Histoire vécue Famille - Enfants > Familles recomposées      (766 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'ai plus confiance en ma belle-mère manipulatrice

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 18/01/10 | Mis en ligne le 06/03/12
Mail  
| 718 lectures | ratingStar_228719_1ratingStar_228719_2ratingStar_228719_3ratingStar_228719_4
Je n'ai pas vraiment l'habitude de résumer ma vie sur des forums mais, ne faisant plus vraiment confiance à personne en ce moment, j'aurais besoin de vos avis. J'ai aujourd'hui 16 ans et depuis un peu plus de cinq ans maintenant je subis le divorce de mes parents, qui se sont toujours permis de mettre mon frère (de 9 ans) et moi au milieu de leurs histoires. Je le supportais avec beaucoup de difficultés, mais j'ai tenu jusqu'ici... Il y a un an mon père et ma mère ont refait leur vie séparément, je suis en GA. J'ai toujours préféré la vie avec mon père, sauf depuis quelques temps, parce que j'ai aveuglément beaucoup trop fait confiance à ma belle-mère . Puis mon père et ma mère sont entrés dans un énième conflit et j'ai décidé de ne plus retourner chez ma mère, même si mon frère y était obligé. Mon père a accepté que je reste avec lui au lieu d'être chez ma mère si j'écrivais une lettre au juge pour demander à vivre chez lui définitivement. (cette idée lui ayant été soumise par ma belle-mère) Mon frère a fait cette lettre, j'ai refusé. En parallèle depuis l'arrivée de ces deux familles autour de moi je m'entendais très bien avec la fille de ma belle-mère (enfin celle de son ex-mari). Nos relations ont été compliquées mais finalement nous avons beaucoup pu échanger par textos et loin de ma belle-mère ! Il y a peu elle m'a avoué que ma belle-mère pouvait être très manipulatrice. (elle avait aussi subi du "chantage" pour venir vivre chez son père et ma belle-mère il y a quelques années, la contraignant à couper les ponts avec sa mère, ce qu'elle regrette vingt ans plus tard) De même, quand ce conflit est arrivé j'ai pu en parler à la fille de mon beau-père, qui m'a elle aussi conseillée de retourner chez ma mère et de ne pas couper les ponts avec elle.. Avec son aide j'ai d'ailleurs pu y retourner quelques jours avant les vacances de noel et je ne le regrette pas. C'est ainsi que j'ai compris que je ne devais plus faire confiance à ma belle-mère, même si c'est dur. Aujourd'hui je dois subir les conséquences de ma "crise" même elle m'a rapprochée de ma mère et la famille de mon beau-père. Juste avant de rencontrer ma belle-mère j'avais été chez une psy (conseil donné par une de mes profs à mes parents), je n'y suis pas retournée car je pensais que l'arrivée de cette belle-mère me permettrais d'oublier le passé... En juillet dernier, sa "fille" s'est éloignée de tout le monde, en particulier de ma belle-mère. Sauf qu'elle s'est aussi éloignée de moi, qui ne comprenait rien... Et je m'étais tellement a attachée à elle que j'en ai beaucoup souffert, malgré qu'elle ait le double de mon âge... Tout ce que me disait ma belle-mère c'est qu'elle "espérait que je ne lui fasse pas les mêmes reproches que sa "fille" par la suite"... Me voyant aussi mal elle a pris rdv chez cette psy mais j'ai à nouveau refusé d'y retourner après... A ce jour la psy attend toujours que je la rappelle pour commencer une "thérapie" (disons venir la voir une fois par semaine)... je ne souhaitais pas prendre cette décision mais mes parents ont décidé (d'un commun accord pour une fois) qu'il fallait que j'y retourne. J'attends que mon père m'y force. Même si j'aimerais vraiment pouvoir améliorer mes relations avec la fille de mon beau-père et la fille de ma belle-mère, je ne suis pas sure que la thérapie soit la meilleure solution. Il est vrai que j'ai des périodes de grosses baisses de moral mais l'une ou l'autre de mes "grandes soeurs" (comme je les appelle) est toujours là pour m'aider tant que je ne vais pas trop loin à leur dire que je ne vois pas à quoi sert la vie dans ces conditions... Mais récemment l'une à décider de ne plus me revoir définitivement et l'autre a pris peur en comprenant que ce qu'elle appelait "tendance à la dramatisation" est peut-être un peu plus... Je ne fais donc plus confiance à personne car au lycée tous les professeurs ont été au courant de mes "problèmes familiaux" alors que je souhaitais le cacher, mes amis ne comprennent pas, et ma famille n'est pas vraiment digne de confiance.. Donc je ne sais pas si commencer une thérapie est la solution idéale pour l'instant ou si il y a un moyen d'expliquer ces relations compliquées (dans ma tête surtout) avec mes deux "grandes soeurs" ? Je suis désolée pour la longueur mais merci à ceux qui ont lu, et qui peut-être, trouveront de quoi m'aider ou m'éclairer.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


228719
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma vie vire au cauchemar... - relations parents-enfants

image

Bonsoir, C'est la première fois que je vais dévoiler ma vie, surtout sur internet, mais je vais essayer… D'avance, excusez-moi pour le roman que je risque de pondre… Je m'appelle Julie, j'ai 19ans et me sens malheureuse, je m'explique…...Lire la suite

J'aime mon compagnon mais je ne supporte plus sa vie... - familles recomposees

image

@ patchoune, me faire lyncher quand je lis les reactions de certaines, je me dis qu'avec ce que j'ai écrit je vais me faire incendier !! Citation : Visiblement dans cette famille, il n'y a que le père qui veut bien s'occuper de ses enfants, se sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages