Histoire vécue Famille - Enfants > Modes de garde > Assistante maternelle      (1016 témoignages)

Préc.

Suiv.

Des adolescents qui insultes leurs parents ou qui les frappent

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 16/01/10 | Mis en ligne le 14/05/12
Mail  
| 438 lectures | ratingStar_254947_1ratingStar_254947_2ratingStar_254947_3ratingStar_254947_4
Si cela peut t'aider, voici mon témoignage. Avant, j'habitais à côté de Rouen, avec mes trois soeurs. J'étais la dernière de la famille, et dès ma plus tendre jeunesse, je me démarquais déjà de mes soeurs en lisant plus tôt et en étant plus matûre. Toutes mes soeurs faisaient de la danse contemporaine, moi je faisais de la classique. J'étais très appliquée dans mes leçons et à l'école, mon institutrice disait même qu'elle aimerait me clôner. Seulement, ma mère était très maniaque. Du fait qu'elle soit femme au foyer, à part le ménage et les repas, elle n'avait rien à faire puisque mes soeurs et moi étaient à l'école. Elle était donc très exigente sur la manière avec laquelle devaient s'organiser nos chambres, elle nous ordonnait de la ranger. Mes soeurs se sont toutes pliées à ses ordres mais moi j'ai refusé. Et dès lors, elle a mal accepté ma grande gueule et a commencé à me mettre des baffes. Elle me disputait, je lui répondais avec des phrases bien placées, pas vulgaires mais tellement méchantes au fond qu'elle ne savait plus quoi dire. Alors elle me mettait des coups de torchon, des baffes ou me disputait. Plus elle le faisait, plus je "l'haïssais". Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait ça, elle ne m'expliquait rien. A neuf ans, je faisais des cauchemards : je rêvais qu'elle m'enfermait dans un tonneau dans le haut d'une colline et qu'elle me poussait, au final pour que je meurre. Elle m'a emmené chez le psychiatre à neuf ans et en ignore (soit disant) la raison aujourd'hui. Mon père en a aucun souvenir. Donc dès 8/9 ans, je me suis démarquée de mes trois soeurs en n'acceptant pas son autorité exagérée et son intérêt trop porté pour le ménage. Elle ne s'occupait pas du tout de ma scolarité, de mon éducation culturelle, elle ne faisait que de me donner à manger, laver mes vêtements et ranger ma chambre. Elle ne m'a jamais donné aucune affection. Quand j'ai eu neuf ans, ma mère, trouvant qu'elle avait accompli son rôle de mère, décida de travailler. Elle devint donc assistante maternelle agrée ou plus communément appelée nourrice. Je dûs partager mes jouets. Ma mère s'occupait plus des enfants que de moi. Elle était plus gentille avec eux qu'avec moi. Il y a quatre ans, mon père a été muté donc nous avons déménagé à Cherbourg. Gros boulversement. Je me retrouve seule, mes soeurs restent à Rouen (elles sont maintenant âgées de 19, 23 et 29 ans). Je "mûris" d'un coup, j'ai eu du mal à m'adapter au collège donc j'ai connu beaucoup de difficultés me menant à la scarification et au renfermement sur moi-même. Dans ma sphère, j'ai changé le regard sur ma mère. Du fait que j'ai énormément muri, je me suis intéressée à plein de choses, avec mon père, avec qui j'ai toujours été proche. C'est lui qui m'a enseigné toute la culture que je sais aujourd'hui, c'est lui qui se tient au courant de ma santé intime (rapport sexuels etc) , il n'y a qu'avec lui que je parle. Outre des problèmes conjugaux avec mes parents, j'ai vu la vraie facette de ma mère. Ma mère était en fait une personne flemmarde, qui passait ses journées devant la télé et qui ne voulait plus sortir avec mon père ou moi. Elle ne voulait pas aller au cinéma, se laissait aller, prenait sa douche tous les trois jours. Je ne m'en rendais compte qu'aujourd'hui alors qu'elle a toujours été comme ça. Sa passivité m'a dégoûté. Le passé me dégoûte. Je suis actuellement des consultations psychologiques et elle nie m'avoir tapé. Elle nie tout son comportement. Et pour tout un mélange de chose, je me suis forgée une haine énorme contre elle. Je n'arrive plus à l'admirer. Je crois même que je ne l'aime pas. Je ne peux pas tout expliquer tout de suite car je n'ai pas le temps, mais si tu veux en savoir plus je suis disponible. En fait, c'est un revirement d'autorité. J'ai pris ma "revanche", d'autant plus accrue qu'elle nie reconnaître le passé. Je l'écrase mentalement. Elle n'a aucune culture et ne veut pas en avoir, elle se plaint sans cesse d'être mentalement inférieure mais elle ne veut pas ouvrir un livre et reste la journée allongée dans le canapé, devant la télé pendant que les petits dorment… Tout en elle me dégoûte ; je sais énormément de choses sur la vie personnelle de mes parents et elle a fait (ou pas) des choses vraiment immondes. Sa personne morne m'inssuporte… En tous cas, avec mon père il n'y a aucun problème.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


254947
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Assistante maternelle - enfants maltraites

image

Bonjour à toutes et à tous, J'habite lyon 1 et voilà mon souci cela fait plusieurs années que ma voisine qui est assistante maternelle crie très fort sur les enfants, elle est très agressive avec eux parfois je l'entends aussi crier et insulter...Lire la suite

Assistante maternelle - assistante maternelle agreee - faire garder mon bebe

image

Bonjour à toutes et à tous, J'habite lyon 1 et voilà mon souci cela fait plusieurs années que ma voisine qui est assistante maternelle crie très fort sur les enfants, elle est très agressive avec eux parfois je l'entends aussi crier et insulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages