Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

A 43 ans mon père me considère comme un enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 13 ans
Mail  
| 786 lectures | ratingStar_122332_1ratingStar_122332_2ratingStar_122332_3ratingStar_122332_4

Je parle avec mes ressentis, j'ai enduré avec mon père en particulier et mes deux parents en général, ce n'est pas qu'ils m'avaient mal-traité, loin de là… au contraire ils m'avaient sur-protégé, trop "aimé" parcqu'ils étaient choqués par la pèrte de leur fils ainé à l'âge de 9 ans. Ils m'aimaient trop et au même temps ils me frappaient quand je dépassais les imites supportables, j'étais turbulent , "insoumi" ,je leur faisais en quelque sorte du chatage ! Soit vous me faites ça, soit vous me donner TOUT DE SUITE ça soit je fais un tapage, je casse tout, je pleure, je cris (ça je le faisais jusqu'à l'âge de 8 ans , 10 ans je me souvenais) … En plus de ça j'avais beaucoup de frères et soeurs donc vous imaginez les "complexes" de fratrie que j'avais eu, l'angoisse de la pèrte de l'amour de mes parents… je me souvenais qu'à cet âge là, vèrs 10 ans même 14 ans et plus je disais à tout le monde : " la seule chose que je ne ferais pas au monde serait d'avoir des enfants "… mais avec l'âge j'ai pu raisonner cette "phobie" d'avoir des enfants, actuellement j'aimerai en avoir bien sùr si je me marie… il y a des parents (pour ne pas dire tous) qui etouffent leur enfants, les "possèdent" , ils leur entravent leur émancipation, leur autonomisation. A mon âge 43 ans mon père me considère toujours mineur, il ne me donne pas la résponsabilité, il ne me fait même pas confiance… mais je crois que c'est surtout un phénomène social chez les kabyles, chez les algériens en général c'est la loi du patéfamilias, le père est toujours chèf (unique) quelque soit l'âge de ses enfants.D'ailleurs ici chez nous même les gens qui sont mariés, avec leurs enfants rèstent souvent "dépendants" de leurs pères ne serait ce que d'une parcelle de terrain que ce père refuse de leur partager et de leur donner à EUX, en leurs noms propres… si le père détient un bien il le garde en son nom jusqu'à sa mort (sauf il y a quelques pères qui font exception à la règle…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122332
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages