Histoire vécue Famille - Enfants > Familles recomposées      (766 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma mère et mon beau-père m'ont mis à la porte de chez eux

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 21/02/11 | Mis en ligne le 11/11/11
Mail  
| 854 lectures | ratingStar_223475_1ratingStar_223475_2ratingStar_223475_3ratingStar_223475_4
J'ai besoin d'aide et de conseils car je me trouve dans une impasse de laquelle j'aimerai vraiment m'en sortir. J'ai 21ans. Mon père est décédé il y a maintenant 2ans et ma mère m'a mis à la porte il y a 6mois (sous les conseils / menaces, avisées de son mari). Je vis actuellement à droite à gauche chez des amis, chez les parents de ma copine. Je cherche en vain un emploi qui me permettrait de sortir la tête l'eau rapidement car cette situation me destabilise completement. Je suis né dans le centre de la France et j'y ai vécu avec mon papa et ma maman jusqu'à mes dix ans. Mes parents biologiques ne se sont jamais marié mais je porte (heureusement) le nom de famille de mon père. A dix ans, ma mère a rencontré un homme avec qui elle a décidé du jour au lendemain de partir dans l'Est de la France avec moi. Je suis donc monté en voiture contrain et forcé. Ma mère s'est rapidement marié avec mon beau-père et celui ci a tout fait pour que mon père ne puis pas me contacter (il filtré la boite aux lettre ouvrait mon courrier) et pire, il me faisait lui écrire des lettres odieuses dans lequel je devais dire que je n'aimais pas mon père que je ne souhaité plus le revoir et d'autres choses plus affreuses les unes que les autres. J'ai décidé à mes 17ans que j'aller préparer mon départ pour rejoindre mon père et retrouver ma région d'enfance. Ce départ était prévu le jour de mes 18ans, j'ai pris le soin de prévenir mon père. Tout le monde était au courant sauf ma mère et son mari. Malheureusement, quelques mois avant le jour de mon départ, j'ai apris le décé de mon papa. Mon beau-père et ma mère m'ont interdit d'aller assister à l'enterrement de mon propre père. J'y suis malgré tout allé contre leur volonté. Et le jour de mes 18ans je suis reparti dans la région de mon enfance où j'ai trouvé un emploi et où j'ai retrouvé mes cousins, mon oncle, la petite famille du côté de mon père (il viens de la dass comme ma mère et n'a comme famille qu'un frere jumeau). (J'espere que les personnes qui souhaite m'aider arrive à suivre mon histoire qui est assez compliquée. Merci de me lire.) Je suis resté une année là bas et durant cette année j'ai réçut beaucoup de lettres de mon beau-père avec insultes, critiques, mais surtout beaucoup de méchancetés. Il a essayé de m'acheter en me disant, je t'acheterai ci ou ça (car je n'ai jamais eu le droit à rien, pas de cadeaux, pas d'argent, rien..). Ils me mettaient les soucis médicaux de ma mere sur le dos. Ils voulaient que je reviennent pour avoir plus d'aides financières. Ce qui les interessent c'est seulement l'argent que je pouvai leur faire avoir en plus. Après une année je me suis résigné à rentrer pour revoir ma mère car au final il ne me restait plus qu'elle comme famille. Je suis donc remonté dans l'Est de la France, j'ai touché le chômage et j'ai du payer 200euros chaque mois pour avoir le droit de rester chez eux dans leur appartement. Je ne pouvais pas manger ce que je voulait, je devais manger la nourriture (très souvent périmée) qu'ils cuisinaient. Ca a été très dur moralement de se retrouver enfermé dans un appartement où je n'avais que 3mètres carrés où je dormai et où je devais rester. Je sortait pour échapper à tout ça, pour échapper à la réalité. Je n'avais pas les clefs de l'appartement car ils ne me faisaient pas confiance, je n'avais pas le droit de rester seul dans l'appartement car ils me traitaient de voleur. Bref, le calvere s'est arrété lorsque j'ai rencontré ma copine actuelle il y a de ça deux ans qui a tout fait pour m'aider à m'en sortir. A me trouver un emploi et un logement pour partir de cette prison morale et physique. Mais le premier aout 2010, ma mère m'a mis à la porte et je me suis retrouvé seul à la rue avec les meubles de mon père sans savoir quoi faire. Alors ma question est la suivante: X Quelles solutions existe-t-ils pour aider les jeunes sans logement sans revenu sans parents et relativement seul ? X Suis je en droit de réclamer une pension alimentaire à ma mère si je suis sans revenu ? Je suis suivi par: * la mission locale * une assistante sociale * une psycologue * pôle emploi * formabilis * les resto du coeur mais ils n'ont pas d'autres solutions puisque je n'ai pas 25ans (pas de RSA, donc pas de revenu fixe, donc pas de logement, donc pas d'adresse fixe, donc pas d'emploi...). C'est un cercle vicieux d'où je ne vois pas d'échapatoire. Si quelqu'un est passé par là et a la posibilité de me venir en aide.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223475
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma vie vire au cauchemar... - relations parents-enfants

image

Bonsoir, C'est la première fois que je vais dévoiler ma vie, surtout sur internet, mais je vais essayer… D'avance, excusez-moi pour le roman que je risque de pondre… Je m'appelle Julie, j'ai 19ans et me sens malheureuse, je m'explique…...Lire la suite

J'aime mon compagnon mais je ne supporte plus sa vie... - familles recomposees

image

@ patchoune, me faire lyncher quand je lis les reactions de certaines, je me dis qu'avec ce que j'ai écrit je vais me faire incendier !! Citation : Visiblement dans cette famille, il n'y a que le père qui veut bien s'occuper de ses enfants, se sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages