Histoire vécue Famille - Enfants > Modes de garde > Crèche      (644 témoignages)

Préc.

Suiv.

Expérience crèche collective

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1284 lectures | ratingStar_90257_1ratingStar_90257_2ratingStar_90257_3ratingStar_90257_4

Ma fille ainée, qui va avoir 8 ans ce printemps est allée en crèche collective de environ 16 mois à trois ans.

L'intégration était imposée sur une semaine. Manon était précédemment gardée par une assistante maternelle et moi comme je venais de changer de travail, je pouvais assez peu m'absenter dans la journée. J'ai donc "bricolée" cette intégration, en passant une heure avec elle à la crèche puis en la ramenant chez sa nourrice, ce qui était très frustant ; puis en la laissant une deux heures, puis la matinée, un repas etc…

Honnetement, quand j'ai assité à la première séance de pleurs collectifs (ma fille marchait elle intégrait un groupe dit de petits marcheurs) , avec une dizaine d'enfants, j'ai cru que j'allais partir en courant avec mon bébé sous le bras pour ne jamais revenir.

Alors que j'avais soigneusement choisi ce mode de garde, par une place inespérée après deux dans d'attente, je me jugeais tout d'un coup mère indigne d'abandonner ma fille dans ce milieu, qui me paraissait terriblement bruyant fatiguant pour les enfants.

Manon n'a pas crisée, ni pleurée. Elle était assez contente des jouets etc et le personnel lui a laissé trouver son rythme (qui était assez décalée au début par rapport à une collectivité : elle dormait vers 14H3 alors que les enfants étaient couchés vers 12H30).

Mais, elle est vite devenue malade et à ce moment, les autres enfants lui sont tombés dessus en quelque sorte : d'un jour à l'autre, elle a été mordue, piétinée dans les mélées (oui oui, vous lisez bien) et elle a commencé à devenir crampon à la maison. Au bout de quelque mois de maladie, végétations et donc sa santé s'est rétablie… et son adaptation aussi : également d'un jour à l'autre, les morsures ont disparu etle personnel a découvert que ma fille était devenue la référente des plus petits : autonome, vivant sa vie elle inspirait confiance aux nouveaux qui se tournaient spontanément vers elle.Personnellement, je ne remettrais jamais un bébé en crèche collective mais je pense qu'à partir de 18 mois ou 2 ans c'est géant, du moment que l'on a des solutions de secours en cas de maladie ou que l'on travaille à temps partiel.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


90257
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Angoisse ou quand tout n'est pas rose...

image

Lundi 24/06/2013: le soir le téléphone sonne, c'est le frère de Jo qui appelle, le médecin a dit que sa mère est en fin de vie. Qu'elle peut mourir le lendemain comme le mois suivant. Jo encaisse le choc, plus ou moins difficilement, moi de...Lire la suite

Son egoisme - affaires de couples

image

Miss-miaou : c quoi CAD ? C compliqué dés le debut notre histoire. Ex : quand on sort c moi qui paye. Je dis on ce fait un mc do, c non parce qu'il faut payer. On ne fait jamais de sortie, ni de WE. Une fois nous somme sortie je paye un coup à mes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages