Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma relation avec mon ex mari était à la limite de la maltraitance

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1173 lectures | ratingStar_75516_1ratingStar_75516_2ratingStar_75516_3ratingStar_75516_4

Je suis la maman d'une fille (14 ans) et d'un garçon (11 ans) dont j'ai divorcé du papa il y a 4 ans.  

Aujourd'hui je suis remariée, avec un bébé de 4 mois et demi, et mes deux grands vivent avec nous.  

 

Ma relation avec mon ex mari était à la limite de la maltraitance (violences psychologiques) , je suis sortie de cette relation très abîmée mais aujourd'hui je vais bien, avec un homme respectueux.  

 

Mes deux grands voient leur père un WE sur deux, et théoriquement la moitié des vacances, mais dans la pratique il ne les prend que 15 jours en été.  

 

Hier j'ai eu une longue conversation avec ma fille, qui m'a littéralement scotchée par sa clairvoyance. Elle m'a dit, dans le désordre :  

"Je me rend compte que papa est un égoïste macho, il ne s'intéresse pas du tout à sa fille mais seulement à l'élève qui est en moi. Si je travaille bien à l'école, il pourra en tirer une fierté pour lui-même, et se faire valoir comme "bon père" .Je ne peux lui parler de rien qui m'intéresse, il n'a aucune passion, aucun enthousiasme, il est colérique… Je sens bien que je l'encombre, et que quand il nous prend c'est par obligation et pas par plaisir. Il en a rien à f**tre de moi. Ca commence à sérieusement me gonfler et un de ces quatre ça va tellement me gonfler que je vais lui balancer dans la gueule et je ne voudrai plus le voir du tout" .  

 

Ca m'attriste tellement… Parce que je sais qu'elle a raison. Je savais que ce jour arriverait, où elle ferait cette prise de conscience, et on veut toujours le mieux pour ses enfants, et là il leur manque quelque chose d'essentiel que je ne peut pas compenser. J'ai eu moi-même un papa aimant et présent (et je l'ai toujours Dieu merci ! ) , je sais que cela a participé à faire de moi l'adulte bien dans ses pompes que je suis aujourd'hui et je suis tellement triste que mes enfants soient privés de ça !!  

 

Pour mon fils, c'est plus compliqué, il met son père sur un piédestal, c'est son héros. Sa soeur dit que chez son père, il cherche à lui plaire, et chez nous il cherche à lui ressembler. Donc il est adorable là-bas, et à la maison c'est un tyran, il me parle mal, etc…  

Il m'a dit qu'il aimerait voir son père plus souvent, et je l'encourage dans ce sens puisqu'il en a besoin, je lui propose de l'appeler, d'aller chez lui sans sa soeur et en dehors des "jours fixés" s'il le souhaite, mais son père ne répond pas à ses demandes, et comme il commence à comprendre (inconsciemment encore) qu'il n'intéresse pas son père et qu'il l'encombre, il se fait discret pour ne pas le déranger, et du coup "mériter" son attention. Mais moins il demande, moins il obtient, et plus il est frustré… Il est en train de faire le même chemin que sa soeur, mais il a une telle admiration pour son père que la chute risque d'être extrêmement brutale !

 

Je le sens très mal en ce moment… Je le rassure tant que je peux sur mon amour inconditionnel, et j'insiste sur le "inconditionnel" , aucun enfant ne devrait "mériter" l'amour de ses parents !  

 

Alors je me dis que peut-être si il est difficile à vivre en ce moment c'est peut-être parce que justement il teste cet "amour inconditionnel" ? Est-ce que maman va continuer à m'aimer aussi fort même si je suis malpoli, sale, désobéissant, et même insultant ?  

 

Je me dis dans un sens que c'est sa façon à lui de se rassurer et que mon boulot de maman c'est de lui montrer que oui, je l'aime et je lui montre même si il est odieux ? Et en même temps, je ne veux pas "rejouer" l'histoire avec son père, et lui laisser entendre que j'accepte qu'il ne me respecte pas en le laissant me parler comme il le fait ?  

Même si la réprimande est justifiée, Robin la vit toujours comme une agression, il est hyper susceptible… Dois-je laisser passer (au moins pendant cette période difficile) parce qu'il a surtout besoin de tendresse et de douceur ? Ou dois-je être stricte et le cadrer malgré tout ?  

 

D'autre part, Mon mari a une très bonne relation avec mes deux aînés. Sa place est très claire, elle n'usurpe pas celle de leur père, mais concrètement, au quotidien, il se comporte en "père de famille" (aide aux devoirs, ballon avec Robin, faire de la musique avec Célia) , il sait être affectueux quand il sent une demande, et se mettre aussi en retrait quand c'est nécessaire…  

 

Je vois bien qu'il apprécie cette relation, et qu'il est attaché à lui, mais il culpabilise énormément de cela et a le sentiment de trahir son père.  

 

 

Ma seule préoccupation est de faire de mes enfants de futurs adultes équilibrés, heureux, respectés et respectueux… et le modèle du père qu'ils ont aujourd'hui ne va pas en ce sens. Ma fille s'en affranchit, je pense que c'est bien pour son équilibre, et je m'en réjouis bien que je sois profondément désolée qu'elle soit obligée d'en passer par là, et je ne l'ai pas poussée en ce sens, c'est SA décision à elle… Mais je sens mon fils très déstabilisé,  et je ne sais plus comment l'aider.  

 
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


75516
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages