Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Besoin de me vider, besoin de témoigner afin de me sentir mieux.

Témoignage d'internaute trouvé sur momes - 07/06/11 | Mis en ligne le 02/04/12
Mail  
| 375 lectures | ratingStar_235595_1ratingStar_235595_2ratingStar_235595_3ratingStar_235595_4
Mon calvaire : Donc voilà je voudrais apporter mon témoignage par rapport à ce qui se passe depuis mon entrée en 6ème jusqu'à maintenant. En septembre 2006 je suis entrée en 6ème. C'est là où le calvaire a commencé. 3 années de ma vie que je n'oublierais jamais de ma vie et qui grâce à elles aujourd'hui je suis devenue une adolescente plus forte plus mature. On se moquait de moi car j'ai un peu de duvet à la lèvre supérieure (je m'épile et le faisait à l'époque des moqueries) , parce que je participe beaucoup en classe, que j'aime apprendre, que je m'intéresse aux cours, parce que je lis, parce que le personnel du collège (directeur, CPE, surveillants…) m'aiment bien. Voilà pourquoi on s'est moqués de moi, en quelque sorte parce qu'ils étaient jaloux. Durant 3 ans j'ai été bouc émissaire et j'ai subi du bullying ou moving (c'est la même chose, tous contre un). 2 fois j'ai été maltraitée physiquement (gifle, et coup de pied qui heureusement ne m'ont pas laissé de cicatrice). Un de mes agresseurs était mon ex petit copain. Dès qu'on a commencé a m'agresser moralement et physiquement j'en ai parlé à mes parents, à ma prof principale, au CPE… bref à tout le monde mais appart mes parents les autres s'en foutaient et ne m'ont pas aidé ils disaient que c'était pas bien grave. Mais je suis tombée dans une petite dépression : baisse de mon auto estime, renfermement social… pendant 3 ans je n'ai pas vraiment eu d'ami et me suis renfermé des gents, que au collège pas ailleurs. Je suis allée voir le psy de l'école pour lui expliquer mais il s'en foutait aussi. J'avais 2 camarades de classe qui étaient sympas avec moi et qui ne me maltraitaient jamais, mais quand les autres me maltraitaient en leur présence elles ne faisaient rien par peur. J'aurai bien aimé que mes parent me changent d'école, mais dans ma ville il n'y en a qu'une et ils n'avaient pas le moyen pour me changer d'école. Mais un beau jour je me suis dit qu'il fallait que ça s'arrête. Je me suis remotivée pour me sortir de mon trou noir. En fin de 4ème j'ai écrit une lettre de 4 copies doubles au directeur de l'école en lui expliquant vraiment mon calvaire et en lui implorant de me donner la chance d'être dans une classe meilleure en 3ème. Et cette année il m'a mise dans une classe où au lieu de m'insulter en face ont parle de moi derrière mon dos et on me margine et on me laisse de côté en classe. Donc je suis mise de côté et je le vit très mal. Là en juin on va faire un voyage et personne ne me veut dans sa chambre et tout donc du coup je ne vais pas y aller pour être seule et me sentir mal. De la classe je me parle à peine avec une personne de temps en temps l'unique qui m'aime. Cette année j'ai été frappé trois fois déjà. Je l'ai dit à ma prof principale voyons ce qui va se passer. Mais je crois qu'il n'y a pas de solution miracle à part me changer d'école ça ce serait un très bon choix je pourrais repartir de 0. Car depuis la 6ème on a crée une mauvaise image de moi, une mauvaise réputation et après 4 années c'est dur d'effacer cette mauvaise réputation et cette mauvaise image. Si mon école aurait réagit depuis la 6ème tout ça ne me serait pas arrivé. J'en ai marre je veux m'en sortir, mais je ne sait pas comment. J'ai essayé de changer d'attitude, de m'intégrer dans la classe mais c'est impossible. Pour l'instant je ne fais pas de dépression et j'espère que ça va continuer ainsi. J'essaye de rester positive, de rester forte de lutter de me battre. Mais mes parents n'ont pas de moyens de me changer de collège… (encore une fois). Pfffff j'ai besoin que ça cesse. Et voilà je reconnais être victime de marginassions, de maltraitance physique et psychologique et enfin d'être bouc émissaire. J'ai besoin de tourner la page et de recommencer une nouvelle vie mais dans ce collège c'est impossible. Ce calvaire et les situations que je vis (père bipolaire, phase 2, à tendances alcooliques, plus maltraitance psychologique de la part de ma grand-mère paternelle) je suis plus mure et mature. Si vous aussi vous êtes/avez été bouc émissaire ou victime de bullying, surtout ne vous découragez pas dites vous qu'un jour ou l'autre ça va finir et que vous aurez une vie meilleure. Ce n'est pas impossible de sortir de ce trou noir. L'astuce est bien simple : il faut que vous en parliez à quelqu'un, un adulte et que vous fassiez face à votre agresseur. Expliquez-lui la souffrance qu'il vous fait vivre. Les agresseurs ne se rendent pas compte de ce qu'ils nous font ressentir. Si vous voyez qu'un jeune de votre classe est maltraité psychologiquement ou physiquement surtout dites le direct à un adulte. Si vous le dites d'un début ça va permettre d'aider la victime c'est très important. N'ayez pas peur, vous n'êtes pas entrain de rapporter mais de sauver une vie ou un jeune d'une dépression, tentative de suicide… ce fait vous convertit en un héros. Je voudrais soutenir les victimes et ex victimes. Courage, ne vous laisser pas gâcher la vie par une bande de misérables. Dire aussi que souvent les agresseurs ont été victimes de quelque chose aussi dans leur passé. EDIT : je ne sais pas si je l'ai déjpa dit ou pas. Mais là j'ai pas le couarge de me relire, c'est comme revivre la chose… donc mes agresseurs avaient obtenu mon numéro de portable et me harcelaient aussi par téléphone, en m'insultant me menaçant… Ma mère : Voilà et bien je suis fille unique. Et depuis toujours ma mère me domine. Je m'explique. C'est pas qu'elle me maltraite physiquement ni psychologiquement. C'est que elle veut toujours contrôler ce que je fais. Elle décide les trucs pour moi, genre j'ai pas le droit d'acheter des habits sans sa présence. Elle me laisse jamais rien décider. Elle veut faire de moi un mannequin, quelqu'un de parfait. Exemple si jamais je me lisse pas les cheveux bah elle me punie car elle dit qu'il faut que je sois parfaite et tout… enfin pour ma mère je sais pas trop comment expliquer… elle me punie des jours pour des trucs bêtes, exemple car j'ai oublié de plier la table bah elle me punie 1 mois ou plus sans télé… Ma grand-mère : Celle qui depuis je suis née me maltraite psychologiquement. Ma grand-mère a 2 petites filles : ma cousine et moi. Moi elle me voit chaque semaine et à ma cousine 1 fois par an. Pourtant c'est elle la préférée. Ma mamie tient un magasin. Depuis 6 ans que j'y vais les weeks avec mon père pour l'aider au magasin. Je me préoccupe toujours pour elle l'appelle et tout. Ma cousine ne va jamais l'aider ni l'appelle jamais. Pourtant depuis toute petite c'est elle qui a toujours des cadeaux, pour son anniv, à noël ou le reste de l'année. Moi j'ai jamais rien. Elle me compare toujours à ma cousine. Elle me dit "X. Sait tout faire, toi tu sers à rien, t'es pas la petite fille dont je désire… ". Ou encore elle me rabaisse toujours devant les clients, elle m'humilie et tout… EDIT : ma grand-mère m'a dit plus d'1e fois qu'elle aime ma cousine mais que à moi elle m'aime pas beaucoup… Bien heureux je suis suivie par une psychologue à cause de tout ça mais bon j'avais besoin de me vider, de me dévoiler. Malgré tout ce que je vis et que j'ai vécu (et oui j'ai fait un autre topic sur "Témoignages (¿ mekefer ? " pour raconter mon dernier blème) , j'ai envie de vivre, de me battre, de m'en sortir. Depuis que je suis née que je bats, que j'ai envie de vivre, que je suis optimiste. Voilà j'avais besoin de témoigner pour me sentir mieux. Merci à ceux qui ont eu le courage de me lire.
  Lire la suite de la discussion sur forum.momes.net


235595
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages