Histoire vécue Famille - Enfants > Familles monoparentales      (250 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je le fais par devoir pour mes enfants.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 405 lectures | ratingStar_274959_1ratingStar_274959_2ratingStar_274959_3ratingStar_274959_4
********************** Si si, totu à fait clair et j'ai la même aspiration. D'ailleurs au risque de choquer toutes les mères de ce forum, être mère sans le père ne m'interesse pas. Je le fais par devoir pour mes enfants. Mais si j'avais su que je devrais les élever seule je ne les aurais pas eu. Je m'en suis toujours sentie incapable et en outre je n'ai jamais voulu de cette charge là. D'ailleurs lorsque le divorce a été décidé j'a&urais aimé moi être face à l'un de ces hommes qui demande la garde des enfants. Moi je ne voulais pas précisémment la garde. Cela fait 14 ans que je m'en occuppe des enfants. J'aurais voulu là avoir le temps de m'occupper de MOI pour changer… finit l'abnégation… le sacrifice. J'aurais voulu ne pas avoir la garde ou une garde partagée… Mais il n'e n'a jamais été question. J'ai donc la garde, sans l'avoir demandé et je me charge des enfants comme je l'ai toujours fait. C'est pourtant exactement tout ce que je ne voulais pas. La famille monoparentale gérée par la femme. Ce qui équivaut à un homme qui refait sa vie, vite fait bien fait… et à une nana qui ne devient qu'une mère… uniquement une mère. Plus une femme. C'est ma peur d'enfant de famille monoparentale..mon histoire et l'angoisse de reproduire et de peut-être condamner mes propres enfants à ce destin infernal. Au contraire, un homme qui vit avec ses enfants c'est tellement attendrissant ; 0). Je me sens comme toi. J'ai envie d'être une femme complète ! Bien entendu j'aime mes enfants et je sais ce que je peux leur apporter notamment intellectuellement, en terme d'ouverture, d'humanité etc… Mais par ailleurs, seule je sais que je suis moins équilibrée. A deux on a la possibilité de réguler… l'un contrebalance les excès de l'autre… le tempère et c'est interchangeable et ça varie dans le temps. Moi je me sais fragile émotivement. Je n'aurais jamais fait des enfants toute seule… trop peur de projetter sur eux mes propres démons. Et puis ça ressemble furieusement à une société très machiste tout ça… On prend une femme, on fait sa petite vie… puis éventuellement on s'amuse avec d'autres..puis on la largue avec les mômes. Elle, elle se démerde pendant que les mecs bien gentiment continuent de s'éclater avec leurs potes, d'autres nanas et c'est cool. Toi tu y a laissé ta jeunesse, quant on te plaque t'es usée et entre temps t'as pris de la cellulite et quelques marques du temps sur ton visage… tu carbures aux anti-dépresseurs..et tu dois être toute gentille et toute exemplaire et une sainte femme pour continuer d'assumer le quotidien avec les enfants. Toi tu ne pourras pas t'envoyer en l'air un mardi soir comme ça si l'occas se présente because t'es pas libre… ah oui euh mince les enfants ; 0). Pusi de toute façon poru les enfants toujours il vaudrait mieux ne pas rammener un homme inconnu à la maison… ah oui euh merde de totue façon y a pas un inconnu qui voudrait venir chez toi s'il sait qu'il y a les chérubins… j'suis bête j'avais oublié !!!! Arffffffffffff ce que c'est bien quant même. Tout est prévu et réglé d'avance… de toute façon y a pas à se prendre la tête avec la perspective de rammener quelq'un chez toi… personne ne viendra !!!
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


274959
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qui vit loin de son ou ses enfants ?

image

Bonsoir a tous, Je me retrouve ici, sur un forum, pour chercher des solutions. Pour entendre vos histoires, vos ressentis, vos émotions et vos solutions de vie, loin d'un enfant. Seulement je me rends bien compte, qu'il n'y a que des solutions de...Lire la suite

Un bébé et plus de papa

image

Tiens je vais vous raconter mon histoire pour vous encourager les filles ! Je me suis retrouvée seule avec ma petite alors qu'elle avait 9 mois. Le père ne supportait pas les responsabilités que demande une famille. Un autre immature ou plutôt...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages