Histoire vécue Famille - Enfants > Hyperactivité - Déficit de l'attention      (312 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hyperactivité chez l'adulte et le couple

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 2299 lectures | ratingStar_262465_1ratingStar_262465_2ratingStar_262465_3ratingStar_262465_4
Bonjour, J'ai lu plusieurs messages du forum et celà me touche énormément. Gardez en tête que le TDAH ne touche jamais qu'une seule personne ! Je vous raconte mon histoire… elle vous permettra p-être de vous consoler un peu des votres, de vous éclairer, mais aussi de voir les 2 côtés de la médaille ! Je suis mariée depuis presque 7 ans et je suis maintenant une jeune maman de 30 ans avec 3 enfants. Mon mari a un trouble déficitaire de l'attention sans hyperactivité, qui été diagnostiqué en même temps que celui de mon fils aîné âgé de 8 ans aujourd'hui mais qui en avait 7 à l'époque. À l'âge de 6 ans mon fils a frolé une dépression… il me disait : ''maman je n'aurais jamais du naître'' ou encore maman je veux mourrir''. Il disait qu'il était con, imbécile, débile et retardé car on lui disait à l'école ! Mon fils a énormément souffert… le processus pour trouver le problème à été long et n'est toujours pas terminé ! Nous avons été jugés comme étant des parents pourris tout comme lui qui à été jugé d'être retardé, sous-éduquer et gâté pourri. Après une dépression que j'ai faite il y a 2 ans environ suite à une remise en question profonde ; je me suis débattue pour trouver ce qui n'allait pas… j'ai quitter mon emploi d'infirmière pour soutenir mon fils et lui enseigner à la maison après l'école et les weeks-end, le peu qu'il sait en math et français. Nous avons depuis débouser des milliers de dollars pour faire évaluer notre fils et enfin savoir ce qu'on pouvait faire pour l'aider… juste en décembre 2008 nous avons déboursés 5000$ de notre poche. Vous imaginez !!!! Et ça fait 2 ans que nous passons d'un spécialiste à l'autre sans aide financière. Finalement pour ce que nous en savons aujourd'hui, voici le tableau : -Premièrement mon fils hyper-réagit à la médication ; donc tout ce que nous avons essayé depuis 2 ans ne fonctionne pas… ça provoque un effet contraire ou des comportements très étrange chez mon fils ! -TDA sans l'hyperactivité. -Trouble d'opposition. -trouble anxieux sévère. -troubles du sommeil (terreurs nocturnes, somnembulisme et somniloquie). -Dyslexie probable (pas de diagnostic avant l'âge de 10 ans et il en a 8). -plusieurs troubles au niveau visuel nécessitant une rééducation de la vue. -Syndrome dysfonctionnel non-verbal (SDNV). Et nous sommes en attente d'une confirmation de la pédopsychiatre pour un (TED) trouble envahissant du développement qui fait parti des 5 classes de l'autisme. Mon deuxième fils lui a trouble au niveau vestibulaire (équilibre). Il a 5 ans et a plusiseurs manies comme de se secouer la tête, de recracher sa nourriture, etc… il n'est toujours pas propre la nuit et pas encore tout a fait le jour malgré ses 5ans. Il a un problème de pieds plats et a fait un zona qui a nécessité une semaine d'hospitalisation. J'ai commencé avec lui aussi a rencontrer plusieurs spécialistes et il devra subir en juin 2009 une évaluation neurologique car il aurait lui aussi des atteintes qui ne sont pas encore définies. Ma filette de 3 ans elle, est limite hyper-active… elle a aussi des manies comme de se frapper la tête et le visage violamment contre son matelas la nuit et de se balancer comme si elle se berçait vivement sur sa chaise ou le sofa. Elle est très opposante et à commencé a faire des terreurs nocturnes depuis environ 9 mois. Elle est encore trop petite pour subir des évaluations mais les spécialistes commencent à surveiller sa progression de près. Mon mari quant à lui, à beaucoup de problèmes à son travail… il est jugé, réjeté, tassé, méprisé… etc… Il cherche désespérément une solution miracle à tous ses maux… c'est à dire un moyen de travailler à la maison, de faire de l'argent emplement et d'être son propre patron, il cherche donc sans arrêt une idée de compagnie et achète des billets de lotteries ! Lui aussi il hyper-réagit à la médication… il a pris du concerta et après 3 mois il a failli à 3 reprises être interné ! On l'a cru bipolaire ! Il ne se souviens même pas de ce qu'il a dit et fait durant tout un mois… mois de sevrage !! Ensuite tout est redevenu comme avant ! Donc il ne prend plus rien ! Voyez-vous… je vis leurs souffrances… je les partage et les ressent souvent avec eux ! Je les soutient et me débat à longueur de journée comme un diable dans l'eau bénite afin que leur vie soit moins pénible ! Je les aimes… et fais tout ce je peux pour les aider ! Mais je me trouve à être le pillier de ma maisonnée… si je m'effondre alors tout s'effondre… Imaginez ma vie un instant… chaque jour est un combat avec un poids énorme qui repose sur mon dos… une dame racontait plus haut que son conjoint hyperactif n'était pas affectueux et démonstratif et qu'elle devait tout assumer seule ! C'est aussi ce que je vis… Je ne vous raconte là que quelques brides… … je dois me lever chaque matin pour prendre soins de 3 enfants qui ne sont pas comme les autres… il y des jours ou ça va relativement bien mais d'autres ou je souffre tellement… des journées ou dès le levé on attend impatiemment le couché ! Et qui s'en préoccupe de ce que je souffre moi ? Mon mari dans son atteinte ne pense qu'à lui… il travaille 7 jours à l'extérieur (le seul boulot qu'il ait résussit à garder et qui lui convient car il fuit les problèmes à la maison ne sachant pas comment réagir… JE PEUX PAS T'AIDER JE SUIS LOIN !! ) et est ensuite 7 jours en congés. Mais lors de son 7 jours off il ne fait que jouer à des jeux sur son portable. Je m'occupe des petits, des repas, des nombreux rendez-vous, des téléphonnes, de l'école, des courses, du ménage, de la médication, des documents à transmettre d'un spécialiste à l'autre, des voyages pour les nombreux tests faits aux enfants et je n'ai JAMAIS JAMAIS de temps pour moi ! Je ne peux pas m'absenter une seule journée en laissant les enfants sous la surveillance de leur père car il oubli de ranger couteaux, ciseaux, rasoirs, produits, etc… Il dort en plein milieu de la journée… si je suis malade un jour il est à l'article de la mort ce même jour. C'est l'enfer… Je l'aime mais je le déteste en même temps, je le supporte et le comprend mais j'aurais envie de le frapper et de le quitter… J'ai l'impression qu'il ne se souci jamais de moi… il ne pleure pas quand il m'arrive malheur… il ne me console pas quand je suis triste il ne démontre aucun intéret pour c'enfants… il ne vient pas aux rendez-vous avec les spécialistes à moins d'être obligé ! Il me fais des repproches et ne voit pas tous les sacrifices que je fais pour lui et nos enfants… J'ai mal d'amour… de tendresse, de compréhension, de soutient… je souffre constament et je ne peux pas me permettre de lui en vouloir car je sais que tout ça n'est pas volontaire de sa part ! Tout ça c'est le TDAH pas mon mari ! Mais il est difficile parfois de ne pas lui en vouloir car pour nos yeux c'est la personne et nom le trouble qui agit ainsi ! Le coeur sait au fond alors il faut toujours se parler intérieurement… c'est une lutte constante. J'aimerais tellement qu'il sache que je souffre p-être plus que lui même parfois… car lui comble ses douleurs et ses peines dans le réconfort de sa maison et des bras de sa femme et des membres de sa famille qui le réconforte et le supporte. Mais moi je n'ai rien de tout cela… car je n'ai ni trouble ni déficit. J'ai mes propres souffrances, je partage les siennes et celles de nos 3 enfants… Je n'ai pas de vie… je survie ! Je pourrais partir et tout abandonner pour ne penser qu'à moi et me refaire une vie paisible… mais je reste par amour ! Mais rester par amour se voit être un choix douloureux ! Personne ne peut dire ce que c'est que d'aimer et ce que ça comporte réellement, car chacun vie des épreuves différentes et personne ne sait ce qui se cache au fond de nos coeurs … Tout comme personne ne sait tout ce que j'ai vécu… j'aime et j'ai pardonner même après m'être fait menacer par l'homme qui est mon mari de me faire trancher la gorge après avoir vu la gorge de mes 3 enfants être tranchée d'abord ! Qui sait si vous auriez pus continuer à aimer comme je le fais en ayant vécue une telle situation ? Tout le monde est différent… nos seuils de tolérence et nos vécus sont différents. Vous traiteriez la femme qui se fait battre de folle si elle retournait auprès de son mari après avoir frolé la mort sous sa violence ! Pourtant elle vous répondrait que c'est parce qu'elle l'aime ! Ne jugez jamais les autres et apprenez à pardonner les erreurs et les incompréhensions ! Alors je dis à ceux et celles qui sont atteint de cette merde de trouble dévastateur, de ne pas oublier que vous n'êtes pas les seuls à souffrir… vos proches souffrent tout comme vous… nous nous sentons tellement coupables de ne pas pouvoir faire plus… notre sentiment d'impuissance nous écrase ! Je compatie avec vous, mais ne nous oubliez pas ! Le TDAH ne touche jamais qu'une seule personne ! Vous avez un nom à donner à la cause de vos maux… TDAH … Au fond sachez bien que tous ce que l'on dit en tant que conjoint (e) s qui nous fait souffrir et nous pourrit la vie ce n'est pas VOUS mais bien le TDAH. Ça me réconforte de voir que certains reconnaissent la souffrance de lerus proches… je me dis alors que p-être un jour mon mari aussi le verra !!! Il faut un courage énorme à ceux qui en sont atteint… le TDAH ne touche jamais qu'une seule personne. :o).
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


262465
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille de 4 ans voit des esprits...

image

Katoux, mon fils nous a dit un jour : "chez papa quand je mange (quand il était dans la cuisine en bref) , il y a une personne qui me regarde par la baie vitrée". On a tenté de savoir si la personne lui disait quelque chose et il m'a répondu que...Lire la suite

Nouveau medicament contre le tdah - hyperactivite, trouble de deficit de l'attention

image

Oui le nom de ce nouveau medicament qui vient des etats-unis c'est le Vyvanse (spansules). Il sera bientôt aussi commercialisé dans certains pays europeens et c'est a peu pres ce que je prends moi-même mais en mieux. C'est de la dextroamphétamine...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages