Histoire vécue Famille - Enfants > Familles monoparentales      (250 témoignages)

Préc.

Suiv.

Père manipulateur narcissique

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1867 lectures | ratingStar_129757_1ratingStar_129757_2ratingStar_129757_3ratingStar_129757_4

Les enfants sentent très bien les choses, surtout dans ce contexte qui peut générer un malaise constant… J'ai divorcé d'un PN et mes enfants ont vécu ça et j'ai beaucoup réfléchi avant de trouver comment me positionner par rapport à eux d'une part et à lui d'autre part, pour ne pas casser ce qui restait, càd pas grand chose. Je savais qu'ils allaient subir ce qu'on appelle "l'aliénation parentale" qui consiste pour le conjoint "abandonné" qui subi le divorce, de discréditer sciemment la confiance en l'autre parent responsable du divorce. De f*** le bordel quoi ! Le JAF ? Oublie ! Le père les frappe, les viole, les affame, les met à la rue ? Ben non.Donc pas punissable, le père ! C'est au contraire toi qui veux les protéger, qui sera accusée par le PN de le priver de son droit de garde et ça marchera car tu ne peux rien prouver noir sur blanc. Faut pas le faire gagner… Alors lorsque mes enfants revenaient des rares visites de dernière minute consenties chez leur père, ou que je devais annuler mon billet d'avion l'avant-veille du départ parce qu'il ne voulais plus les prendre, j'attendais qu'ils viennent m'en parler… ou pas. Et quand ils demandaient des éclaircissements sur certains points ou m'accusaient de X méfaits, je leur demandais ce qu'il en pensaient, si d'après eux c'était plausible, sur quoi ils se basaient pour dire ça. Mes réponses étaient vérifiables par leurs soins. Je savais que leur père allait tomber de son piédestal un jour. Je me souviens des pleurs de ma fille à 11 ans quand elle a réalisé qui il était.Elle a dû grandir plus vite… J'ai choisi la carte de la franchise en leur demandant de partager le meillleur avec lui, de faire avec ce qu'ils avaient… c'est leur relation à eux… mais les enfants qui doutent, qui remettent subitement leur enfance en question ont besoin de se fier à des repères stables, surtout devant "des affabulations de son père et de ses propos ambivalents et ses culpabilisations". Je connais par coeur cet état, l'arme préférée du PN. Et la rancoeur, faut la leur cacher, faire la part des choses, pas montrer qu'on perd du terrain, qu'on trouille pour eux, qu'on anticipe une future vacherie du père. Mais on ne va pas mentir aux enfants pour autant. S'ils n'ont pas un tiers pour les recadrer, pour mettre de l'ordre dans leurs doutes, dans leurs bases… leur équilibre s'en ressentira. L'image qu'ils auront des parents, elle sera ce qu'ils en feront. C'est aux parents à réfléchir sur ce qu'ils veulent transmettre d'eux-même, qu'ils aient tous les torts et toutes les raisons…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


129757
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qui vit loin de son ou ses enfants ?

image

Bonsoir a tous, Je me retrouve ici, sur un forum, pour chercher des solutions. Pour entendre vos histoires, vos ressentis, vos émotions et vos solutions de vie, loin d'un enfant. Seulement je me rends bien compte, qu'il n'y a que des solutions de...Lire la suite

Un bébé et plus de papa

image

Tiens je vais vous raconter mon histoire pour vous encourager les filles ! Je me suis retrouvée seule avec ma petite alors qu'elle avait 9 mois. Le père ne supportait pas les responsabilités que demande une famille. Un autre immature ou plutôt...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages