Histoire vécue Famille - Enfants > Familles nombreuses      (746 témoignages)

Préc.

Suiv.

Famille nombreuse au Cameroun

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 832 lectures | ratingStar_68168_1ratingStar_68168_2ratingStar_68168_3ratingStar_68168_4

Un jeune Camerounais avec qui je corresponds depuis quelques années (comme il est étudiant, il a accès à internet dans son université) me raconte que son père - instituteur en milieu rural - a 3 épouses alors qu'il est catholique ! Parce que c'est la tradition, une coutume qui persiste de l'animisme avec aussi ses superstitions, les gens qui croient aux mauvais sorts jetés, etc.

Mon jeune ami, donnons-lui l'initiale "B.", lui, porte un regard très critique sur la société générale de son pays - dont la corruption et les enfants des riches des villes qui ne travaillent pas, n'étudient pas mais passent leur temps en boîtes à boire et fumer, puis à regarder la télé et tenter de suivre la mode des "blancs".

Il me parle d'un grand mépris de la part des jeunes citadins envers les venant des milieux ruraux (dont lui avec son accent campagnard, ses vieux vêtements de villageois…).

B. Désaprouve son père tout en ayant pitié de lui. Il aime ses parents mais surtout sa mère et c'est sa vie à elle qu'il voudrait améliorer. Sa mère, la première épouse, qui a eu 9 enfants, qui trime aux champs pour produire la nourriture, aucun confort maison, le plan d'eau non potable et assez éloigné du village, devant supporter les deux autres épouses et le mari qui… boit "comme tous les hommes de ce village", dit B., de l'alcool de palme.

Entre ses 3 femmes, le père a eu 15 enfants et a en plus adopté 2 orphelins du village et recueilli 3 de ses neveux. Il a donc 20 enfants à charge + encore sa vieille mère et une vieille tante. Son salaire est maigre et c'est le seul revenu en argent de la famille. Les femmes, elles, travaillent à produire légumes et céréales pour nourrir la famille. La nourriture ne leur manque pas, elle est même assez variée mais pas de surplus, ils ne vendent rien en ville.

B. Est l'enfant aîné de toute cette famille. De fait il est l'enfant privilégié et, en même temps, sacrifié.

Privilégié parce qu'il fait des études, son père lui verse une petite pension "quand il peut", pour le reste B. Fait des petits boulots. Sacrifié parce qu'il a été placé très jeune chez un oncle et une tante, qui tenaient une auberge en ville, et ils l'ont traité en esclave. Il devait gagner sa nourriture en exécutant toutes les corvées avant d'aller à l'école, faire le ménage, laver le linge, chercher l'eau, s'occuper des gosses… - mais B. Trouve ça normal, il ne réalise pas qu'il a été exploité et il adore son oncle et sa tante ! (maintenant il n'habite plus chez eux).

Sa famille espère donc qu'il sera leur sauveur, qu'il deviendra riche ! Or… il se demande comment. Il fait des études d'ingénieur (maintenance mécanique et électricité) , c'est-à-dire ce vers quoi on l'a orienté, le choix est faible, les études sont payantes et les universités manquent de moyens généraux (profs bien formés, matériels…).

B. Désespère de trouver un emploi dans sa branche, même de technicien (il a déjà 2 B.T.S.) , même d'ouvrier, vu que tout passe par la corruption, un fils de riche se fait payer une place professionnelle par son père même s'il n'a rien fichu à l'école. Sinon, les entreprises embauchent en priorité ceux qui ont obtenu leur diplôme en Europe.

Le pauvre, il voudrait améliorer son pays, il voit que tout est à faire mais ses moyens sont faibles avec cette énorme responsabilité familliale, sa famille ne peut pas comprendre et il est malade de savoir qu'il va les décevoir.

Il fait cependant déjà pourtant bien plus qu'il le croit, sans doute, dans le sens de l'amélioration des conditions de vie des siens. Oui, il "parle" autour de lui, il transmet à ceux de son village ce qu'il voit en ville et ce qu'il sait du reste du monde par la télé, par internet et par moi-même…

Il affirme fortement sa position "pour les femmes", contre la polygamie, contre les mariages précoces, contre l'alcoolisme et la fainéantise (des hommes !! ) etc. Bien sûr, il a aussi l'exemple des citadines émancipées qui ont fait des études, travaillent, ne se laissent pas marier…

Il n'a pas réussi à sauver sa "première petite soeur" (2e enfant de sa mère) d'un mariage arrangé, malgré les discussions avec ses parents mais ces discussions ont servi pour la soeur suivante parce que les parents commencent à réaliser que c'est ignoble (ils reçoivent de l'argent du fiancé) et alors aussi pour la 3e fille. Il m'a affirmé que dans son village l'excision n'est pas pratiquée.

La fille qui a été mariée, elle, c'est son frère B. Qui est venu à son secours quand il a vu qu'elle était malheureuse, battue par son mari (mais elle supportait tout en silence) un employé de bureau en ville ; il l'a aidée à prendre la fuite et à retourner à l'école, elle prépare maintenant son B.E.P.C., elle doit avoir environ 22 ans, B. En a 24.

Oui, les mentalités évoluent. B. Et ses soeurs sont très liés et n'ont pas du tout l'intention de commencer bientôt à avoir des enfants ! B. Espère se marier un jour mais pas avant de gagner sa vie - parce que, même dans sa situation, ses parents ont aussi voulu le marier il y a déjà quelques années, juste après son bac.

Après ses chères soeurs, B. A une floppée de petits frangins qu'il ne connaît même pas tous et d'ailleurs il déconsidère ceux qui ne sont pas de sa mère (j'ai l'impression qu'il n'aime pas les 2 autres femmes de son père).

Selon lui, ses jeunes frères (les fils de sa mère) ne fichent rien à l'école et nul ne les oblige à le faire (le père instit ! ) ; le plus âgé qui a maintenant 18 ans n'a même pas appris à lire, est au village à trainer, à ne rien faire, servi par les femmes. B. Est fou de rage contre celui-là !
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


68168
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inceste frere/frere - relations freres-sœurs

image

Voilà ! C'est après avoir lu pas mal de choses sur ce forum mais aussi sur le net en général que je décide de vous raconter mon histoire… à l'âge de 6 ans, mon frère a eu le 'loisir" de me faire découvrir le sexe en général mais surtout...Lire la suite

Avis aux parents de 4 enfants !!

image

Bonjour à toute la petite famille, Je vous réponds car c'est rare de rencontrer une famille presque comme la mienne. J'ai en effet cinq enfants de 15 ans à 3 ans. Je m'appelle Dominique, mon quatrième enfant et, en l'occurence ma troisième fille...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
7 à la maison
Sur le même thème
Ma famille
Famille nombreuse, famille heureuse !
Voir tous les  autres témoignages