Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Maltraitance psychologique puis physique

Témoignage d'internaute trouvé sur plurielles
Mail  
| 1145 lectures | ratingStar_88863_1ratingStar_88863_2ratingStar_88863_3ratingStar_88863_4

J'ai connu la violence dans le couple que je formais avec un homme avec lequel je vivais depuis quelques mois. Je suis passée de la maltraitance psychologique à la maltraitance physique. Bien sûr je n'ai pas eu autant de séquelles que toi sur le plan physique, je n'étais pas enceinte, je venais de me faire opérer d'un cancer quand il a commencé. Ce sont les séquelles mentales qui m'ont le plus marquée. Je n'ai pas hésité une seconde, j'ai tout de suite déposé plainte et fait constater les coups par un médecin. Je dois avouer que j'ai eu de la chance car les policiers qui sont venus à mon secours étaient très psychologues et m'ont beaucoup aidée. J'ai eu droit à l'assistance de l'aide aux victimes ce qui m'a beaucoup aidée. J'ai été amenée à m'enfuir du domicile et aujourd'hui, un peu plus de 5 mois plus tard je vais nettement mieux mais il a fallu du temps. A l'heure actuelle je suis encore régulièrement convoquée au bureau de police de ma commune pour faire le point sur la situation, pour voir s'il n'y a rien de nouveau. Le dossier a été transmis au parquet qui donne à ce genre de maltraitance, la tolérance zéro.
  Lire la suite de la discussion sur plurielles.fr


88863
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages