Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me sens perdu sans mes parents

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 25 ans
Mail  
| 510 lectures | ratingStar_123036_1ratingStar_123036_2ratingStar_123036_3ratingStar_123036_4

Je n'ai pas du tout appris à aller vers les autres et je suis si peu entourée que quand je suis avec d'autres personnes, j'ai le souci de plaire. Quand j'étais plus jeune, mes parents m'ont envoyée dans une école privée et vu mon image de la vie, j'ai été profondément marquée car non seulement je ne m'habillais pas comme eux mais en plus, j'avais beaucoup de lacunes du monde extérieur et quand on rigolait avec moi, je pensais jamais qu'on pouvait pas se moquer alors que cela a bien été le cas et je sais que depuis, aller en classe ne m'a jamais mise à l'aise. J'ai été tellement exclue à l'époque que même aujourd'hui, alors que le temps a bien passé et que l'on a tous grandi, j'ai toujours le sentiment de m'incruster si je vais vers un groupe, qu'ils veulent pas de moi. Certaines choses me touchent énormément comme par exemple une fille de ma promo qui me dit "ça te dit d'aller au ciné, sinon j'y vais seule je m'en fous" ou autre exemple dans un groupe qui me connaît à peine, ils vont fumer et moi je me lève, on me sort "tu fumes ? ", ça va me toucher car on m'a parlé à moi spécialement alors que certaines choses dites très cash, ne vont rien me faire, c'est assez bizarre. Tu dis que toute personne a toujours la peur du rejet ou de la déception, le crois-tu vraiment ? Je dis ça parce que je vois des personnes hyper à l'aise qui n'ont l'air d'avoir aucun souci et je me suis aussi toujours demandée comment certaines personnes arrivent à être populaires ? Comment elle agissent dans ce but ? Cela m'a souvent interpellé. Justement le problème est là par rapport à mes parents, je me sens complètement perdue sans eux mais j'ai quand même pris la décision de partir dans une semaine parce que je sais qu'il le faut pour mon évolution mais cela m'inquiète terriblement, j'ai vraiment beaucoup de mal à concevoir la vie dans un chez moi, pas par lien affectif mais juste car quand ils sont là, je me sens en sécurité, que rien ne peut m'atteindre. Aussi autre chose, je n'ai jamais rien payé de moi-même donc l'idée de payer certaines choses m'angoisse encore plus alors que pour la plupart des gens qui y sont habitués je ne sais comment, c'est un truc évident. Je ne sais pas trop comment me comporter avec les gens et comme j'ai été assez radicale, j'ai beaucoup coupé les ponts et me suis retrouvée très seule et aujourd'hui, la compagnie des autres me déstabilise mais j'en ai envie de leur compagnie, j'ai juste la crainte de ne jamais être à la hauteur.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


123036
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages