme s'il se remettait en route. Cette fois, il me parle, me regarde d'un air sournois, rit de façon inappropriée, sourit d'un air cruel, mais joue le gêné à certains moments. Il faut dire qu'il y a de quoi avoir honte !

En ce qui concerne l'école, il n'y a rien de changé. Le matin, Thomas pleure parce qu'il ne veut pas y aller, c'est une scène de rodéo que de l'attraper pour ensuite l'embarquer de force dans la voiture, à l'arrivée, il faut qu'un professeur soit là pour le réceptionner, l'extirper du siège où il se cramponne et il faut être vigilant : il est capable de s'enfuir et de rentrer à pied à la maison ! Le soir, il n'a jamais aucun cahier à ouvrir : encore eut-il fallu qu'il en ramenât un à la maison-, de toute manière, le journal de classe est bien planqué à l'école ou les pages en sont tout simplement effacées… Les résultats scolaires s'en ressentent. Paradoxalement, Thomas refuse l'école, mais veut être le premier de sa classe !

Il y a 15 jours, Thomas a demandé à retourner chez la pédopsychiatre, lui qui avait tellement rouspété quand on l'y conduisait.

Il maltraite toujours les animaux.-" Les pigeons, il faut les attraper, les mettre en cage et les y laisser mourir de faim"!

Très souvent, Thomas présente de l'herpès labial inférieur (en fait, depuis l'âge de 5 ans, mais la mère avait oublié de m'en parier).

R/ Stramonium XMK.

Deux mois plus tard, l'aggravation est flagrante : les résultats scolaires ont chuté de 33%, Thomas est agressif, perpétuel boudeur et il pleure tout le temps, en particulier à la moindre remarque. Il cache ses cours pour ne pas avoir à travailler, estimant qu'on lui en demande trop. Il ment toujours avec le même aplomb. Sa mère dit qu'il fait vraiment tout pour ne pas réussir. Il coince un de ses frères contre un mur, en pince un autre, écrit :

"Aujourd'hui, je vais battre Timothy parce que ça va être sa fête" et met son projet à exécution.

Le lit est régulièrement mouillé. Il dit que toutes les nuits, un dragon entre dans sa chambre.

R/ Z… MK.

Deux mois plus tard, Thomas est méconnaissable, comprenez : moins agressif, mais c'est toujours ainsi en vacances. En plus, un de ses frères, sa Tête de Turc favorite, est absent. Thomas boude et n'est jamais content : est-ce l'approche de la rentrée scolaire ? Il reste toujours aussi paresseux. Son père, entrepreneur agricole, l'a pris avec lui mais il faut le surveiller sans cesse : il ne fait que des bêtises. Il ne s'est plus mis en colère, Ces derniers jours, il pleure à la moindre remarque.

Lors du retour de son frère, Thomas a été très content. Il nie qu'il ait jamais eu une soeur.

Pendant la consultation, Thomas ne veut rien dire à haute voix. La plus banale question le fait se tourner vers sa mère, sa bouche mime une phrase inaudible. Il n'ose pas répondre, fait des grimaces.

A l'examen, eczéma axillaire gauche.

R/ Z… XMK.

Septembre. Devant la récidive, changement de remède.

R/ Androctonus MK.

Octobre. C'est la révolution. Thomas a frappé un de ses frères à coups de pioche et de pierres. Ce n'est évidemment pas lui qui est en cause : la pioche a tourné… les pierres étaient tombées à côté de leur cible… Il n'arrête pas de faire pleurer Tiphaine… là encore, il n'y est pour rien. Les autres l'embêtent par leur seule présence. Sa mère me rappelle que, l'an passé, il frappait et griffait dans les yeux.

Il ne parvient pas à se passer de ses chats, mais il est très brutal et méchant vis-à-vis d'eux.

A l'école, c'est mieux. Passé en secondaire, Thomas prend goût aux activités techniques et apprécie les changements de professeurs.

Il ne tient pas en place. Quand on le punit, c'est une tornade, il se venge, veut même rendre des coups à sa mère. Si on le prive de quoi que ce soit, "il établit un mur entre lui et ses parents". On l'a retrouvé pleurant : il pensait à sa petite soeur. Au sujet de cette dernière, Thomas fabule tant et plus. Petit, Thomas était déjà très costaud et très brutal, il faisait du mal à sa soeur et accusait le bébé de ses méfaits. Quand elle est décédée, il est devenu fugueur : il escaladait les clôtures, on l'a retrouvé sur un mur et une fois, sur le toit. Il semble que la notion de danger lui fasse défaut. Cependant, il a peur du noir, ce qui ne l'empêche pas d'y terroriser son plus jeune frère.

La nuit, il bave tant et plus.

R/ Mercurius solubilis MK.

Décembre 1997. La brutalité emporte le devant de la scène. Thomas a été retenu à l'école pour avoir cogné la tête d'un autre enfant contre un mur. Au cours de natation, il ne s'est pas gêné pour chasser une mère venue houspiller son traînard de fils. A la maison, il faut toujours l'enguirlander.

Si les parents s'absentent quelques instants, même en plein jour, Thomas a terriblement peur : il sort des couteaux et une arbalète !

A l'école, les cours sont très allégés, ce qui n'empêche notre roi fainéant d'en faire encore moins.

Bizarrement, il vient de demander à ses parents une photo de sa petite soeur et l'a punaisée sur un mur de sa chambre.

Je note toujours autant de tartre noir sur les dents.

Va-t-on enfin sortir du tunnel ? A bout de ressources, je prescris Mercurius solubilis MMK.

Quelques semaines plus tard, je reçois un coup de téléphone de la mère qui se demande si son fils ne devient pas fou. Elle a rangé sa chambre, c'est le nettoyage des écuries d'Augias, et elle a trouvé l'écrit ci-joint. Elle me le lit, j'en suis tellement excité que j'en demande une copie :

De 11 h à 12 h 10.

J'en ai marre que je m'appelle Thomas, ce nom signifie menteur et je ne veux pas dire ce que ça veut. Je n'aimerais pas qu'on me laisse chez Pépé et… pendant que vous partez chez des cousins ou autre part. J'en attrape marre que Papa doit toujours me gronder mais je n'en peux rien que je m'appelle Thomas. Je n'aime pas ce nom, je n'entends même plus ma petite voix qui ne veut pas que je fasse cette bêtise plutôt que je m'en fous éperdument, je ne l'écoute plus. Je ne veux pas en parier J'en ai ras la patate me dire d'arrêter je me pose une question avant de faire une bêtise cette question est je la fais ou je la fais pas ? (dessin où il se trouve entre un diable et un ange) Laquelle des deux je choisis toujours la bonne mais après ça me rattaque et je suis obligé de la faire et après ça me laisse en paix. Un jour mon coeur va se changer en autre. (dessin : 2 coeurs sous-titrés, l'un 'coeur méchant". L'autre "coeur content", séparés par le signe "différent" à côté duquel est écrit "égale plus tard"). Ca serait chouette que tout le monde soit content de moi. S'il vous plaît, je voudrais qu'on m'aide, mais je ne sais pas quoi vous faire faire. Je voudrais être gentil et être mis dans les deux premiers de la classe et aux courses. C'est mon rêve qui se réalisera peut-être, je crois pas pour demain.

J'aurais voulu que tu restes près de moi, Emmanuelle (sa soeur). Tout le monde me dit que tu es contente là-haut au paradis. Pépé Demeulemeester (son grand-père) t'a rejoint et te parlera de moi. Tu verras peut-être pas tout de suite. Je pense encore énormément à ma petite soeur heureuse. Je m'excuse de toutes mes bêtises que j'ai accusé sur toi. Emmanuelle, gardons le secret entre nous (dessins : une tombe ; une silhouette portant un bébé et disant. "On restera toujours amis", une autre silhouette répondant : "Promis).

Bonne nuit Emmanuelle.

Thomas.

Mots poignants, exprimant toute la détresse de Thomas, plein de remords envers Emmanuelle. A ce propos, Thomas signifie "le Jumeau" et c'est le disciple qui a douté ; Emmanuel, c'est celui qui existe de toute éternité.

Cette fois, plus de doute possible : je prescris Z MK. La dose sera reprise un mois plus tard. Depuis, tout va bien… Comme disait Cromwell, mettons notre confiance en Dieu et gardons notre poudre au sec !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


24289
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille de 10ans a des prblm de comprehension - enfants differents

image

Oui le parcours du combattant, et c'est rien de le dire ! J' ai une enfant "dys" de 11 ans. Quelle niveau a ta fille ? A-t-elle déjà redoublé ? Sait-elle lire ? Tient, je te mets mon histoire : Citation : C'est le parcours du combattant (merci...Lire la suite

Cousines et treillis (lesb) - recits erotiques

image

J'ai lu nombreux récits, dont certains m'ont retournée. A mon tour j'avais envie m'inspirer vécu et broder une fiction pour vous écrire une petite histoire. Je n'ai pas trouvé de titre, mais voici le premier chapitre Enjoy ! * * * Je n'aime pas...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages