Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mère perverse-narcissique, père obsessionnel-compulsif

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 37 ans
Mail  
| 1906 lectures | ratingStar_127008_1ratingStar_127008_2ratingStar_127008_3ratingStar_127008_4

Après 35 années, j'ai pu enfin mettre un nom sur les symptomes de mes parents. Ce fût long, douloureux, je souffre encore, mais maintenant ça y'est, je vais enfin pouvoir tenter de me reconstruire. Maintenant que j'ai pu découvrir cela, je peux enfin déculpabiliser. Longtemps j'ai été dans une lutte intérieure épuisante, dans des interrogations sans fin. Voir mes autres posts pour plus de détails. Le pire, c'est que j'ai conscience que quelque chose ne va pas depuis tout petit, mais j'ai très longtemps douté et culpabilisé de ce que je pensais de mes parents, et surtout de ma mère. Quand on ne l'a pas vécu soi-même, c'est difficile à comprendre, difficile de voir ce qu'une manipulatrice comme ma mère a pu nous faire subir à ma soeur et à moi. Mon père est lui toujours sous la coupe de cette femme. Il se fait humilier, rabaisser, mais il le veut bien apparement, ou alors n'en a pas conscience, mais j'en doute un peu. Aujourd'hui, je comprend tout (ou presque ^^). Je comprend les processus de manipulations depuis toujours, le pourquoi et la mise en application des différentes réflexions, brimades, humiliations quotidiennes. C'est très sournois, insidieux, destabilisant, et très culpabilisant. On est capable de vous flatter, vous faire des petites attentions gentilles un moment, et puis l'instant d'après, on vous rabaisse, on vous fait comprendre que vous devez vous sentir coupable de quelque chose, on vous étouffe… Comme ça alterne tout le temps, vous culpabilisez dès que vous pensez du mal de la personne, vous ne savez plus qui vous êtes, vous doutez constamment de vous… "Oh comment puis-je penser du mal de ma mère, tu vois, elle est tellement gentille… " Et puis l'instant d'après… bam, ça vous tombe sur le coin de la gueule. Et vous ne comprenez rien. C'est terrible. En recherchant des infos sur le net sur ces maladies mentales, tout s'est mis en lumière. Cela décrivait parfaitement mes parents. De pouvoir enfin mettre un nom sur leurs problèmes à pu enfin mettre un terme à ma quête de mon moi véritable et de mon mal-être profond, que je commençais à trouver sans fin. Le pire, c'est que j'ai à nouveau à faire face à mes "bourreaux" quotidiennement. Oui, je sais, le plus urgent est d'avoir le moins de contact avec eux, voir plus du tout. Car une personne perverse-narcissique ne guérit pas (car elle ne se remet jamais en question d'après ce que j'ai pu lire). Donc, il faut toujours que je sois en "éveil", me demandant toujours ce qui va me tomber sur le coin de la figure. Oh c'est sûr, maintenant que j'ai conscience de tout ça, je perçois tout de suite les manipulations, je les bloque. Mais forcement, ça ne plait pas à mon agresseur, donc il faut que je prenne tout le temps sur moi pour ne pas envenimer la situation en répondant avec agressivité. Mais maintenant que j'ai découvert tout ça, je me sens loin, mais loin d'eux dans ma tête. Je ne culpabilise plus, tout du moins consciemment, de les "voir" sous leur vrai jour, comme une bonne partie de ma famille d'ailleurs. Une autre personne du forum, Nisse, pour ne pas la nommer conseillait de ne pas couper les ponts avec ses parents. Qu'elle me le dise si je me trompe. Mais dans le cas d'une personne perverse-narcissique, j'ai vu (par les infos que j'ai pu trouver là-dessus) qu'il n'y avait pas d'espoir possible pour lui faire entendre raison ni de cohabitation possible car c'est son seul mode de fonctionnement avec sa ou ses victimes. Et ça, je m'en rend bien compte. J'ai essayé de discuter avec ma mère calmement, d'essayer de lui faire comprendre certaines choses. Pour elle, c'est du chinois. Pas un seul instant, elle va penser qu'elle n'est responsable de quoi que ce soit ! Donc, à part couper les ponts, et ne la voir juste que pour lui montrer sa petite-fille, je ne vois rien d'autre à faire. Et encore, je me demande si c'est vraiment nécessaire, vu que je me suis aperçu qu'elle tentait déjà de manipuler et de faire culpabiliser ma fille (qui à 2 ans ! ). Pour mon père, je précise que ce n'est pas le trouble qui est obsessionnelle-compulsif mais la personnalité. J'ai appris que ce n'était pas pareil, et qu'on faisait souvent la confusion. Pour résumer, cela signifie que les gens qui ont ce type de personnalité sont perfectionnistes à l'extrème, ont une indécision, une préoccupation pour les détails et les règles, ainsi qu'un besoin d'obtenir ce qu'ils veulent de leur famille, de leurs amis et de leurs collègues. Ils affichent une dévotion exagérée pour leurs activités professionnelles, sont souvent considérés comme des bourreaux de travail. Consciencieux à l'excès, ils montrent peu de réaction ou d'affection envers les autres et sont souvent "mesquins" . Effectivement, mon père à toujours essayé de tout faire à ma place (pour lui, il n'y a que sa façon de faire qui est la bonne). Jamais de compliments, que des reproches, pas de témoignages affectif… Ah si, quelques bonnes giffles… Bonjour la confiance en soi que ça développe tout ça. En tous cas, c'est loin d'être évident de s'en sortir pour ma part.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


127008
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages