Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'ai jamais du dire à mes parents mes problèmes

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 398 lectures | ratingStar_216886_1ratingStar_216886_2ratingStar_216886_3ratingStar_216886_4

Bonjour à tous, Après 18 mois de psychothérapie, je sais maintenant d'où me vient ce sentiment d'avoir manqué d'amour enfant. Mes parents étaient des parents "techniques" : mes vêtements ont toujours été propres et bien repassés, mon assiette pleine. MAIS, aucun mot d'amour, pas de gestes tendres et surtout, surtout, des propos qui me conduisaient à penser que c'était en ne posant aucun problème à mes parents que je me ferais aimer. Alors, très vite, je me suis débrouillée toute seule avec mes problèmes : à 12 ans dans la rue un inconnu a exploré mon corps sous toutes ses facettes, je n'ai rien dit pour ne pas poser problème. A 18 ans je suis tombée enceinte de celui qui est ensuite devenu mon mari, j'ai opté pour une IVG, je n'ai rien dit pour ne pas poser problème. A 30 ans j'ai eu de gros problèmes perso (la naissance de mon fils a bouleversé ma vie, j'ai été licenciée de mon job à la fin de mon congé mat et le père de mon fils, histoire de me venir en aide, non content de me tromper, était odieux à la maison ; résultat : grosse dépression) , encore une fois je n'ai rien dit pour ne pas poser problème… J'avais en permanence en moi ce sentiment que non seulement mes parents ne pourraient rien faire pour m'aider mais qu'en plus il me reviendrait de gérer la peine que j'allais leur causer. Je reproduis aujourd'hui ce schéma, avec les hommes notamment, mais pas uniquement. Je me laisse littéralement "bouffer" par les gens en détresse, quitte à finir moi-même aux médoc pour supporter tout cela… La question, j'y viens ! J'ai ce sentiment confus en moi que je ne pourrai me libérer de tout cela qu'en vidant mon sac ; c'est à dire dire (enfin) à ma mère ce que je ne lui ai jamais dit jusque là et que je viens de vous confier à vous. Mais… ma mère a aujourd'hui 73 ans. De telles révélations ne feraient-elles pas plus de mal que de bien ? En même temps, continuer de ne rien dire, ne serait-ce pas encore protéger cette mère "aveugle" à mes dépens ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


216886
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages