Histoire vécue Famille - Enfants > Familles recomposées      (766 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma belle-fille me traite comme une étrangère en 12 ans de relation

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1085 lectures | ratingStar_228872_1ratingStar_228872_2ratingStar_228872_3ratingStar_228872_4
Je vois que la belle-fille est décidément pour nous toutes un sujet qui ne laisse aucune de nous indifférente! Je me suis tjs demandé ce qu'aurait pu être la vie dans ma famille recomposée avec un beau-fils. Complexe probablement mais sûrement plus chaleureuse et plus humaine! Bref, je n'ai pas de beau-fils mais bien 1 belle fille avec qui la vie m'a rendu si triste et si démunie...si souvent. Mon témoignage malheureusement ne fera que confirmer les douleurs morales de chacune d'entre nous... Cette demoiselle, ma BF, qui a 20 ans aujourd'hui, m'en fait bavé depuis que je suis rentrée dans la vie de son père, il y a maintenant 12 ans. Du plus loin que je me souvienne elle ne m'a jamais témoigné la moindre tendresse, affection, amitié ou quelque sentiment qui y ressemble. Ni sourire, ni bisou, ni dessin. Jamais. J'ai pu comprendre parfois sa douleur, avoir de la compassion pour elle, ce n'est pas simple pour un gamin de vivre la rupture de ses parents. Mais j'ai failli m'y perdre tant ce qu'elle m'a fait vivre est loin de mes valeurs de partage et de vie!!! Malgré l'attention (matérielle et humaine) que j'ai tjs tenté de mettre en place à l'égard de cette enfant ( je ne dis pas que j'ai tjs été très adroite), malgré le respect qui passait pour moi par le fait de ne pas vouloir me substituer à sa mère, les choses se sont même dégradées les années passant. J'ai cru pouvoir être une adulte référente pour elle à défaut d'être considérée par elle comme un membre de sa famille. Plus je faisais d'effort pour que notre relation ressemble à mes yeux à quelque chose d"acceptable" à savoir juste "humaine" plus elle semblait vouloir établir une distance, une non-relation. Le fameux conflit de loyauté avec la mère? le complexe d'oedipe mal digéré? Une jalousie immense téléguidée par la mère? Cette jeune fille, devenue à présent très jolie jeune et très glaciale, continue de venir voir son père dans la plus complète froideur à mon égard et celui de ma fille, sa demi-soeur. Silence totale depuis toujours sur sa vie, amicale, étudiante, ou affective. Elle ne lâche RIEN, RIEN, RIEN. Tentant de lui montrer l'intérérêt que j'avais pour sa vie j'ai voulu m'expliquer de ce malaise avec elle. Elle a fait mine de ne pas comprendre. Aujourd'hui quand elle vient chez moi, nous nous connaissons depuis 12 ans, elle me traite comme tjs comme une étrangère à sa vie et j'ai compris que le traitement vaudrait pour longtemps. Sans être dans le refus absolu de la relation, elle génère le moins d'échange verbale possible avec moi, sauf si son père est là, le minimum syndical pour donner le change et ne pas être repérée. J'ai fini par comprendre qu'elle est assez calculatrice voir perverse. Si elle est dans le salon et qu'elle parle à son père elle s'arrête de parler quand j'arrive et le silence tombe. Lorsque je la croise dans le couloir ou la salle de bain, elle se dégage, troublée, génée, comme sidérée d'avoir à me cotoyer de trop près. Jamais un coup de fil, jamais aucune spontanéité, jamais une gentillesse. Comment s'adapter à cette attitude que je qualifie de "niveau O" de la relation humaine. Comment continuer à avoir de l'affection pour quelqu'un qui semble en vouloir si peu? Sans provocation verbale apparente, la jeune fille est très polie, elle me signifie plus qu'avec aucune insulte et dans ma propre maison qu'elle n' a rien à voir avec moi. C'est, pour moi qui n'aime que la chaleur humaine, une vraie torture qui me mine depuis des années. Une violence passive que je subie malgré le fait que son père soit au courant. Le malaise était si perceptible et le père si impuissant à agir, à prendre le taureau par les cornes (cette putain de culpabilité masculine) que nous avons failli nous séparer plusieurs fois. C'est d'ailleurs ce qu'elle a tjs souhaité. L'été dernier elle a même tenté symboliquement de remarier ses parents par le biais de mes beaux-parents!!! J'ai trouvé celà très triste pour elle à son âge! Nous avons dû entamé il y a 2 ans une thérapie de couple, que je conseille d'ailleurs lorsque vous ne trouvez plus aucune solution de communication sur le thème avec votre conjoint. Ca a calmé les brûlures les plus vives avec mon homme et m'a détaché un peu du problème BF: j'ai fini par admettre sans me culpabiliser que me foutre de sa vie était la meilleure façon de me faire du bien... Aujourd'hui elle vient à la maison quelque fois par mois. Je ne me gêne plus, intérieurement parlant, pour laisser s'exprimer mes vrais sentiments à son égard: je ne l'apprécie guère, sa présence ne m'est pas agréable, sa personnalité m'insupporte, je la trouve sournoise, dérangeante, et inintéressante pour ma vie. Bref, sans plus de langue de bois, je ne l'aime pas. Il me semble certes totalement "schyzo" de devoir cotoyer cette personne. La relation pour moi est totalement inédite, bizarre et ne m'apporte rien de joli. C'est dommage mais c'est ainsi! Bien sûr je fais encore des concessions, je la reçois quand elle vient déjeuner car de ne pas le faire me causerais bien plus de problème que de m'y résoudre. Celà ne me coute presque: 2 heures passées ensemble et ensuite je sais qu'elle dégage le plancher! C'est si bon de ne plus me contraindre à ligoter mes sentiments négatifs et si au fond si humains! Vous les parents qui n'êtes pas BM ou BP, supporteriez-vous le milllième de ce qu'une situation de beaux parents exige de courage, de don, d'humiliation parfois, et d'abnégation surtout? Non je ne le crois pas...
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


228872
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma vie vire au cauchemar... - relations parents-enfants

image

Bonsoir, C'est la première fois que je vais dévoiler ma vie, surtout sur internet, mais je vais essayer… D'avance, excusez-moi pour le roman que je risque de pondre… Je m'appelle Julie, j'ai 19ans et me sens malheureuse, je m'explique…...Lire la suite

J'aime mon compagnon mais je ne supporte plus sa vie... - familles recomposees

image

@ patchoune, me faire lyncher quand je lis les reactions de certaines, je me dis qu'avec ce que j'ai écrit je vais me faire incendier !! Citation : Visiblement dans cette famille, il n'y a que le père qui veut bien s'occuper de ses enfants, se sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages