Histoire vécue Famille - Enfants > Familles recomposées      (766 témoignages)

Préc.

Suiv.

A cause de son ex et sa fille il risque de me perdre

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 06/02/11 | Mis en ligne le 11/10/11
Mail  
| 1211 lectures | ratingStar_221990_1ratingStar_221990_2ratingStar_221990_3ratingStar_221990_4
Je suis en couple avec un homme de 10 ans mon ainé et qui a 2 enfants, garcon et fille. Cela fait 7 ans que l'on est ensemble. Lorsque je l'ai rencontré, nous habitions dans deux pays différents, lui étant hollandais et moi je travaillais á l'époque en Italie. Je voulais changer de travail, et je me suis dit, ok pourquoi ne pas aller habiter aux NL et tenter ma chance là-bas. Et c'est comme ca que je me suis retrouvée á 28 ans aux NL, sans parler la langue et en recherche d'emploi, dans un tout petit village hollandais. J'ai commencé á bâtir ma petite vie avec plein d'enthousiasme, retravailler, recréer mon réseau social, m'adapter á la culture, apprendre la langue et gérer ses enfants (qui n'avaient alors que 4 et 6 ans) dont nous avions la garde les w-e ainsi que la moitié des vacances. Caliner le soir, lire des contes, cuisiner ensemble, les habiller, rire ensemble, bref, nous représentions une belle petite famille á laquelle je me suis fortement attachée et dévouée. A coté, il y avait son ex-et nous avons compris plus tard qu'elle présentait une pathologie mentale appelée "borderliner". A la limite donc de l'hystérie, dépression, et j'en passe; qui se traduisait par des comportements tout á fait irrationnels et imprévisibles jusqu'au point de débarquer á la maison en me menacant ou bien évidemment faire du chantage affectif au papa. Et là, je sentais bien que mon ami ne protégeait pas assez notre couple car il cédait très facilement aux demandes de son ex (par exemple, nous devions systématiquement planifié nos vacances en fonction des siennes, ou de les interrompre car la maman ne pouvait finalement pas garder ses enfants toujours pour de très bonnes raisons). Cette femme a toujours cherché á conserver un lien même négatif avec son ex-mari, et donc á nous séparer. Au point même dernièrement de proposer á mon ami une thérapie familiale (bien entendu en m'excluant du lot) car soit-disant sa fille -devenue ado- ne se sentait pas á l'aise avec nous/moi. Les relations entre la mère et la fille sont fusionnelles: skype sur son portable le w-e où l'on a la garde, ou bien les vendredis soirs où elle reste finalement dormir chez sa mère parce que logistiquement c'est plus pratique pour se rendre le lendemain á ses cours de théâtre. Tout ceci, bien évidemment sans nous prévenir. Le papa quant á lui éprouve d'énormes difficultés á créer et entretenir des liens avec sa fille car il reconnait malheureusement en elle des traits de caractère de son ex-femme: manipulatrice, charmeuse, menteuse mais toujours avec de bonnes raisons. Mais elle reste sa fille et espère qu'il parviendra á la changer. Il pense également que ce n'est pas sa faute mais celle de sa mère qui l'a conditionnée ainsi depuis leur séparation. De mon côté, j'ai décidé récemment de partir des NL et chercher du travail dans ma ville d'origine en Suisse. Car á force de soutenir et tirer cette relation, je me suis essouflée. Et maintenant je sens que je reprends les rennes de ma vie. Mais voilà, je ne sais que faire avec mon ami. Nous n'avons aucun problème avec son fils, mais je suis devenue absolument insignifiante pour sa fille. Et lorsque nous nous voyons avec les enfants, l'atmosphère est très lourde. Sa fille ne nous montre aucun respect mais toujours de facon incidieuse, pleure lorsqu'elle commet une faute, ce qui émeut son papa, m'ignore et ne s'adresse qu'á son papa lorsqu'elle a besoin de quelquechose. Bref, elle est devenue une étrangère et j'en suis fortement touchée. Mon ami me dit qu'il craint de perdre sa fille, et il tente de la raisonner, mais il sait aussi qu'il est en train de me perdre car bien evidemment je n'accepte plus cette situation parce que je m'y sens mal. J'ai toujours aussi pensé qu'il manquait d'autorité vis-á-vis de ses enfants, c'est une bonne personne qui s'épanouit dans l'harmonie, il fuit donc les conflits. Nous avons décidé qu'il me rejoindrait en Suisse dès que je trouverai du travail et que nous garderions un pied á terre aux NL de facon á ce qu'il puisse continuer á voir ses enfants avec la même fréquence. Mais j'appréhande beaucoup l'avenir, je ne vois qu'une situation qui s'envenime et je n'ai plus vraiment l'envie de lutter. J'ai eu également deux grossesses qui n'ont pas abouti et le temps passe. Pour le moment, j'ai pris la décision de ne le voir que lorsque ses enfants ne seraient pas avec lui pour me protéger, mais je sais que ce n'est pas durable.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


221990
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par cestmavie | le 11/01/12 à 12:36

Bonjour,

Je suis journaliste pour l'émission C'est ma Vie et nous allons faire un reportage sur les relations familiales.

Vous pouvez me contacter au 01.53.17.99.28 ou à audrey.cestmavie@gmail.com

A bientôt,

Audrey

Histoires vécues sur le même thème

Ma vie vire au cauchemar... - relations parents-enfants

image

Bonsoir, C'est la première fois que je vais dévoiler ma vie, surtout sur internet, mais je vais essayer… D'avance, excusez-moi pour le roman que je risque de pondre… Je m'appelle Julie, j'ai 19ans et me sens malheureuse, je m'explique…...Lire la suite

J'aime mon compagnon mais je ne supporte plus sa vie... - familles recomposees

image

@ patchoune, me faire lyncher quand je lis les reactions de certaines, je me dis qu'avec ce que j'ai écrit je vais me faire incendier !! Citation : Visiblement dans cette famille, il n'y a que le père qui veut bien s'occuper de ses enfants, se sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages