Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

des nouvelles de ma lettre (pour celles qui m'ont suivis) !

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2396 lectures | ratingStar_8773_1ratingStar_8773_2ratingStar_8773_3ratingStar_8773_4

Mon état de santé mentale et psychologique se dégrade.

Je suis en dépression grave depuis 7ans. La naissance de mon 2ém bébé, me fait resurgir mon enfance maltraitée, j'éprouve a présent le besoin d'en parler. Je me sens enfin poussée a dévoiler les actions mauvaises et douteuses de ma mère pourtant chrétienne, et cessez de la protéger en cachant ce que je sais. Écrire, dans un but thérapeutique (je suis bien incapable d'en parler a voix haute). Je suis motivée par un profond besoin de justice, et que la vérité soit dévoilée au grand jour.

Par cette lettre, j'extériorise ma souffrance, et énumère les agissements de ma mère (j'utiliserais le mot mère par facilité, même si le terme génitrice serais plus approprié).

Mes parents se sont connu et 6mois aprés elle était enceinte de moi, mais il ne vivais pas ensemble. Elle avais déjà 2 filles (Valérie et Katia) d'un précèdent mariage. Ils se sont mariés, car j'étais en vie, sinon si je n'avais pas existé ils se seraient séparés (explication de ma mère). Par la suite ils ont eu un dernier enfant un garçon (julien). Voila les présentations faites.

Durant mon enfance (de ma naissance a +18ans) , j'ai été maltraitée, détruite, bafouée, insulté, injurié, battue, humilié, ridiculisé, calomnié, (etc…) , et ce par ma mère. J'ai été systématiquement et méthodiquement détruite par celle qui avait le devoir de m'aimer et de me former. Ce que j'ai vécu est juger d' IGNOBLE. J'ai été victime de violences physiques, verbales, psychologiques. Ce sont des choses enfouies au fond de moi, dont j'ai bien du mal a parler. Je vais donc le faire une bonne fois pour toutes. Pardonner les détails et gros mots mais c'est réellement ce qui s'est passé.

Dans un premier temps, je vais vous lister les maltraitances physique, verbale, psychologique, puis la calomnie que j'ai subis. J'ai besoin de tout énoncer. Récit non exhaustif bien sur.

MALTRAITANCES PHYSIQUES :

-J'ai été giflée a tout bout de champ, sur la joue, la tête, les fesses, partout.

- J'ai été battue de façon violente, quotidienne, sans raison "valable" (ex : quand je ne mettais pas mon pyjama en 2min top chrono, je me prenais "une raclé" que j'avais bien méritée selon elle). Cela ce produisais pendant de longues minutes, avec les mains, les poings, les pieds, les genoux, ou tout autres objets qui lui tombait sous la main, servant a taper, ou a être lancer en plein visage (cuillère de cuisson, vaisselle, carafe d'eau pleine, poubelle…). Son arme favorite restait "le martinet" qu'elle utilisait pour nous fouetter avec rage, sans se faire mal a elle. Bien sur cela fait affreusement mal, surtout mouillé après le bain.

Je me souviens d'une fois ou j'étais au sol dans ma chambre, elle me rouée de coup de pieds (je sais même plus ce que j'avais fait) , et un coup en me ratant, elle s'était cogner la jambe contre mon lit en bois. Plus tard elle montrait son hématome a une amie, en rigolant, lui racontant fièrement qu'elle m'avait discipliné.

-Si je n'avais pas reçu ma dérouillé de la journée, cela me paraissais bizarre et je me posais des questions. (ce sont ces termes : raclé, dérouillé, rouste, tourniole).

- Elle me tirait fréquemment les cheveux et prenait un malin plaisir a me faire mal en me démèllant les cheveux. Elle me soulevait et me traînait par les cheveux alors que j'étais encore au sol.

- Elle me cognait la tête contre le mur, ou au sol.

-Elle me mordait, me pinçait.

- Quand elle me battais, si je pleurais, elle me tapait pour que j'arrête de pleurer. Si je ne pleurais pas, elle me taper encore car cela voulais dire que je ne n'avais pas assez mal.

-Il lui arrivait, de venir me lever dans la nuit quand je dormais, si elle s'était rendu compte de quelques chose (par ex : je n'avais pas ranger mon manteau) pour me mettre une dérouillé.

-Vers mes 10ans (en cm2) , j'étais de corvée de fermer les volets. Pour le faire plus rapidement je suis passer par l'extérieur (en escaladant la fenêtre) , derrière la maison. Malheureusement, en remontant par la fenêtre pour renter, je me suis enfoncer un râteaux dans le pied droit. Les pointes avez traversé la chaussure, et j'ai du tirer pour décrocher mon pied de l'outil. Cela a beaucoup saigné, et me faisais très mal. J'ai désinfecter, et bien faillis tourner de l'oeil voyant tout ce sang. Ma mère ma bien sur réprimander, et a mis deux semaines avant de m'amener a l'hôpital, pendant lesquelles je marchais sur le coté du pied pour limiter la douleur. Ma plaie était infecté, les médecins m'ont reprocher de ne pas être venue plus tot. Aux urgence, ils m'ont alors fait des points de sutures. J'ai du marchais quelques jour avec des béquille. Moi je me sentais coupable d'avoir fait une bêtise, je n'avais donc oser dire grand choses.

-Un cas similaire, lorsque je me suis fait une entorse a la cheville, elle a demander a ma soeur de m'amener a l'hopital seulement deux semaines plus tard.

-Quand j'étais malade (ce qui arrivais tréés souvent) , elle attendais que j'ai eu au moins 5jours de fièvre avoisinant les 39, pour m'accompagner chez le médecin.

- Elle me privait de nourriture. La punition était d'aller au lit sans manger.

-Elle m'enfermait a clé dans ma chambre pendant des heures.

- Elle me doucher a l'eau froide parfois par punition.

-Elle cassait fréquemment toute la vaisselle lors de dispute et c'était a moi de nettoyer.

VIOLENCE VERBALE :

Liste d'insultes et gros mots répétitifs, quasi quotidien (risk censure) :

-couillasse, coucouille, couillonne.

-connasse.

-pauvre con.

-t'es con ou tu le fait exprès.

-ta gueule (tu na pas le droit a la parole).

-grosse feignasse, t'est qu'une feignante.

-marie… (pour l'hygiène, car je ne vidais la poubelle de ma chambre QUE une fois par semaine).

-débile, t'es vraiment débile c'est pas possible (insulte que j'ai tendance a m'infligeais régulièrement dans ma vie présente).

-tu le fait exprès.

-hypocrite.

-menteuse.

-manipulatrice (ex : je discutais tranquillement avec mon père).

-insoumise (je refuse de venir a ses pied quand elle me l'ordonnait pour me mettre une raclé).

-tu commence a me faire chier.

-tu sais jamais rien.

-andouille.

-bêtasse.

-t'es vraiment con, plus con que toi ça existe pas, plus con que toi tu meurt.

-tu es la pire enfant du monde.

.-la pire enfant des 4.

-bordélique.

-tu sais jamais rien faire.

-tu fou rien de la journée et t'es fatiguée ? (et ce même quand j'étais en période d'examen, et que je travaillais en stage 10h par jour).

-voleuse (notamment parce que je me servais un yaourt dans le frigo pour le goûter).

-tu te fou de ma gueule.

-tu commence a m'énerver.

-me cherche pas.

-fille pourrie.

-pff tu a toujours raison.

-c'est pas toi la mère.

-tu dépense trop d'argent (ex : je demandais un gel douche pour ma semaine a l'internat).

- fouteuse de merde.

-tu as toujours de bonne excuse.

-dégage.

-occupe toi de tes affaires de petite fille.

-t'es bonne a rien.

-cacaboudine.

-tu vaut rien.

-t'es chiante quand même.

-t'es pas chier toi.

-casse couille.

-t'as le don de m'énerver.

… tu mériterais une raclé.

-gitane portugaise (mon papa est portugais).

-tu n'arriveras jamais a rien dans la vie.

-je vais te foutre une claque dans la gueule tu va voir.

-tas d'os, sac d'os (jusqu'à 6ans).

-t'es grosse, gros cul.

-hé la grosse (50kg pour 1m72).

-et une tourniole tu la veux.

VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE :

Propos et actions qui marques psychologiquement :

- Tu es née pour faire chier le monde.

- Je vais te… sur le marché mais personnes ne voudra de toi, même si on te donnais (petite cela me traumatisé).

-Pleure tu pissera moins.

-Diviser ses enfants. Si je jouer avec mon petit frère, en rigolant, elle venais systématiquement nous gronder pour X raisons. Quand on été complices ou que l'on discutais tranquillement, elle nous montrer clairement que cela la déranger.

-Retourne de la ou tu viens (autrement dit a l'état d'ovule et de spermatozoïde).

-Tu avais cas rester ou tu étais (autrement dit comme ci-dessus ou alors du lieu d'où je revenais, école, etc).

-J'aurais mieux fait de te laisser la ou tu étais (pareil inexistante).

-On t'a trouver dans une poubelle.

-Aucun homme ne voudra de toi.

-Dégage j'aurais la paix, casse toi.

-J'aurais mieux fait de me casser une jambe le jour ou je t'ai faite.

-Elle aimait beaucoup m'humilier, me ridiculiser, me critiquer, se plaindre de moi en public.

-Me gifler en public (même a la salle).

-Me niaiser, m'imiter.

-Répéter mes confidences en public, pour se moquer.

-Commence et fini ses phrases par un gros mot.

-Interprète systématiquement chacune de mes phrases et actions a tort.

-M'apprête constamment de mauvais mobiles.

-M'était ma chambre sans dessus dessous en cassant des objets car c'était pas assez bien rangé (c'était rangé mais elle est très maniaque, tout devait être parfait au millimètre prêt).

-Fouillait ma chambre, mes affaires, je n'avais pas le droit a une vie intime.

-Régentais ma vie, je n'avais le droit de prendre aucune décision par moi même.

-Refusait mes câlins et de men donner ; ou alors les obtenait grâce a une claque.

-Tout était ma faute (ex : la cheminée qui s'éteint c'était a cause de moi).

-Me menaçais : je te fais tes valises et tu dégage.

-Jetait mes affaires dehors par le balcon.

-Je vais te tuer.

-Si tu n'étais pas née,
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


8773
b
Moi aussi !
30 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Nanie | le 04/03/11 à 22:00

Ma chère amie,
Tu n'es pas seule à avoir été maltraité.Lorsque j'ai lu ton histoire,cela me rappelait étrangement la mienne,il y avait quelques points de différences bien sur,néanmoins dans sa globalité c'est assez ressemblant.
Moi aussi,j'ai été en dépression grave,j'ai même été en hôpital psychiatrique.
Comment se reconstruit on?Je m'efforce de jour d'être heureuse.
J'ai tout d'abord quitté ma ville,celle ou j'ai grandit,afin de changer d'atmosphère.
J'ai trouver en même temps du travail et même l'amour de ma vie!
Je pars du principe,puisque ma mère a voulu me détruire,c'est à moi de tout reconstruire, ma perception des choses,mon amour propre,mon équilibre mentale,mon intelligence et mes ressenties.Pour s'en sortir,il faut beaucoup de volonté.Utilise ta force profonde pour te rebâtir,car tu es quelqu'un de formidable je pense,tu le mérites,car aucun être humain n'a le droit de subir les sévices d'autri!!
Pour se faire,j'ai couper définitivement les ponts avec ma mère.Je me suis offerte un chien des plus fidèle et des plus affectueux.
J'essaie de jours en jours de prendre soin de moi,et de ne plus écouter mes mauvaises pensées,de leur dire STOP !!
Je me suis faite d'adorable amis qui me soutienne,il faut aimer les gens leur donner de l'amour.
Je prend soin de mon physique,de ma santé (je me force),je fais une activité créative.Toi par exemple, tu peux essayer de faire du sport si tu aimes ça,ou de la méditation,du yoga,des activités créative.
Je prend soin de ma maison sans trop exagéré.
Je m'occupe de mon chéri, je le gate par des petits plats cuisiné,par des attentions.
Je regarde également beaucoup de film pour me détendre l'esprit.
Ne regarde plus en arrière,mais occupes toi de ton présent et de ton futur,car c'est sur ces voies là que tu trouveras le bonheur.
Ce sont des petits rien bénéfique de la vie,qui feront ton bonheur.
J'ai même repris mes études par correspondance.
Essaie également de prié le bon Dieu.Ça aide beaucoup.
Écrit si cela tu délivres,je te recommande les petits cahiers de Yves-Alexandre Thalman "Petit cahier d'exercices pour voir la vie en rose" des éditions Jouvence.Il y en a d'autre comme "petit cahier d'exercices de la confiance en soi" ect...
J'en écrit de temps en temps,ça m'aide.Va voir un psychologue aussi,j'y vais selon la fréquence dont j'ai besoin.
si je commence à déraillé,j'y vais sans tarder.
Concentre toi si le bon épanouissement de ton 2 ème né.Lui faire peut-être découvrir avec un guide,la nature.
Tu vois la vie nous offre tant,regarde comme la nature est belle,dis toi que c'est un cadeau!Alors contemple la à sa valeur.
Dis toi que tu es la même chose,une superbe créature humaine,avec ses qualités,ses défauts,certes mais aussi avec l'incroyable envie de croquer le bonheur à pleine dent!!
Je te souhaite du courage.

Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages