Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le maître de mon fils m'accuse de maltraitance

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1931 lectures | ratingStar_15101_1ratingStar_15101_2ratingStar_15101_3ratingStar_15101_4

Voilà hier nous avons eu rendez-vous avec le maître. La psy que nous avions informée dans la semaine nous avait demandé que nous l'appelions (alors qu'elle était en congé -sympa) car elle tenait à donner au maitre son éclairage. Bizzarement le maître n'y tenait pas trop.Heureusement, nous avons insisté. Elle entend notre fils depuis plusieurs séances ; elle a indiqué qu'on était bien loin de la maltraitance (des cas de maltraitance j'en vois malheureusement beaucoup a-t-elle précisé). Elle a expliqué qu'il y avait un décodage de la parole de l'enfant à avoir d'une manière générale et avec notre fils tout particulièrement. Exemple : il est capable en un quart d'heure de temps de dire : mais parents ne m'aiment pas car ils m'ont privé de game cube !!!! Et puis plus tard avec ma maman on se fait plein de calins et de bisous (il est trés tendre mon fils). De plus, le fameux coup de badine administré sur les fesses (par dessus le pantalon de velours) c'est une branche d'un arbuste de notre jardin - un cornouiller- et non un outil de torture acheté dans un magasin comme j'ai pu le lire…) avait été utilisé récemment (voir le problème du lustre qui est tombé à 2 doigts de la tête de sa soeur) et que même si ça n'est certes pas à recommander, que la réaction liée à la peur pouvait l'expliquer. D'ailleurs je suis persuadée que si j'avais mis une fessée à mon fils pour la même raison, le maître n'aurait rien dit.

Quant à la fameuse "ration du prisonnier" qui a fait se pamer d'indignation beaucoup d'entre vous, j'ai fait remarquer au maitre que quand il fait jouer les enfants à la balle au prisonnier, il envoie les enfants en "prison pendant "longtemps" (c'est ainsi que mon fils parle) ; mais je lui ai indiqué en rigolant que je ne le dénoncerai pas pour autant à l'inspecteur d'académie…

Au final notre discussion a été franche et cordiale comme on dit. Il m'a semblé convaincu de notre bonne foi. J'ai même pu en profiter pour lui parler des petits soucis que rencontre mon fils à l'intérieur de l'école : les autres garçons lui prennent son manteau sa cagoule lui cache le pousse ; il rentre parfois de l'école avec des égratignures sur le visage. En réalité durant la récré le personnel enseignant boit le café discute et les enfants sont souvent sans surveillance alors ils en profitent. Je lui ai même dit que ma fille en cm2 était parfois obligée d'intervenir pour défendre son petit frère (une fois elle était allé prévenir le maitre qui lui avait dit "tu sais ton petit frère il agace tout le monde alors il ne faut pas qu'il s'étonne !!!! ". J'étais assez inquiète de lui parler de tout cela compte tenu de ses soupçons ; mais non… est super bien passé. Il en a pris acte ; n'a pas contesté.

Voilà l'épilogue de l'histoire…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


15101
b
Moi aussi !
28 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages