Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants précoces - Surdoués      (304 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfants Intellectuellement Précoces

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1114 lectures | ratingStar_125921_1ratingStar_125921_2ratingStar_125921_3ratingStar_125921_4

Cléa a 5 ans, c'est une petit fille très curieuse de tout mais aussi très angoissée avec des troubles du sommeil et de l'attention.

A son entrée à l'école (à 3ans) , ce fut une révélation. Elle s'est éclatée le premier trimestre pour monter des signes d'ennuis assez rapides. J'en ai parlé à la maitresse qui m'a prise d'abord pour une bille mais qui a quand même proposé en fin d'année de la faire travailler avec les moyens (classe double niveau) sur le temps de la sieste qu'elle ne fesait plus même en lui imposant comme il le fesaient au début ?

Elle a vraiment pris bps de plaisir de "travailler avec les grands" et l'anée s'est bien terminée.

Moyenne section toujours dans la même classe mais avec une autre maitresse tout droit sortie de l'école. Maitresse très douce, très gentille mais absolument pas à 'école des enfants plus en demande que la moyenne. En en parlant avec elle, je me suis retrouvée face à un mur. J'ai été prise pour la mère qui cherche la perfection dans ses enfants de manière complètement infondée. Elle s'ennuyait en classe, me demandait des exercices à la maison et ont commencé les problèmes de comportements à l'école (à la maison c'était déjà courant depuis ses 2 ans). Elle cassait tout, ranversait les crayons jettait sa feuille et commencait à mordre à tout va ses "copains" de classe (entre guillement parceque c'est loin d'être ses amis sauf un garçon avec qui elle est proche). La maitresse continuais à dire que c'était "à cause" de la naissance de son frère qu'elle était perturbée et que son avance était purement et simplement dans ma tête.

Sa meilleur copine est une petite fille plus agée et également très en avance avec qui elle tente en vain de se comparer. Quand elle a su que son amie savait lire, c'est devenu son abjectif prioritaire sauf que sa maitresse étit loin de vouloir commencer la lecture avec elle. J'ai moi même tenté de lui apprendre quelques bases mais elle veux toujours tout savoir avant d'avoir commencé et on est assez vite entré dans le confit.

Le dernier trimestre en moyenne section a été catastrophique. En plus de l'étiquette de cancre, elle s'est mise celle de "troubles du comportement".

Elle me demandait tous les jours de ne pas aller à l'école, de faire l'école à la maison. Ces seuls moments de sérénité étaitn quand elle fesait trop l'andouille et que la maitresse la punissait avec des exercices à faire dans la classe du directeur (CM1) au calme.

Sur son dossier scolaire il est écrit au niveau langage "parle très (trop) bien"

Devant l'urgence de la situation et après des lectures sur le net, je me suis posée la question de la précocité. Je pensais à ce moment que ça voulait juste dire "un peu en avance" avec éventuellement des troubles du comportement.

J'ai trouvé par le biais d'une association d'enfnats IEP, les coordonée d'une psychologue. Nous avons eu un rendez-vous 3 semaines plus tard.

Fin juillet après un rapide bilan, la psy nous a dit qu'elle était sans doute en avance que qui pourrait expliquer par mal de choses sur son comportement. Elle m'a reproposé un test complet fin septembre.

Fin aout (semaine des 4 jours ici) , test complet sans équivoque, elle est bien précoce. QI à 146 (ou 143, j'attend le rapport écrit, je ne m'en souvient plus).

N est parit en voyage de noce en septembre et a a donc raté l'école et repris lundi dernier. Bilan après une semain d'école. Elle s'ennuie.

Elle fait des choses très bien mais c'est tout le temps la même chose me dit-elle. Et quand elle sens de l'inquiétude dans mon regard elle modifie ses propos en disant "oui mais c'est de toi que je m'ennuie"

C'est repartis pour les pleurs à l'école. Le désir d'arreter n'est pas encore là mais je sens que ça risque d'arriver vite.

Je n'ai pas encore parlé à sa maitresse des résultats du test étant donné que ça semblait bien se passer à part quelques pointes d'angoisses en arrivant en classe.

Ce matin, elle m'a confiait qu'elle voulait être juste comme les autres. Elle se sent différente et veux à tout prix cacher cette différence. Elle fait exprès de ne pas respecter les consignes pour s'attirer l'attention de la maitresse.

Bref, je ne sais pas trop quoi faire…

Parler à l'institutrice de ses résultats au risque de la coller dans la case "petit génie" surtout qu'au niveau résultat c'est moyen et sans plus. Elle ne sait pas lire et m'a dit "de toutes façons, lire c'est quand on est au CP, il faut que j'attende encore 1 an, maman". Me renseigner sur l'enseignement spécialisé ? Reprendre rendez-vous avec la psy ?

En attendant j'ai bps de mal à parler avec elle de ce "problème" car je pense qu'elle refuse tellement en bloc de se savoir différente qu'elle ne veux même pas l'aborder.

Sinon c'est une petite fille très sensible et très angoissée qui est à la fois exeptionnellement intuitive et fragile.

Elle est somnambulle, fait bps de cauchemards (traitée par homéo depuis 3 ans déjà) , a de grosses difficultés à trouver le sommeil et à réagir à la pression et aux règles de vie en société. Elle fait très souvent des crises type "crise de nerf" (mais il doit y avoir des termes plus appropiés) sans vraiment savoir pourquoi.

Au quotidien c'est très dur mais je ne sais pas trop quoi faire pour l'aider à se sentir bien dans sa tête. Surtout que je sens passer à côté de mes garçons (2ans 1/2 et 10 mois) à force de concentrer une bonne partie de mon énergie avec Cléa.

Eliot (2ans 1/2) a d'ailleurs pas mal de soucis notament dans les aqusitions. Il n'est pas propre et refuse d'aborder le pot, il a marché très tard, il boude au moins 30 fois par jour et refuse en bloc le "non". Je ne sais pas si c'est lié au fait que j'ai pas trop le temps de m'investir avec lui comme je pourrais le faire avec sa soeur.

Je viens de commander sur le net des ouvrages traitant de la précocité pour tenter d'y voir plus clair parceque pour le moment je suis plutôt effrayée.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


125921
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bilan psychometrique non valable!! - enfants precoces, enfants surdoues

image

Non. Vous en faites la publicité, mais vous n'êtes pas assez idiote pour suivre le conseil de ce psychologue si compétente (puisqu'elle bosse en hôpital) , conseil qui était d'en donner à votre fille… Citation : Ce n'est qu'une opinion,...Lire la suite

Surdouee et marginale - enfants precoces, enfants surdoues

image

7ans 1/2. Ce qui fait que je ne sais pas encore comment je vais gérer l'adolescence et que je me suis plus référée à mon propre vécu qu'à mon expérience de parent pour intervenir sur ce sujet ! Néanmoins il me fait pas mal penser à la fille...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages