Histoire vécue Famille - Enfants > Familles recomposées      (766 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'en peux plus avec son fils ainé

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 384 lectures | ratingStar_230907_1ratingStar_230907_2ratingStar_230907_3ratingStar_230907_4
Mon compagnon a 2 fils, de 12.5 et 10.5 ans. Avec le petit, tout se passe très bien. Enfin, c'est un enfant, avec ses qualités et ses défauts. Entre nous, la communication est bonne, chacun trouve sa place, il y a un respect qui permet à chacun de s'adapter à l'autre. Je ressens de la tendresse pour lui. Avec le grand, c'est tout autre chose. Il a le comportement typique de l'enfant roi ; seule compte sa petite personne, il faut toujours qu'il ait la meilleure place, qu'il soit le centre du monde, il ne semble bien que lorsqu'il capte tout l'intérêt (pas uniquement celui de son père). Si je lui fais un reproche (même mineur, par exemple lui rappeler que l'on éteint la lumière lorsqu'on sort d'une pièce), on a l'impression qu'il a reçu un couteau en plein coeur ... De plus, il a tout récemment été d'une violence à l'égard de son frère qui, pour moi, dépasse la simple "bagarre" entre frères, pour, à l'origine, une bête dispute de gosses. Il s'est toujours comporté ainsi, même si bien sûr la pré-adolescence n'arrange rien. Je sais que cet enfant est en souffrance, mais je suis en train malgré tout de le prendre sérieusement en grippe ... Je me suis toujours refusée à faire une différence entre ces 2 enfants. Il me semblait injuste de montrer ma tendresse à l'un, me sachant incapable de faire de même avec l'autre. A l'inverse, le papa fait une différence, passant presque tout à l'aîné, sous prétexte "qu'il est fragile" et "qu'il lui ressemble beaucoup" ; il se laisse volontiers aller à une relation fusionnelle qui exclut de fait les autres personnes présentes, et l'enfant sait en jouer. Le petit ne s'en plaint pas, il est plutôt discret, il ne semble pas souffrir. Toutefois, nous avons eu l'occasion il y a quelques mois de nous retrouver un long moment à 4 (le papa, le petit, mon fils et moi), le grand boudant dans sa chambre (pour la 1ère fois je l'avais remis clairement à sa place et le papa n'avait rien dit). Et là, le petit tout à coup est devenu autre : il a beaucoup parlé, nous a fait écouter de la musique, prenait plus d'espace quoi ... La question est : puis-je m'autoriser à montrer ma différence de sentiments pour ces 2 enfants ? Je sais que ce serait une bonne chose pour le petit comme pour moi (mon fils, de 16.5 ans s'entend également très bien avec lui) ; à l'inverse, on risque de se retrouver souvent 3 d'un côté (ou 2, mon fils commence à vivre sa vie) et 2 de l'autre, ce qui ne me semble pas terrible car ça ne ferait que rendre encore plus difficile la communication entre le grand et moi, non ? Qu'en pensez-vous ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


230907
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma vie vire au cauchemar... - relations parents-enfants

image

Bonsoir, C'est la première fois que je vais dévoiler ma vie, surtout sur internet, mais je vais essayer… D'avance, excusez-moi pour le roman que je risque de pondre… Je m'appelle Julie, j'ai 19ans et me sens malheureuse, je m'explique…...Lire la suite

J'aime mon compagnon mais je ne supporte plus sa vie... - familles recomposees

image

@ patchoune, me faire lyncher quand je lis les reactions de certaines, je me dis qu'avec ce que j'ai écrit je vais me faire incendier !! Citation : Visiblement dans cette famille, il n'y a que le père qui veut bien s'occuper de ses enfants, se sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages