Histoire vécue Famille - Enfants > Familles monoparentales      (250 témoignages)

Préc.

Suiv.

être honnête vis à vis des enfants quand le couple se sépare

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1679 lectures | ratingStar_8947_1ratingStar_8947_2ratingStar_8947_3ratingStar_8947_4

À défaut d'une conversation si ça n'est pas possible.

Si tu as besoin d'aide pour formuler, je te copie ici un post qui m'avait beaucoup plu (de CILYS sur le forum famille/divorce) :

----------------------

Un jour, un regard échangé, l'envie d'une vie à deux, fonder une famille, l'enfant qui naît… né d'un amour souvent partagé, l'envie de s'investir à deux pour voir grandir ce petit être confiant dans votre amour pour lui, dans votre sens des responsabilités vis à vis de lui, confiant en l'avenir… tout lui sourit, et un jour… un éclair, le coup de tonnerre… la déchirure du ciel qui était si bleu peu de temps auparavant… la séparation si cruelle, ne plus pouvoir voir ses deux parents au jour le jour, les orages orchestrés qui pense t il sont surement de sa faute, puisqu'ils se déchirent en parlant de lui… la souffrance, le manque de l'un deux si souvent, trop souvent…

Vous la maman, acceptez que le papa s'occupe de bébé dès sa naissance, même si parfois (comme je l'ai ressenti d'ailleurs, c'est normal…) on croit que l'on s'en tire cent fois mieux, que l'on est moins "gaucher" vis à vis de ce petit amour… on ne naît pas maman, on le devient… et tout comme un papa, on ne fonctionne pas à 100% de la perfection.

Vous le papa… surtout si cette petite chose vous intimide, si vous avez l'impression d'être un intrus dans la relation de vos deux amours, osez passer la porte de la paternité, obligez vous à vous investir, si vous sentez une réticence, ne vous en servez pas pour éviter cette peur de faire du mal à cet enfant par inadvertance, mais pour vous aguérir… donner le biberon, laver un enfant, le changer sont des moments privilégiés qui construisent une relation… osez vous imposer avec toute la douceur possible face à la maman.

Restez un couple, apprenez à vous connaitre en tant que parents, tout comme vous avez appris à vous connaitre en tant qu'amants…

Et si par malheur la séparation est inévitable, ne prenez pas votre enfant en otage… un enfant souvent se sent coupable, il faut le rassurer sur sa non responsabilité, sur le fait qu'il ne perdra aucun de ses deux parents, qu'il les verra tout autant, mais plus à deux en même temps… ce qui est déjà si terrible pour lui… même un bébé sent toutes ces choses, et malheureusement il est trop petit pour s'exprimer par la parole… parlez, parlez, parlez, le son de votre voix douce, calme, à tous les deux peuvent le rassurer… ne mentez surtout pas… expliquez lui selon son age, de sa capacité à ingérer certaines choses… mais ne mentez pas…

Ne vous mentez pas non plus, soyez honnête avec vous même, rien n'est tout blanc, ou tout noir, ce n'est que nuances de gris, et chacun à divers degrés porte le poids de la responsabilité, il ne faut pas se leurrer…

N'oubliez pas une chose, un couple se sépare, mais un couple de parents c'est pour la vie… et l'un ET l'autre avait la responsabilité de la construction mentale, physique, morale de votre enfant… ne démissionnez en aucun cas, n'évincez en aucun cas l'autre…

"Et surtout soyez "honnêtes" avec vos enfants !!!! "

Envoyé par renouvelle45 le 14 mai à 17:22.

Ce ne sont pas des gateaux ou des biens indivis qui appartiennent à la communauté réduite aux acquêts et qu'on se partage avec les meubles et le reste !!!

Les enfants, surtout petits ont des besoins qui leur sont propres et qu'on doit RESPECTER sauf à leur faire prendre des risques psychiques importants pour le restant de leurs jours !!!!!

"Tout à fait d'accord"

Envoyé par CILYS le 18 mai à 11:05.

Les enfants, même les très petits ont des besoins et on se doit de les respecter.

Ils ont besoins de leur maman ET de leur papa… même au delà de la séparation de ses parents… sinon on pourra leur faire encourir le risque de problèmes psychiques très importants, dont le désarroi de ne pas connaitre une facette de son histoire familiale, que cela soit du coté maternel ou paternel, ainsi que le risque pour le parent gardien de voir son enfant lui en vouloir un jour (à l'adolescence surtout) de ne pas lui avoir permis de voir son autre parent.

Et quand ce parent est vraiment démissionnaire la maman ou le papa aura tous les élèments en main pour lui expliquer la situation et ne craindra jamais que son enfant parte à la recherche de cet autre parent et découvre un mensonge…

J'ajouterais pour que le doute ne soit plus :

Nous sommes pour la plupart ici pour la résidence alternée instaurée de suite en cas de séparation mais progressive selon l'age de l'enfant et son rythme perso, donc il serait souhaitable qu'une médiation soit faite en cas de désaccord et réussir à faire comprendre aux parents que leur conflit ne doit pas toucher leurs enfants, que les conflits du couple sont une chose, mais que l'enfant lui n'a pas à être comptabilisé dans ceux ci…

Un juge acceptera l'accord amiable des parents dès lors que cela soit dans l'intéret des enfants.

Si un des parents refusent catégoriquement cette ra, à charge pour lui d'étayer son refus et si cela est recevable, le juge statuera.

En fait pourquoi serait ce toujours à celui ou celle qui veut une ra de se battre ? Pourquoi ne pas inverser les roles ?

Bien sur si les deux parents sont pour une garde monoparentale, le juge acceptera aussi… il ne faut pas l'oublier.

Donc aux antis ra, qui ont le droit le plus absolu de ne pas croire en cette forme de garde, arretez de nous preter des opinions qui sont fausses, la parité ne veut pas dire une semaine/une semaine, pour nous la parité c'est dans les droits mais aussi et surtout les devoirs envers l'enfant, c'est le droit aux deux parents d'assumer l'enfant dans toutes les phases de sa vie, c'est le droit de lui construire sa vie, c'est le droit à l'enfant de connaitre son histoire familiale totale, c'est le droit à un parent de ne pas se laisser évincer, c'est le droit à l'autre parent de ne pas évincer ce parent, c'est le droit à l'enfant de connaitre ses deux parents dans le quotidien, la résidence alternée est modulable selon l'enfant, son age, c'est le respect de l'un envers l'autre parent en tant que tel, c'est surtout le respect envers l'enfant.

Là ou nous nous rejoignons totalement c'est en cas de violence sur enfants et inceste, dans ce cas là, oui la garde doit être monoparentale et confiée au parent qui sait protéger et sécuriser.

------------------------
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


8947
b
Moi aussi !
25 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qui vit loin de son ou ses enfants ?

image

Bonsoir a tous, Je me retrouve ici, sur un forum, pour chercher des solutions. Pour entendre vos histoires, vos ressentis, vos émotions et vos solutions de vie, loin d'un enfant. Seulement je me rends bien compte, qu'il n'y a que des solutions de...Lire la suite

Un bébé et plus de papa

image

Tiens je vais vous raconter mon histoire pour vous encourager les filles ! Je me suis retrouvée seule avec ma petite alors qu'elle avait 9 mois. Le père ne supportait pas les responsabilités que demande une famille. Un autre immature ou plutôt...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages