Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment dire à mon frère que j'ai coupé les ponts avec nos parents ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 15/03/11 | Mis en ligne le 01/01/12
Mail  
| 525 lectures | ratingStar_225662_1ratingStar_225662_2ratingStar_225662_3ratingStar_225662_4

Bonjour ,

J'ai passé les 40 ans : -).

Mariée, trois gds enfants.

J'ai décidé de couper les ponts avec mes parents ce dimanche, suite à une ènième… crise de délire.

Père alcoolique.

Il a dû arrêté j'avais env 15 ans env mais ses crises ont perdurées, elle se sont atténuées mais pas arrêtées.

Des scènes de délires régulières, avec violence, menace de balancer la vioture dans le vide régulièrement avec toute la famille dedans… grosse paranoia… nuits entières debout dans des délires pas possibles… à vider les placards et j'en passe…

Ma mère… hystérique.

Elle, a perdu sa mère d'un cancer, peu de temps après son mariage, avant ma naissance, et elle n'a jamais fait le deuil.

En tous cas toute sa vie tourne autour de ça, Elle me l'a répété 10000000 de fois. " tu sais pas ce que c'est".Et nous le faisat payer à tous.

Du coup j'ai surtout eu l'impression d'être SA mère.

Le sentiment que j'avais pas le droit d'exister.

Elle est très dure, pas de tendresse, très fausse, très hypocrite avec tout le monde. Mais très capricieuse.

J'ai le sentiment aujourd'hui d'avoir eu un couple de parents pervers narcissiques.

Un jour mielleux… et une fois qu'ils vous tiennent : odieux.

Très lunatiques.

Ils utilisent aussi de la maladie pour manipuler leur monde.Depuis toute gosse je me souviens qu'ils se cherchaient toutes sortes de maladie…

Elle est obssédée par la maladie et s'interresse qu'aux gens malades, mais au final ce qui est paradoxal c'est qu'ils sont jamais assez malades, pour elles ils en rajoutent, elle a toujours plus qu'eux…

Même ma naissance a été" compliquée".

Elle prétend avoir mis 5 ans pour avoir un enfant.

Dans les 5 ans elle compte tout, y compris la grossesse… bref en fait elle a pas mis 2 ans.

Je suis née par césarienne (sans raison) et ça aussi c'est extraordianire… elle compte ça comme "une opération."

Certes ils ont des soucis de santé mais qui n'en a pas.

Surtout à plus de 60 ans.

J'ai souvent au cours de ma vie dû appeller les médecins pour faire lumière entre le vrai et le faux.

A chaque fois ils avaient exagéré… ou menti carrément.

Quand je lui dis, à lui, que c'est pas normal ce comportement, il répond qu'elle a le droit de" s'inquièter."

Le droit de s'inquièter, oui pas pas celui de mentir.

Le problème c'est que certaines fois elle semble croire à ses propres délires.

Un doc l'a envoyé chez un psy une fois (peut-être dautres…).

Et du coup elle y a pas remis les pieds.

Une période elle changeait de doc réglièrement…

Je l'ai su parce que je l'ai moi-même consulté pour ma fibromyalgie.

Ma mère a déjà eu 1000 cancers et est morte 100 fois, lui a des problèmes de dos (il se dit innopérable et très handicapé) il se met à boiter dès qu'il aperçoit quelqu'un… il a vu un expert, qui n'a rien voulu lui reconnaitre comme handicap… il arrive à faire 2000 km en camping-car, préparer du béton tout une après-midi… bref.

Ils se ramènent aux repas de famille avec leur compte- rendus médicaux… et insistent pour qu'on les lise.

J'ai déjà démonté bon nombre de leurs mensonges mais ils arrivent encore à détourner le sujet, à justifier.

Dimanche soir, invités chez eux (je remettais depuis 2 mois…).

Harcelée au téléphone jusqu'à 2 messages laissés par jour, lui est venu me voir vendredi en plein boulot, lundi elle me harcelait au tel 2 fois, mardi idem//etc etc (une fois il y en a eu 15 en deux jours).

Des messages qui durent… avec une voix mourrante ou un ton suspicieux ça dépend des jours, ça va jamais.

On a fini par accepter de monter les voir…

Je déteste revoir cette maison qui me rapelle les délires que j'y ai vecu enfant.

Et au milieu du gâteau et du café ça commence à glisser sur les "problèmes de santé" sujet favori, biensûr ça a dégénère avec mon conjoint puisque on sait qu'ils en rajoutent etctec… lui ne supporte plus non plus.

Le ton est monté avec mon mari.

Puis ça a dévié sur le fait que je répondais pas à aux 36 messages.

Elle appelle sans arrêt pour se plaindre, et s'en fout de ma vie.

Elle m'en a laissé un qui dit : " ton père aussi ",… genre il va se fâcher.

Elle veut toujours savoir pourquoi j'ai pas répondu au téléphone.

Elle prétend se faire du soucis pour moi mais c'est faux.

Elle est supra égocentrique.

Genre elle a fait un chèque un jour à mes enfants en leur disant : comme vous êtes venus me voir je vous fait un petit chèque (très petit je vous assure elle est radine) … que j'ai illico déchiré.

Pour revenir à dimanche :

J'ai fait sortir mari et enfants (ados) … pour continuer à mettre au clair avec eux.

Et du coup ils sont repassés au délire habituel.

Et ça m'a rappellé les crises passées… sauf que j'étais là la victime centrale, il y a en a eu une il y a 5 ans, chez moi déjà, ou là lui avait reconnu son problème d'alcool et qu'il nous avait pourrie la vie, ellle rien…

J'avais mis distance mais pas coupé les ponts.

Donc :

Je suis une mauvaise fille qui répond pas au téléphone, que je devrais l'appeller le soir après mon boulot qe là j'ai le temps (je finis à 18 donc à 18 heures…) , que je vais pas la voir… que je suis pas allée la voir à l'hopital la dernière fois (ben non… ça fait 10 ans que j'essaie de prendre mes distances.).

Qu'ils sont déçus… que je m'entends avec personne, (mdr, depuis que je les vois moins je me sens 100 fois mieux et m'entoure d'amis sincères et formidables… même physiquement je prends plus soin de moi, je suis plus sûre ddemoi… etc, bref j'ai fait un gros travail.).

J'ai des amis de 25 ans… mais ellle veut me faire passer pour associale.

Je crois qu'elle est jalouse.

Avant j'étais timide, frustrée, je me rends compte que j'avais peur encore peur d'eux, et oui maiée avec trois enfnats j'avais toujours besoin de leur rendre des comptes, je n'osais jamais dire non… limite j'avais mauvaise conscience quand je vivais des trucs bien… voyage ectect…).

[#1cff00]Aussi il paraît : [/#1cff00]… que je fais des histoires avec tout le monde.

Ben oui je suis me suis fachée avec une amie qqs années j'avais eu un bébé très jeune et elle avait d'autre choses elle a vivre… on s'est retrouvé qqs années… ça fait 25 ans qu'on est amies, comme quoi je suis super associale !

Mais sisi je suis une grosse vilaine…

Eux : casi pas d'amis, elle a coupé les ponts avec ses frères depuis… je les ai pas connu, sa soeur elle la voit une fois l'an et régulier coupe les ponts pour 5 ou 6 ans…

Lui s'est jamais entendu avec pers.

Ne parle plus à son frère, à peine à sa soeur, parce qu'elle est veuve… et malade… une fois par an…

Bref autour d'eux les gens les adorent au début puis réalisent ensuite mais c'est parfois long.

En gros j'ai l'impression qu'ils voulaient me détruire.

Que mon mari fait tout pour pas que je les vois (faut… il m' a poussé à cette invitation pour qu'on aient ensuite la paix…) , que mes enfants applaudissent derrière (pov gosses… ils étaient surpris…).

Que j'allais faire mourrir ma mère…

Que de toutes façons mon frère me "tolérait" mais que j'avais pas de relation avec lui (peu mais tout à fait bien).

Il a casi mon âge. Et ça ça été le sbmm d'ela méchanceté pour moi.bref un tas de ramassis, ignoble, transformé, méchant…

Ils m'ont sorti tout et n'importe quoi.

J'ai réalisé qu'en fait quand j' avais le malheur de lui confier quelque chose elle le récupérait et le transformait à sa sauce pour le ressortir contre moi. Elle me manipule. Et lui est complice de tout ça come si il lui devait quelque chose, sans doute se faire pardonner les années d'alcool, parce q'elle li parle comme à son serviteur… il lui fait tout, répond à ses moindres caprices et la plaint constamment.

Le pire c'est que devant les autres ils ne se comportent pas comme ça.

Ils sont joviaux, mielleux… compatissants.

Ils sont de formidables comédiens.

Plus avec leur frères/soeurs, ils ne les voient plus, de chaque côté ils ont compris.

Et nous font passer pour les mauvais enfants .

Des fois ont me dit : mais ils sont marrants tes parents.

Sauf que quand on les fréquente on déchante.

Elle veut me donner l'impression d'avoir encore 5 ans et d'être la vilaine… qui doit être disputée.

Pourtant je peux vous dire que je me suis débrouillée seule et que je leur dois RIEN de RIEN !

Partie à 18 ans pour fuire ce délire j'ai rencontré mon mari et voulu avoir un enfant (20 ans) pour je pense (inconscient à l'époque) faire cette famille pleine d'amour et de sincérité.

Je dois dire que ça je l'ai réussi.

Touchons du bois mais mes enfants vont bien, enfin j'espère…

Nous avons de supers relations.

Ça ne ressemble en rien avec ce que j'ai vecu !

On se respecte, on partage plein de choses, on se parle beaucoup.

Je veux respecter leur liberté et rester près d'eux si besoin.

MA QUESTION :

Je veux couper les ponts je ne veux plus rien avoir à vivre avec eux.

Ils ne m'apportent qu'angoisse, méchanceté… Je veux me protéger.

Je paie dejà assez (fibromyalgie) , sans parlé qu'ils ont toujours tout fait pour abîmer mes relations avec mon frère. Ils ont aussi essayé avec le mari et essaie épisodiquement mais ça n'a jamais pris.

J'ai un frère marié.

Je ne sais pas comment lui annoncer ma décision.

J'ai peur de le perdre.

Nous nous voyons peu (fêtes anniversaires des enfants… petits mails).

Il est pas trop famille et vit sa vie.

J'ai peur parce que mes parents lui racontent n'importe quoi et ont déjà fait des problèmes .

Il y a eu une crise il y a 5 ans, ils ont tout manipulé et réussit à nous brouiller casi 2 ans.

Il est revenu vers moi.

Mais j'ai pas la force de revivre ça.

Je tiens à lui.

Comment lui annoncer.

Il a vecu le même passé.

Il sait qu'ils sont " perturbés".

Mais lui n'est pas harcelé.

Avec lui ils se contiennent.

Pas de crise.

Il faut dire que lui les a jamais laissé faire. Si elle commençait à lui dire quelque chose il raccrochait illico le téléphone.

Donc ils lui crachent dans le dos mais l'utilise devant (il a de gros moyens financiers et comme ils sont très " apparences… il représente la réussite… maison/piscine/très grosse voiture/et srtout c'est un mâle ! ).

Ah j'oubliais, leur autre petit jeu favori avec moi, c'est le chantage au suicide.

Mon père c'était quand j'étais enfnat, ado.

Elle c'est depuis toujours et plus encore depuis qqs années.

Ou bien encore : on va vendre la maison et partir loin puisque nos enfnats viennent pas !!

Mais faîtes le !

J'attends que ça !

Dimanche mon père m'a redis, tu sais : " elle voulait prendre une boite entière de médicaments"parce que je vais pas la voir assez.

J'ai été longue je sais pas si quelqu'un aura la patience de me lire… désolée…

Mais ça fait un bien…

Que faire avec mon frère…

Que lui dire ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


225662
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages