Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

La maltraitance des enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 2818 lectures | ratingStar_24178_1ratingStar_24178_2ratingStar_24178_3ratingStar_24178_4

 

Le theme de la discu n'était pas " que pensez vous des mamans qui n'aiment pas leurs enfants ,"

Mais bien un cri, une demande d'aide…

Petitemaman, je ne t'inclus pas ds les hypocrites bien-pensants, car toi la vie ne t'a pas épargnée.J'ai juste voulue te faire comprendre que tu pouvais blesser avec ta sincérité d'écorchée vive.Et si j'ai pu te faire entrevoir une autre façon de "voir "les choses tant mieux pour moi.

J'aimerais t'emmener, toi (et vous toutes aussi) ,là-bas à la maternologie de st cyr ds le 78,et te présenter ces mamans qui souffrent ds leurs relations avec leurs bébé, et tu y retrouverais une souffrance "soeur "de la tienne.Hier j'ai écrit qu'une parole pouvait "assassiner "une mere, je n'ai pas voulu faire "genre ",ni exagérer inutilement…

Mais là-bas, j'ai vu des mamans qui avaient fait des tentatives de suicides, qui avaient sombré ds la "folie" (psychose puerpérale) juste aprés la naissance de leur enfant,

Je vous rassure elles reviennent tout doucement à la "normale ",mais quel choc ! Quelle détresse ! ,certaines sont si mal, qu'elles confondent leur bébé (vu de mes yeux vu) Moi aussi, le suicide m'a hanté pendant des jours, non pas comme ds une dépression oû le suicide est un échappatoire à la souffrance.

Non j'y ai pensé comme d'une punition pour ne pas aimer Eva .

Je me souviens de moments terribles oû je passais mon temps à me torturer le coeur à trouver la force de me tuer, le jour oû je serais contrainte "d'abandonner" ma peite puce .

Je vous jure sur ce que j'ai de plus cher, qu'il m'est arrivé une fois là bas de téléphoner à une assistante sociale (affolée et en pleurs) ,pour trouver une famille d'accueil tellement la pensée de vivre avec ma puce me tétanisait.

J'avais peur de la garder avec moi, et si jamais je lui faisais du mal ds un moment de crise, parce qu'elle me pesait trop, parce que je n'arrivais pas à l'aimer .

Cette femme m'a écoutée avec chaleur et s'est sans doute renseignée à la materno, rien n'a été déclenché.Je n'arrive même plus à imaginer le degré de "misérabilité " (ds le sens malheureuse)  

Oû j'étais pour avoir fait celà : mais celles qui connaissent les crises d'angoisse, savent que l'on est prête à tout pour que celà cesse.

Oui le suicide (physique ou social) ,me semblait la seule punition valable pour me racheter de cette infamie : ne pas aimer son.

Enfant .

Mais cette décision, me déchirait car je voulais vivre pour moi, je n'avais pas de désir de mort .

Ds ma famille paternelle, ma grd mère et une de ses filles ont connu la déchéance (terme juridique) de se voir retirer leurs 3 enfants, (non pas par maltraitance, enfin je crois, mais sutout par grande pauvreté et  pour mauvaise vie comme on disait autrefois).

Et sans doute je me croyais vouée à ce même destin .

Tout en moi se rebellait à cette idée, mais si rien ne s'était arrangé, je me serais"forcée "à le faire : j'ai déjà pris plusieurs fois "trop" de médoc alors une fois de trop… Je me souviens d'une chanson des Cardigans, que j'écoutais là bas plusieurs fois de suite à la chaine, et j'y trouvais une sorte de courage à penser à l'acte.

Depuis j'ai vu le clip, il s'agit d'un suicide de la chanteuse avec sa voiture comme quoi…

J'aimerais un jour lancer une discu sur les mères maltraitantes (ma hantise de le devenir à l'époque).

Pour essayer de comprendre pourquoi elles font celà à leurs enfants, ou plutôt pourquoi elles sont amenées à celà, j'ai le sentiment que l'indifférence à leurs difficultés y est pour beaucoup.

Attention, je ne veux pas sous entendre qu'une mére en difficulté d'amour est une mére en puissance de maltraitance, surtout pas, il me semble en revanche qu'une mère qui maltraite son enfant est forcément une mère qui a eu des difficultés à aimer son enfant .

Mais je me sens trop fragile encore pour affronter le deferlement de celles qui criaient "haro " sur ces méres (à juste titre ! ) ,car moi ce que je voudrais ds cette discu c'est amener les gens à comprendre l'effroyable, voir oû on peut intervenir avant, et ne pas condamner (je laisse celà à la justice) sans savoir, sans tout savoir.Aujourd'hui, je reste humble devant le probleme de la maltraitance, car je ne peux pas jurer de ce qui serait arrivé si je n'avais pas bénéficier de soins et d'aide… J'aime à croire que c'est à moi que j'aurais fait du mal… Il faut que je le crois n'est ce pas ? Qu'en pensez vous ?                
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


24178
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par vero31200 | le 26/02/11 à 02:57

moi ayan ete malatraiter pendant toute mon enfance je croit pas que l'on soit maltraitante ,meme pour la fatigue ,quand vous aver un petit enfant devant vous comment pouver vous frapper cette hetre sans defence ce petit ange ,c'est crminele et lache je ne donne aucunne sirconstance atenuante a quelqu'un qui martyrise sont enfant malgres ses difficuleteront fait pas d'enfant si c'est pour les martyriser

Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages