Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Alors en effet, que faire ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 298 lectures | ratingStar_280141_1ratingStar_280141_2ratingStar_280141_3ratingStar_280141_4
Salut et merci de me poser cette question qui montre ton humanité. En effet, d'une part ça ne se bouscule pas au portillon quand il faut se mouiller pour défendre des enfants alors qu'on sait très bien qu'il n'y a rien a y gagner pour nous mis à part des emmerdements mais sachant qu'au moins on peut se regarder dans une glace sans avoir à baisser les yeux. (en effet, il faut être d'une lâcheté vraiment méprisable pour ne pas lever un doigt contre des crimes dont on sait qu'ils sont préparés contre des enfants jusque chez nous). Alors en effet, que faire ? Moi je me bats à deux niveaux aujourd'hui, déjà au niveau personnel (c'est incroyable que cela ait dut m'arriver) , car alors que j'étais déjà intactiviste depuis des années et que jamais je n'aurais pu imaginer ça (alors que je me battais au niveau collectif pour sauver les enfants des "autres") , par une ironie du sort incroyable et tragique, je me suis retrouvé moi même dans me propre famille confronté à CE crime annoncé à la suite de l'arrivée d'une naissance qui normalement chez les êtres humains respectables est considérée comme un heureux événement, mais qui du coup, chez nous, c'est transformé en un effroyable cauchemar qui a faillit tourner au drame. En effet, à cause d'une branche de la famille (de la belle famille que je connaissais assez peu avant ça, en fait) qui pour des raisons "religieuso-conformo-culturelles" malles définies, avaient décidée de faire mutiler le gamin à la naissance ! Et c'est par un concours de circonstances invraisemblable (en entendant fortuitement une conversation qui ne m'était pas destinée lors d'une réunion de famille) que j'ai cru que le ciel me tombait sur la tête, apprenant le projets monstrueux ! Je te passe les détails ensuite mais il s'en est suivit un drame d'une violence rare qui est passé à deux doigts de faire exploser toute la famille (qui c'est scindée en deux camps près à aller jusqu'à en découdre physiquement plus un troisième qui essayait tant bien que mal d'apaiser les tensions mais comme souvent avec une grande lâcheté à la base) , et finalement sous la pression (on c'est montrés tellement déterminés surtout la grand-mère de l'enfant et moi contre eux, qu'ils ont eu peur que ça aille vraiment trop loin) , ils se sont ravisés en face juste après la naissance, et du coup l'enfant à été épargné mais c'est passé à un CHEVEUX (ils ont accepté de ne faire qu'une grande prière spéciale, mais sans toucher physiquement à l'enfant). Bref, pour ce cas, le dénouement à été heureux mais il n'est pas encore acquis qu'on ne puisse plus jamais se retrouver à nouveau un jour devant un cas similaire, il va certainement y avoir d'autres naissances dans la famille un jour ou l'autre, et pour l'instant la question n'est pas encore tranchée de façon générale et définitive. On a en quelque sorte obtenu pour ce cas présent un moratoire, mais il reste à terminer de convaincre des espèces de fanatiques (surtout une, qu'on a pu maîtriser cette fois mais qui ne m'inspire aucune confiance pour l'avenir). Bref, à un niveau perso, comme tu peux voir, il me reste du boulot (et en plus c'est pas facile car bien évidemment de terrain est miné maintenant et ce sujet est très difficile à aborder dans une famille comme tu peux t'en douter). Sinon à un niveau collectif, tu peux aider déjà en diffusant clairement la condamnation de ce crime dans tous les espaces de communication possibles, car en fait, comme pour l'inceste (finalement très proche comme type de maltraitance) , c'est toujours une sorte de chape de plomb qui pèse dessus et qui retarde énormément l'abolition réelle. Certes aujourd'hui, il y a de plus en plus une culpabilité évidente qui pèse sur les aspirants criminels de ce genre (d'ailleurs chez nous, la conversation fortuite que j'ai entendue et qui ne m'était pas destinée avait lieu en aparté entre des gens qui bien évidemment n'étaient pas fiers de leur projet, sinon, ils ne l'auraient pas prémédité de cette façon et ils en auraient parlés devant tout le monde) mais beaucoup pensent encore pouvoir agir sans que cela éclate vraiment au grand jour. (ce n'est pas vraiment secret mais ce n'est pas claironné non plus ce genre de projet dégueulasse contre un enfant). Donc on peut raisonnablement penser que déjà, si la condamnation de cette horreur se faisait vraiment largement au niveau médiatique, ça freinerait déjà beaucoup et même s'il resterait certainement quelque enragés à combattre autrement, ça ferait quand même déjà énormément progresser. Et sinon, tu peux imaginer toi aussi éventuellement comment aider, peut-être auras-tu d'autres idées que nous n'avons pas encore eu. J'envisage aussi de passer une émission sur le Net mais c'est encore beaucoup de travail et mes collaborateurs y vont pour l'instant un peu à reculons, c'est vrai que c'est une énorme responsabilité et qu'on ne sait encore pas trop bien comment la réaliser (il ne faudrait pas qu'on se plante car là, on serait grillés grave ensuite). Ah oui, ça c'est déjà fait depuis des années au maximum de ce qu'on peut (tu crois que je fais quoi ici ? ….). Bien évidemment, tu penses bien que nous le faisons sur TOUS ceux où ce n'est pas censuré. Si tu voyais l'envers du décors, tu serais surpris, (ce n'est pas beau à voir) , tu n'imagines pas les tractations qui ont eu lieu par exemple sur des stations de radios (dont certaines très connues avec des animateurs très connus aussi qui se sont montrer d'une lâcheté en-dessous de tout etc…). Quant à la télé, ce n'est même pas la peine, tu n'imagines pas les censures (je connais pourtant perso assez bien une animatrice d'une TV, certes une petite TV locale mais déjà, il faut la voir blêmire quand on évoque simplement la possibilité qu'elle puisse un jour faire un sujet contre ce crime). Et bien en faisant tout ce qui pourrait aller dans le sens de faire clairement condamner ce crime publiquement déjà au moins, en faisant tout ce qui est possible pour en dissuader les monstres qui voudraient passer de la sorte à l'acte sur un enfant, en faisant tout ce qui est possible pour faire prendre leur responsabilités aux autorités officielles pour qu'elles poursuivent réellement les auteurs, en faisant dévoiler publiquement toute l'horreur de la réelle motivation dégueulasse de ceux qui voudraient que ça se perpétue etc. A plus, amitiés.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


280141
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages