Histoire vécue Famille - Enfants > Maltraitance      (824 témoignages)

Préc.

Suiv.

Solution contre la maltraitance : l'amour et le respect

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 2124 lectures | ratingStar_223519_1ratingStar_223519_2ratingStar_223519_3ratingStar_223519_4
C'est sûr qu'il faut être prêt à se remettre en question, à remettre en cause beaucoup de croyances et de conditionnements afin de pouvoir lire et comprendre ce que veut nous dire Alice Miller. Mais je vous assure que c'est à la portée de tout le monde. C'est comme tout, il faut vouloir affronter ses peurs et surtout, vouloir s'en sortir ! Depuis que j'ai découvert ses travaux, ainsi qu'après la lecture de "Parents toxiques" de Susan Forward, j'ai plus avancé qu'en 10 années de thérapie et de recherches personnelles. J'en vois déjà venir certain, alors je vais prendre les devants Cela ne veut pas dire que mes psys étaient forcemment incompétents ou que je me voilais la face. Ils m'ont énormément aidé et soutenu (j'en ai eu 2) mais mes blocages étaient très importants (sans exagérer) et j'ai avançé pas à pas. Je pense peut-être que comme le soulignait Epona, j'aurais pu moi aussi lire un bouquin d'A.M. à ce moment et passer complètement à côté. Cela dépend vraiment à ce moment de l'histoire et du niveau de conscience de chacun. Bref, lorsque j'ai découvert que quelqu'un comprenait enfin ce que je ressentais, et que plein d'autres personnes avaient hélas vécus et ressentis les mêmes choses que moi, je voyais alors la fin de mon mal-être et de mes souffrances arrivée de manière plus concrète et significative. C'est cool non ? Vous sentez qu'enfin vous ne vous racontez plus d'histoire, que vous n'avez rien inventé ni fabulé, et qu'en plus, vous lisez des témoignages plus que nombreux de gens qui ont traversés entres-autres les mêmes chose que vous et qui s'en sortent ! Une révélation pour moi ! Mais je tiens à réagir aussi par rapport aux différents choses que j'ai pu lire avant. Je ne vois pas où A.M. fait des généralités. Le message d'A.M. s'adresse aux gens qui ont eus des parents toxiques. Je trouve que son site est suffisamment clair pour ne pas trouver que TOUS les parents soient maltraitants. Elle donne une définition claire et plutôt concise en page d'acceuil de la maltraitance. Ce n'est pas très dur de le comprendre, il n'y a qu'à lire l'en-tête de son site internet: "Abus et maltraitance de l'enfant". On sait à quoi s'en tenir. Oui ça dérange, car les chatiments corporels sont encore synonyme d'éducation, ici, dans notre cher pays, et partout dans le monde. Est-ce une raison parce qu'encore la très grande majorité des parents use de cela, qu'il ne faille le dénoncer et le passer sous silence ? Je ne pense pas. Il faut arrêter de se voiler la face et appeler un chat un chat. Une claque pour en enfant, c'est un châtiment corporel en plus d'être de l'humilation. Oui, je sais, pour beaucoup encore, et j'en vois s'offusquer certains... en se disant: "Oh, c'est pas bien grave, faut bien se faire respecter et obéir... c'est juste qu'une claque... c'est pour son bien etc etc" C'est bien pour ça qu'il y'a encore beaucoup de chemin à parcourir pour faire évoluer les mentalités, et que les propos d'A.M. dérangent. Autre chose... pour le fait qu'A.M. ne propose pas de solutions... Des solutions pour quoi d'ailleurs ? Pour aller mieux soi-même ? Pour arrêter de faire souffrir les enfants ? Il y'a pourtant beaucoup d'éléments de réponses, des pistes, des idées, des exemples concrets et variés. C'est à chacun au travers d'une thérapie ou d'une aide psychologique notamment de trouver SES propres solutions. On ne peut pas faire un travail thérapeutique à travers un site internet ou des ouvrages, et proposer des solutions miracles comme ça, juste en lisant un écrit. Bien sûr que tous les parents ne sont pas maltraitants, heureusement. J'en connais même si si, c'est possible, et ça ne m'empêche pas de partager la vision de l'éducation et de la maltraitance qu'à Alice Miller. Je suis désolé, mais je ne vois pas en quoi user de sa force physique et de sa supériorité (âge et taille) d'autant plus qu'on est parent, peut aider à rendre un enfant adulte et responsable par la suite. Là, faudra qu'on m'explique. C'est quand-même une des seules à prôner la non-violence totale, qu'elle soit physique ou/et verbale dans l'éducation de nos enfants. C'est ça qui vous dérange ? Parce que vous avez-vous mêmes souffert de cette pédagogie noire et que vous ne voulez pas ouvrir les yeux sur ce que vous ont fait subir vos propres parents que vous continuez à nier l'évidence ? Ou plutôt, c'est peut-être parce qu'étant vous-même parent, vous l'avez peut-être reproduite sur vos enfants (quelques gifles) cette pédagogie noire ? Oui c'est ça, vous ne vous reconnaissez pas comme parent maltraitant et c'est ça qui vous dérange. Je me trompe ? Il n'y a qu'à voir l'actualité par rapport à la violence enseignement/élèves et les réactions que ça suscite pour voir qu'il y'a encore beaucoup de chemin pour faire évoluer les mentalités. Je suis moi-même père d'une petite fille de 2,5 ans très éveillée. C'est bizarre, j'arrive à poser des limites à ma puce tout en la laissant "respirer", sans avoir à user de la force... Je peux l'emmener n'importe où en toute confiance, elle me respecte comme je la respecte, est pleine de vie mais sait s'adapter selon les circonstances... Décidemment, je dois être un père exceptionnel, ou elle a en elle les gènes de la parfaite petite fille. Alors oui, c'est sûr... elle à été conçue dans l'amour, je lui dit régulièrement que je l'aime, je lui explique tout ce que je peux lui expliquer au lieu de lui imposer "brutalement" les choses , et au lieu de la menacer et de lui foutre des claques et autre coup de pied au derrière... C'est peut-être ça le secret... l'amour et le respect de sa personne. Et elle me le rend bien. Evidemment je ferais des erreurs sur son éducation (j'en fait sûrement déjà), mais je lui apporte le plus d'amour que je peux et je ne pratique aucun châtiment corporel, ni verbal. Cela me parraît être la base.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223519
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout le monde me deteste.

image

Bonjour. Je suis un garçon de 13 ans qui souffre à cause de beaucoup de personnes, en commençant par ma propre famille. Mon histoire est un peu compliquée, pour la connaître il faut connaître également celle de ma mère. Elle est née dans une...Lire la suite

Marre des aides soignantes

image

Là où je bosse, la Direction et le cadre de santé nous ont clairement dit : " si un résident est opposant et agressif avec vous, vous ne serez pas sanctionnés si vous repassez plus tard pour la toilette, ou même si vous faites une toilette...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages