Histoire vécue Famille - Enfants > Enfants précoces - Surdoués      (304 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nous essayons de rendre mon fils mieux avec lui-même

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 485 lectures | ratingStar_40776_1ratingStar_40776_2ratingStar_40776_3ratingStar_40776_4

Mon fils a aujourd'hui 5 ans et demi.

J'avais l'intention de faire passer à mon fils ces fameux tests dont j'entends parler, mais au final (avis pris du pédiatre etc.) nous n'allons sans doute pas les faire ou dans tous les cas pas tout de suite car je ne suis pas certaine que les résultats nous serviraient à quelque chose pour l'instant (j'ai posé une question à ce sujet sur le forum, sans réponse pour l'instant, voir plus bas) : tout le monde a conscience qu'il est en avance, et en tient compte, pourquoi tenir à mettre un chiffre là dessus - la motivation n'est-elle pas parfois, j'ose à peine l'écrire ici de peur de me faire "jeter" à peine arrivée… pour la fierté personnelle des parents ? "Ah vous voyez je savais bien que mon enfant était en avance… les tests disent que blablabla… "

(Je reste ouverte aux réponses… expliquez moi juste pourquoi).

Toujours de par mon expérience de Maman, j'aurais plutôt tendance aussi à te conseiller de ne pas faire sauter à ton enfant une classe en maternelle si la question vient à se poser, et d'après ton post elle risque à mon avis de se poser rapidement, trop rapidement… ! Mon fils a sauté une classe en maternelle et je ne suis pas complètement certaine aujourd'hui que ce fut une bonne idée (pas complètement certaine non plus que ce n'était pas nécessaire, mais sans doute que si c'était à refaire, avec le recul, nous agirions différemment…).

Mon fils comme le tien se pose beaucoup de questions, calcule pour le plaisir, réfléchit en permanence, adore chiffres, lettres, mémorise tout, pige très vite le lien entre les choses, veut savoir comment cela fonctionne, se situe depuis longtemps parfaitement dans l'espace… mais du coup stresse et angoisse aussi plus qu'un enfant de son âge car cogite constamment, se pose des questions exitentielles (a parfaitement intégré, depuis longtemps, le fait que nous serons morts quand il sera plus grand, par ex.) , redoute l'échec, veut toujours faire mieux et plus vite que les autres, et y réussit la plupart du temps mais ne tolère pas dans ce cas d'avoir fait une erreur. Et vit difficilement, car extrêmement sensible, toute remontrance de la maîtresse si par ex. Ayant terminé plus tôt que les autres un exercice, il empêche les copains de terminer le leur, en les distrayant. Car cela peut être un clown, et c'est aussi, avec nous, un petit garçon épanoui et souvent très rigolo, que tout notre entourage, y compris les baby sitters qui le découvrent pour la première fois, s'accorde à trouver marrant et "hyper attachant".

Il est en CP. Cette année, en accord avec la maîtresse à l'écoute de ses besoins "différents" nous mettons la pédale douce sur "le travail" et essayons de lui apprendre plutôt à gérer ses émotions, à "être mieux" (sérénité, respect des autres etc.) plutôt qu'à "faire mieux". Au programme, ralentir, rigoler, se détendre, se défouler, s'exprimer, bouger, s'amuser (dans la mesure du possible ! Je dois avouer que je suis moi même aussi une cogiteuse et angoissée de nature, ce "travail-là" est donc aussi pour moi).

Mon conseil de Maman serait donc (tout en continuant à répondre bien sûr à toutes ses questions et en "nourrissant" sa soif de savoir) d'accentuer d'autres activités qu'intellectuelles, de gérer le stress émotionnel qu'il risque de ressentir, de lui donner la possibilité de se défouler physiquement (jeux, sports, ballades, nature) et d'autres moyens d'expressions : sculpture, dessin, modelage, théâtre (pourquoi pas en anglais dans une mini school) … Pour l'instant ici nous avons évité de multiplier les activités pour ne pas amplifier le stress mais nous choisi de mettre l'accent sur l'éveil musical et le chant.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


40776
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bilan psychometrique non valable!! - enfants precoces, enfants surdoues

image

Non. Vous en faites la publicité, mais vous n'êtes pas assez idiote pour suivre le conseil de ce psychologue si compétente (puisqu'elle bosse en hôpital) , conseil qui était d'en donner à votre fille… Citation : Ce n'est qu'une opinion,...Lire la suite

Surdouee et marginale - enfants precoces, enfants surdoues

image

7ans 1/2. Ce qui fait que je ne sais pas encore comment je vais gérer l'adolescence et que je me suis plus référée à mon propre vécu qu'à mon expérience de parent pour intervenir sur ce sujet ! Néanmoins il me fait pas mal penser à la fille...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages