Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (828 témoignages)

Préc.

Suiv.

Impact d'une psychotherapie sur l'identite. - psychotherapies

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 19/02/13 | Mis en ligne le 25/05/14
Mail  
| 589 lectures | ratingStar_528833_1ratingStar_528833_2ratingStar_528833_3ratingStar_528833_4
Je ne sais pas ce que chacun met derrière le mot identité. Je sens pour ma part qu'il y a des choses immuables en moi, des choses que je ne pourrais jamais distordre, depuis toujours, c'est une constante chez moi. Cela m'a parfois fait me mettre en danger, au propre comme au figuré, parce que ce sont des choses auxquelles je tiens trop et que lâcher cela serait renoncer à moi, à ce que je suis profondément. J'ai ce sentiment qu'il y a des choses qui font partie de mon essence, que mon éducation n'est pas arrivée à distordre, ce qui m'a valu pas mal de souffrance justement. Je me souviens d'avoir compté les années qui me séparaient de ma majorité pour laisser sortir cette essence de moi sans que cela ne m'explose au visage avec les violences de mon père. Par ex je ne sais pas fermer ma gueule devant l'injustice. Il m'est arrivé de m'interposer dans une bagarre de rue, ou de faire un signalement escortée par les flics parce que le père d'élève m'avait menacée de mort si j'allais témoigner des maltraitances qu'il infligeait à son fils. C'est plus fort que moi. J'ai davantage peur de perdre ces valeurs auxquelles je tiens, peur de me perdre en renonçant à certaines choses inhérentes à ce que je suis, que peur de me prendre des coups. Je ne sais pas si c'est cela l'identité : ce à quoi on ne peut renoncer sans renoncer à soi même. Alors parfois on compose, on distord un peu les choses, on va faire comme ci alors qu'au fond on aurait aimé faire comme ça. Et qu'il faut bien composer avec l'extérieur. On compose en en ayant conscience ou bien sans en avoir conscience. Pour moi la thérapie m'a fait prendre conscience des choses sur lesquelles j'avais composé. Ou compensé. Je continue à faire des choses en composant parce que quand on vit en sté il faut bien … on n'est pas un électron libre de toute influence, de tout cadre. Mais j'ai aujourd'hui une conscience bien plus aigue de cela, des liens qui se font entre les choses. Et je me sens davantage libre d'affirmer ce que je suis. Ma thérapie m'a réconciliée avec moi même, avec mon histoire et du coup je suis beaucoup plus en paix. Bon, je sais pas si ça fait avancer le schmiblick. Sinon j'ai grandi dans des pays différents du mien culturellement, notamment j'ai grandi dans une famille musulmane intégriste durant un an, et j'ai assisté au mariage arrangé d'une de mes amies. Elle se mariait pour plaire à sa famille, parce que dans la culture qu'on lui avait inculqué c'était comme ça, le clan passait avant l'individu. Mais peut on dire et affirmer que ceux dont la culture fait passer l'individu après le groupe n'ont pas d'identité. Alors là je m'inscris en faux. J'ai, autre exemple, vu ma mère se soumettre à mon père, il l'abreuvait d'alcool, de coups, l'habillait comme il voulait, il l'a persuadée qu'elle n'était rien. Or, je ne dirais pas qu'elle n'avais plus d'identité juste parce qu'elle ne l'exprimait plus. Parce qu'aujourd'hui, sept ans après la séparation, elle resplendit et rayonne et je m'émerveille de l'identité de ma mère, si pétillante, pleine de projets et de joie de vivre. Elle sort d'où cette identité ? Peut on dire qu'elle n'existait pas quand elle faisait mon père avant elle même ? Nier son identité au profit de la famille, d'un groupe, d'un mari pervers et violent, ça veut bien dire ce que ça veut dire : si on fait passer son identité après quelque chose, si on la nie, c'est bien qu'elle existe… non ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


528833
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite