Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

En tant que famille d'accueil, j'ai déjà été accusée de maltraitance

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 3479 lectures | ratingStar_49982_1ratingStar_49982_2ratingStar_49982_3ratingStar_49982_4

Je voudrais répondre à ce qui est dit à propos de la maltraitance à la dass qui n'est plus la ddas mais l'ase. Je n'ai pas été enfant de l'ase, mais je vois aussi les choses de deux côtés. En effet, je travaille pour l'ase et je suis famille d'accueil ; également j'ai été confrontée dans ma vie privée en tant que mère à des accusations de maltraitance et je me suis retrouvée dans les bureaux de l'ase (alors que je ne travaillais pas encore pour eux) et devant le juge. Je sais donc de quoi je parle des deux côtés donc. Déjà les moyens pour savoir ce qui se passe est très limité, et c'est vrai certaines personnes sont compétentes d'autres ne le sont pas. En tant que privée, j'ai eu affaires aux deux. En premier lieu j'ai fait un signalement, je n'ai pas été écoutée. Face à des personnes incompétentes, je n'ai rien pu faire. L'enfant a nié et a continué à être maltraité. Moi j'ai pèté les plombs, ce qui a encore envenimé la situation. Pour couronner le tout, en raison de manipulations, plus tard, c'est moi qui me suit retrouvée sur le ban de l'accusé maltraitant accusée par l'enfant que j'avais essayé de sortir de là. Heureusement, j'avais vu le vent venir depuis longtemps, j'avais un dossier en béton. Mais il était trop tard pour que juge et ase agissent correctement. L'enfant a été pris en charge mais trop tard. Les conséquences en sont graves et je ne me le pardonnerai jamais. Le problème est que juge et ase ne peuvent agir qu'avec des preuves. Il ne faut pas croire que le personnel s'en fout. Tout n'est pas bien, mais ils agissent avec les lois et les seuls moyens qui en découlent. Moi aussi j'en suis victime par interposition, j'en souffre, mais quoi faire. Maintenant, je travaille pour l'ase, et au quotidien, on rencontre de sacrées difficultés, on est humain, on ne sait pas tout, aussi on fait des choses bien. J'en vois des travailleurs sociaux qui ne sont pas bien en raison de situation qu'ils savent graves mais pour lesquelles ils ne peuvent rien ou font ce qu'ils peuvent car on en revient toujours là : l'administration de la preuve, et les possibilités de la loi. Quant à la maltraitance de certaines familles ou éducs, il ne faut pas se voiler la face, je sais que ça existe. Le problème est de faire la différence entre le vrai du faux encore une fois. Je sais en tant que parent et en tant que travailleuse sociale à quel point il est facile d'accuser aussi. Néanmoins, je pense que les choses changent. Il y a de plus en plus d'encadrement et en tant que famille d'accueil, je peux vous dire qu'on ne nous fait pas de cadeau. Des formations et diplômes sont obligatoires maintenant. J'ai aussi connu des enfants à la ddass quand j'étais plus jeune. Je peux vous dire que les familles d'accueil d'il y a trente ans et maintenant ce n'est plus pareil du tout. Je comprends tout à fait votre colère. J'ai été une enfant maltraitée et une femme et mère maltraitée, la colère je connais. Mais je pense que la meilleure façon de se faire entendre, est de poser sa colère, tout au moins de la comprendre et après, on peut en tirer quelque chose de positif en expliquant bien pourquoi cela a mal tourné. Et c'est là qu'on peut se faire entendre. Même si j'ai été une mère maltraitée et une mère très en souffrance parce qu'on n'a pas aidé mon enfant quand je le signalais, je travaille pour ceux qui doivent aider les enfants. Je connais d'autres personnes qui sont maintenant famille d'accueil qui ont été des enfants de la ddass. Ils en ont fait quelque chose.

Alors posons la haine et la colère qui peuvent tout à fait s'entendre. Posons les pour pouvoir être entendus.
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


49982
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages