Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'arrive pas à communiquer avec mes enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1562 lectures | ratingStar_222019_1ratingStar_222019_2ratingStar_222019_3ratingStar_222019_4
Je n'ai pas encore consulté, je suis surtout préoccupée par mes 2 ados en ce moment...Ma fille ainée de 17 ans qui est froide, distante, indifférente; Pas méchante ni agressive, mais c'est comme si on n'existait pas. C'est vrai que c'est souvent comme ça chez les ados, mais j'ai beaucoup de mal à le vivre, je fais toujours le rapprochement avec l'attitude de ma mère qui n'en a rien à faire de moi, et je me dis que c'est pareil avec mes enfants! Et pourtant je ne supportais pas moi-même, à leur âge, d'entendre ma mère me dire que je ne l'aimais pas alors que je l'adorais! J'ai l'impression de reproduire ce que j'ai vécu avec ma mère, d'attendre un retour de la part de mes enfants alors que quand j'y pense, j'ai toujours détesté ça venant de ma propre mère! Je ne sais plus que penser, et hier j'étais tellement mal et ma fille tellement indifférente que j'ai craqué, j'ai eu une dispute avec elle, lui reprochant son attitude, alors elle s'est mise à pleurer, elle s'est mise en colère, elle m'a dit qu'elle n'y arrivait pas, à dire "je t'aime", à faire des bisous, à être affectueuse, avec qui que ce soit...cela m'a fait énormément de mal car j'ai toujours été une maman très affectueuse, j'embrasse beaucoup mes enfants, je leur répète que je les aime, je leur fais des câlins, bref, je suis très démonstrative, mais je me dis que j'ai raté quelque chose quand j'entends ma fille... Quant à mon fils de 15 ans et demi, c'est toujours tendu entre nous 2 car c'est un enfant très égocentrique, là encore ça me fait penser à ma mère... Bref, dans mon fonctionnement, tout tourne plus ou moins inconsciemment autour de ma chère mère, et je suis sûre que cela fait indirectement beaucoup de mal à mes enfants...même si je n'ai pas la même attitude que ma mère avait avec moi, il y a quelque chose qui leur fait du mal. Un exemple: nous sommes partis en Bretagne pendants 4 jours la semaine dernière, laissant notre fille seule à la maison, à sa demande. Quelques jours auparavant, elle avait eu une crise d'angoisse un soir, comme elle en avait parfois quand elle avait 11 ou 12 ans; elle n'arrivait pas à s'endormir, avait peur de rester seule éveillée, et avait des angoisses qu'elle ne savait pas expliquer, mais apparemment des angoisses de mort...cela ne s'était pas reproduit depuis longtemps, et puis là, peu avant notre départ en Bretagne... Donc je suis partie inquiète, alors je l'ai appelée souvent de là-bas, pour me rassurer je l'avoue. Et ça l'a beaucoup énervée! Je comprends cela, je me dis que là encore, j'ai fonctionné comme avec ma mère, que j'appelle 5 fois par jours dés qu'elle a un pet de travers!! J'ai cherché à me rassurer et ça l'a plus stressée et énervée qu'autre chose. Et puis cette peur du suicide, que j'évoque dans les 1ères pages de cette discussion, me hante aussi quand je pense à mes enfants, même si je ne l'ai jamais, au grand jamais, évoqué à voix haute! Dés qu'ils sont un peu mal, comme peuvent l'être les ados, et surtout dés que je me heurte avec eux, que je me fâche pour une raison ou une autre, et qu'ils claquent la porte de leur chambre, j'ai peur qu'ils fassent une bêtise...pourtant aucun d'eux n'a jamais exprimé une telle chose, ne m'en a jamais menacé, mais les portes fermées sont une énorme source d'angoisse pour moi, surtout quand quelqu'un est fâché derrière. Pour moi, dispute porte fermée = tentative de suicide; et c'est ça qui fausse toutes mes relations avec ceux que j'aime...c'est de la folie quand j'y pense, et je réalise vraiment en l'écrivant à cet instant. A quel point cette scène de ma mère enfermée dans une pièce et hurlant qu'elle est en train de se pendre a pu me traumatiser et me traumatise encore aujourd'hui! Bref, j'ai proposé à ma fille de lui prendre RV avec un thérapeute pour l'aider à gérer ses angoisses et à y voir clair en elle. Elle est partante, et je crois que l'idée de la thérapie familiale s'impose, et pas seulement pour moi, aussi pour mes enfants. J'ai trouvé le site d'une psychothérapeute pas loin de chez moi,
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


222019
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages