Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'hésite à porter plainte contre mon fils

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 755 lectures | ratingStar_41934_1ratingStar_41934_2ratingStar_41934_3ratingStar_41934_4

Hier j'étais recue par un centre d'aide éducative au sujet de mon fils qui est violent et pour lequel on me conseillait de porter plainte.

Effectivement, il ne m'a jamais encore frappée mais insultée et menacée. Hier encore, il ma insultée et s'est jeter sur mon compagnon qui venait prendre ma défense en lui proférant des menaces du style : je vais te crever, je te ferai le peau un jour tu verras, et j'en passe.

Depuis il ne montre aucun signe de remord et fait la tête, ne nous adresse plus la parole et rentre à des heures possibles, ne va pas à l'itep, et j'en passe…

Depuis quelques mois ce genre d'attitude est devenu monnaie courant, et effectivement je n'ai jamais songé à porter plainte, j'aurai l'impression de trahir ou donner mon fils. Mais je l'ai menacé de la faire si un jour il me touchait. Je ne sais pas si j'irais jusqu'au bout le jour ou ça ira trop loin, mais d'aprés le psychologue c'est une nécessité voire un service à lui rendre que de s'en remettre à la loi pour l'arrêter, puisque visiblement rien ne semble pouvoir le faire.

Si j'avais pensé un jour en arriver là…

 
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


41934
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages