Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Diffamation pour viol, tirbunal correctionnel

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 12/04/11 | Mis en ligne le 29/04/12
Mail  
| 321 lectures | ratingStar_248268_1ratingStar_248268_2ratingStar_248268_3ratingStar_248268_4
Bonjours, j'ai énormément besoin de vous. Avant de vous posez mes questions, je dois vous mettre au courant de notre histoire, qui est maintenant mienne. Je suis issus d'une famille de 8 enfants. J'ai fuis ma mère et mon beau père avec mon frère jumeau il y a un peu près deux ans. Ceci parcequ'on étais maltraités à un point qu'on a du mal à imaginé cet importance. Avant cela, un de mes frères déja avait fugué, ceci aussi parcequ'on était maltraités. Mon frère et moi avons fais plus de 200 kilomètres à pied pour fuir cette misère, mais nous étions obligés de laisser mes autres petits frères et soeurs derrières nous. Nous avons été hebergé par notre cousine auquelle notre mère nous avait dis qu'elle étéit morte d'un cancer, tout ça, pour qu'on sache qu'il n'y a personne qui puisse nous aider à l'extérieur. Nous avons ensuite déposé plainte pour harcelement et maltraitance. Nous avons mis le SAJ au courant et elle a ouverte une enquete près de ma mère. Il était sans dire qu'elle commançais à avoir de sacré ennuis. Pour se proteger et se venger, elle a forcer ma petite soeur à porter plainte contre viol à mon égard et celle de mon frère. Nous savons que ce ne sont que pur diffamations. L'inspecteur chargé de cette enquête est un très grand ami de ma mère. Mon frère à été appellé au poste et à été renfermé après de longue interrogatoire musclées. Il a malheureusement admis ces faits totalement faux parcequ'il à eu peur et qu'on lui a dit qu'il devait avouer même si c'était faux, il en prendrai ainsi pour moins de temps de prison. Depuis on s'est battut pour prouver que c'était faux. Quelques temps plus tard, j'ai appris qu'il sétait pendu dans sa cellule et est décédé après deux jours de coma. Ces deux jours, où nous n'avons pas été mis au courant de son hospitalisation. A sa mort, j'ai eu la mère au téléphone qui me disait qu'on étaient tous des abrutits pour pleurer sur la mort d'un violeur et que je pouvais préparer mon pijama à rayures car c'est maintenant à moi qu'elle s'attaque. Elle deja tuer deux ses propres enfants de façon indirect. Est ce que je serais le troisième ? J'essaie de me battre encore et encore pour prouver que tout ça n'a été que pur diffamation. Elle s'est mise avec un homme qui à un casier à faire palir. Ils sont criblés de dettes. J'ai reçu une convocation par le tribunal de première instance où je suis invité à m'y rendre. 2tant donné j'ai eu un non-inculpation B6 et B8, je suis accusé pour inculpation B7 et statuera sur mon renvoi au tribunal correctionnel. Je n'ai pas violé ma soeur. Mon frère n'a pas violé ma soeur. A l'heure où je vous écris, Deux avocats sont en charge du dossier. Une nouvelle enquete est ouverte pour savoir ce qui s'est réellement passé avec mon frère. Mon histoire défie tout ce qu'on peux imaginer. Nous continuerons à lutter jusqu'à ce que la mémoire de mon frères soit completement remis à neuf. Qu'est que je peux faire ? Je ne sais pas. J'ai tout essayé. J'ai envoyés d'innombrables copie de plaintes,… à mon avocat… Je ne veux pas payer et perdre tout ce que j'aime pour une mère qui n'a vu que par ses enfants, du profit de l'argent, de l'exclavagisme à l'avantage. C'est une manipulatrice, corbeau, c'est la mort elle même. Et je mettrai le monde entier au courant. Un jour, la vérité eclatera…
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


248268
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages