Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfant different dysharmonie psychotique

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 23/10/11 | Mis en ligne le 08/04/12
Mail  
| 441 lectures | ratingStar_238796_1ratingStar_238796_2ratingStar_238796_3ratingStar_238796_4
J'ai un enfant de 6,5 ans qui a passé tous les tests neurologiques. Il est normal, rien à signaler. Après avoir subi un choc psychologique à la crèche, il s'est remis (moment où il commençait à parler, il s'était arrêté d'émettre un quelconque son pendant quelques mois) , il s'est remis à parler ensuite puis à l'école, tout allait bien au début, puis les instits ont commencé à le maltraiter… je passe les détails de toutes ces maltraitances mais cela prouve à quel point peu de personnes ont conscience que l'enfant est un être humain. Il a été littéralement traité comme un déchet par l'école. Aujourd'hui, mon fils est un enfant très posé et calme qui… a très peur des professeurs et de l'école et des adultes (malintentionnés : il les détecte immédiatement, c'est lui qui me met la puce à l'oreille et qui me permet de réfléchir sur ce qui se passe). Bref, heureusement que toutes ces personnes "mauvaises" avec les enfants et qui font ce métier on se demande pourquoi, ne sont pas assez hypocrites pour cacher leur méchanceté (en tout cas aux enfants qui nous la dénoncent rapidement). J'ai choisi d'inscrire mon fils en hôpital de jour pour lui faire comprendre qu'il existe des gens compétents, gentils et qui vont le laisser s'épanouir en paix sans le contredire et le contrarier sans cesse dans se apprentissages. A force d'être empêché d'apprendre, il ne sait plus quoi. Au moins, là, il y a une équipe et une seule personne ne peut faire n'importe quoi de votre enfant sans qu'on le voie. Quand mon fils aura repris confiance en lui, en ses capacités, qu'il se mettra à réétudier (il était très studieux avant que ces "folles" ne le traumatisent) , il rattrapera le temps perdu et, en France, il y a plusieurs façon d'apprendre, même à domicile. Rien n'est perdu. Mieux vaut une bonne prise en charge avant l'âge adulte que d'avoir un enfant devenu adulte qui a peur de la société et de ces cruautés (injustices, maltraitances etc). Mon fils sera plus mûr qu'un autre car il en saura sur la nature humaine. Combien de personnes adultes craquent devant le fonctionnement de la société et la nature des êtres humains (si veules, si égoïstes, si mesquins, si hypocrites, ne cherchant que leur intérêt immédiat). Après avoir lu vos commentaires, sachez que l'autisme est inscrit sur un gène, et qu'un enfant psychotique n'est pas du tout un autiste. Petit test facile : présentez votre main à l'enfant, d'instinct il va taper dedans : cela prouve qu'il n'est pas autiste. Jamais un autiste ne tape dans une main ouverte qui lui est présentée (test que m'ont donné plusieurs médecins). Je décrirai plutôt la psychose de mon fils comme une crise de panique devant un événement qu'il pressent comme mauvais (le fameux instinct de l'enfant qui ne le trompe pas). Dès qu'il est hors de cette situation désagréable, il va très bien et est très calme. Il a les jeux des enfants de son âge (Lego, playmobil et est adroit sur l'ordinateur, fait seul ses recherches sur internet). Les traumas que ces personnes ont provoqué chez mon fils ont eu un résultat : il a arrêté de parler. Je préfère qu'il entre en hôpital de jour jusqu'à ce qu'il reparle convenablement (rythme normal pour un enfant de son âge) , plutôt que de le voir sans cesse harcelé et maltraité par les profs et les écoles. Par ailleurs, moi aussi j'ai fait tous les médecins, les assistantes sociales, les psychiatres et les psychologues… étonnant qu'ils "jugent" sans même connaître la vie de l'enfant, son contexte familial, sa maison, ses loisirs, ses aspirations, ses envies… ses refus. Chaque enfant a son caractère et un enfant a le droit aussi de ne pas aimer se bagarrer, taper les autres… comme le font les enfants à l'école. Mon fils est un pacifiste qui a beaucoup de charisme, les enfants viennent à lui spontanément et il est très doux et délicat avec eux. Il sait s'attirer de vraies amitiés et a même déjà eu une petite copine. Il y pense encore alors que cela fait deux ans que malheureusement, il n'a pas pu la voir (à cause de sa maîtresse à l'époque, et j'ai déménagé). Je voudrais savoir, CACODIDOU, comme cela se passe maintenant pour ton enfant ? Merci. À tous et à toutes. J'espère que mon témoignage ne vous contrarie pas. C'est mon vécu et celui de mon petit bonhomme. Voici un enfant tout à fait normal qui s'est trouvé dénigré et maltraité psychologiquement depuis la maternelle et qui, aujourd'hui, a bien mérité qu'on le laisse tranquille. C'est inhumain de connaître la méchanceté des adultes si jeune.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


238796
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages