Histoire vécue Famille - Enfants > Mère au foyer      (114 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une femme au foyer ne peut être heureuse

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1952 lectures | ratingStar_222171_1ratingStar_222171_2ratingStar_222171_3ratingStar_222171_4
Bon j'ai pas tout lu mais moi aussi je suis révoltée par le regard que la société porte sur les "mamans natures" mais aussi sur les femmes au foyer : une bande de glandeuses c'est bien connu, ce qui leur vaut le peu de reconnaissance sociale voire le mépris qu' on leur voue. Si ce n'est pas pour se la couler douce qu'elles restent à la maison, c'est par arrièrisme et dénigrement de leur capacités en tant que femmes à travailler, à s'autonomiser. Les féministes se battent contre ce terrible fléau qu'est la femme au foyer: une femme ne peut pas s'épanouir en élevant ses enfants et en gérant un foyer, ce sont les hommes qui nous ont mis ça dans la tete Et puis une femme au foyer ne voit personne et passe son temps entre 4 murs, c'est bien connu. Donc ce que je n'apprécie pas dans l'article, c'est non seulement l'idée que pour etre maman nature il faut etre mère au foyer, mais c'est aussi qu's dénigrent le statut de mère au foyer. Si c'est un choix qu'y a -t-il à déplorer? Cette semaine j'ai regardé à la tv un spectacle "comique" organisé par "ni putes ni soumises". J'en aurait pleuré, les humoristes (que des femmes) n'ont fait que dénigrer les mères qui s'occupent de leurs enfants. Pour ne pas etre soumise , mais épanouie et moderne, soit il ne faut pas faire d'enfants, soit il faut suivre l'exemple de Rachida Datti (son modèle de société étant le Chine et les Etats-Unis) faire élever son enfant par des nounous puis reprendre le boulot à ses 2 mois, grand maximum, ce serait trop mal vu. "je n'ai pas besoin de me reposer plus longtemps avant de reprendre mes fonctions" dit-elle, "avoir un enfant n'est pas un handicap social" et son bébé il en pense quoi? Je suis d'autant plus remontée contre ce modèle chinois-américain qu'on nous impose que ma famille elle-meme juge très mal mon statut de mère au foyer (qui n'est pourtant que momentané).) Ma soeur me plaint, pour elle prendre un congé maternité pour s'occuper de son enfant c'est gacher ses chances de s'épanouir , se renfermer sur soi, c'est avoir une vie si misérable que seule la fusion pathologique avec son enfant nous donne l'impression d'avoir trouvé un sens à sa vie. "tu ne peux pas rester comme ça, il faut que tu reprennes le boulot maintenant". J'ose meme pas imaginer ce qu'elle va penser de moi quand à noel je distribuerai mes paniers gourmands de produits faits maison et mes coutures... Elle est enceinte et a déjà prévi de mettre son enfant en crèche pour ses 2 mois. Et pourtant elle aurait les moyens de prendre un congé d'un an si ce n'est plus. Mais elle veut rester une femme moderne, alors... Elle ma' dit aussi qu'elle comptait bien continuer à vivre, ce qui signifie pour elle dormir tranquille et laisser pleurer, appeler une lycéenne inconnue pour garder bébé en dépannage pour aller à la plage "tranquillement "(=sans les enfants), réveiller bébé à toute heure voire le priver de sieste pour ne pas manquer de rdv avec les copines, ne pas allaiter pour ne pas créer de dépendance et ne pas avoir les seins qui tombent etc. Bon ce sont ses choix mais ce qui me gene vraiment c'est qu'elle me juge aussi mal parce que mon épanouissement ne passe pas par les memes centres d'intéret que les siens, et qu'elle pense que l'écoute que je porte aux besoins de ma fille est une attitude pathologique, alors que je pense qu'elle est simplement naturelle et nécessaire. Enfin il faut s'y faire, la majorité constitue la norme, je suis donc folle mais tant mieux
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


222171
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par maternasvulgaris | le 12/02/12 à 21:35

je partage tes impressions sur le regard réprobateur de la société,de la famille sue celles qui font le choix (forcé contraint ou pas) de vivre au foyer . Je considère que du point de vue économique nous sommes "châtiés" doublement sur l'autel de la retraite,de l emploi,de la carriére !
Nous faisons le choix malgré des études brillantes, d apporter bien être ,ecoute,et education à ces enfants que nous chérissons plus que les avantages fiscaux ou financiers.
Néanmoins , lorsque le couple n est plus, le divorce sur papier les choses se compliquent de beaucoup ,car tout d un coup vous etes "la paria" celle qui n a pas travaillé, trou du cv, et petits boulots vous préserve ^parfois de la trahison du père de vos enfants ,qui lui ferra le calcul de ne rien vous laisser ! il vous en ferra baver des ronds de chapeau avec une telle perversité que vous serez contrainte de lui faire la guerre ...ne vous laissez pas endormir par leur arrangement ,ils n ont qu un objectif :se débarrassez de vous à tout jamais ...calculateur ils sont pour changer d'air ,surtout en vous laissant dettes,devoir,responsabilité et regard sarcastique de votre entourage! vous serez seule doublement...ALORS JE DIS QUE nous devons faire en sorte de toujours avoir la main,de toujours garder une porte de sortie,de ne jamais accepter de compromis au nom des enfants(c est faux!) ... je vis seule avec mes enfants,simplement,sans celui qui dit que ses enfants sont des "erreurs" ,la perversion morale est un crime que ne peut accepter ! alors ,relevez la tête, et vivez pleinement cette nouvelle vie simplement maman à temps plein, aidez vous des aides que l on vous propose ,vos enfants grandiront mieux sans celui qui dit qu il est ce qu il n est pas!!!!

Histoires vécues sur le même thème

Les facteurs favorisants d'être une mère au foyer

image

Wha! Je vois que le débat a été vif. Je connais quelques mère au foyer qui le sont pour plusieurs raisons. - activité professionnelle insatisfaisante : du coup elles préfèrent s'occuper a plein temps de leurs enfants. Ce n'est pas moi qui...Lire la suite

La vie professionnelle est très difficile pour une femme au foyer

image

Mais personne ne dis que c'est MAL !! On dit (dans l'ensemble il me semble) que c'est un choix et que comme tous les choix il est respectable. Mais que comme tous les choix, il faut l'assumer. Je ne pense pas (excuser moi de parler au nom...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages