Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne veux pas de 2ème enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2579 lectures | ratingStar_106885_1ratingStar_106885_2ratingStar_106885_3ratingStar_106885_4

Je suis maman d'Arthur, qui aura 1 an le mois prochain.

Arthur a été plus que désiré, par mon mari et moi, nous avons mis des années à l'avoir et ma grossesse s'est très bien passée dans l'ensemble.

Arthur est né par césarienne programmée, car tête trop grosse pour passer. Il avait 2 tours de cordon aussi.

La naissance s'est très bien passée aussi pour lui et depuis, à part les p'tites maladies qu'on connait tous, il va bien, grandit et s'éveille parfaitement.

Avant d'être maman, je me voyais bien mère de 2/3 enfants au moins, alors que mon mari me disait "un pour commencer et on verra ensuite".

Et aujourd'hui, c'est le contraire. Arthur est tellement merveilleux qu'il voudrait bien un ou 2 autres enfants.

Moi, je ne veux pas.

D'abord, les suites de ma césarienne ont été atroces et extrêmement douloureuses. Je suis restée 8 jours à la maternité qui ne sont pas du tout un bon souvenir.

Ensuite, à cause de cette douleur qui m'a clouée au lit sans pouvoir m'occuper de mon fils pendant plusieurs jours, s'en est suivi une belle dépression du post-partum qui a duré de nombreux mois.

Aujourd'hui, ça va mieux, mais j'ai encore quelques "séquelles" que j'espère résoudre.

Et puis mon fils, je l'aime tellement que je ne me sens pas prète à en aimer un autre.

Je partage déjà tellement peu de temps avec lui (je travaille 39h/semaine et j'ai repris le travail dès la fin de mon congés maternité) , que je ne me vois pas avoir un autre enfant et partager encore moins de temps avec Arthur.

Je n'ai pas une relation fusionnelle avec lui car il se sépare très bien de moi, passe d'excellents moments chez sa mamie ou chez la nounou, et aussi beaucoup avec son papa (qui est formidable ! ).

Mais voilà, la pression sociale et familiale sont là. J'ai dû mal à assumer ce choix.

Peut-être qu'il n'est pas définitif (j'ai 24 ans) , mais je ne veux pas.

J'ai envie de profiter d'Arthur en entier, sans me partager.

C'est déjà difficile au niveau du temps de vivre pleinement sa vie de mère et sa vie d'épouse, mais avec un 2ème, je n'y arriverai pas.

Mon mari me laisse encore tranquille car il sait que mon gynéco m'a demandé d'attendre 2 ans pour avoir une nouvelle grossesse, mais je sais que d'ici un an, quand le délai sera passé, il fera pression pour en avoir un autre.

Il sait que je ne le ferai que si je suis prète, mais franchement, je n'ai pas la sensation que je le serai.

J'aimerai savoir s'il existe d'autres mamans dans mon cas.

Est-ce que vous avez voulu avoir un enfant unique ?

Est-ce que vous avez eu un 2ème et que finalement, vous n'êtes pas aussi satisfaite que prévu ?

Comment a réagi le papa quand vous lui avez dit que vous ne vouliez pas d'autres enfants ? Et la famille ? Que répondre à cette fameuse phrase "et le prochain, c'est pour quand" ?

En fait, avoir un 2ème enfant, ça me tenterait dans l'absolu, mais j'ai tellement souffert de ma césarienne que je ne veux pas revivre ça.

Et puis je ne me vois pas tout recommencer avec un tout petit être minuscule. C'est craquant, mais je ne veux plus me lever la nuit, je ne veux plus courir à droite et à gauche, pédiatre, pharmacie, couches, biberons à stériliser, pleurs, colliques, poussées de croissance.

Toutes ces "épreuves" renforcent l'amour que j'ai pour Arthur, mais je ne veux pas les re-vivre.

Les vergétures, le ventre mou et gélatineux, les seins qui tombent… non, je ne veux plus.

Pourtant, j'étais la première à dire qu'avoir un seul enfant, c'était égoïste… mais maintenant que j'y suis, je me dis que peut-être que je suis égoïste, mais au moins, je ne ferai pas de 2ème enfant pour ne pas l'être.

Je ne suis pas fille unique mais j'ai aussi beaucoup souffert de ma relation avec ma grande soeur, mon ainée de 5 ans, avec qui je n'ai vécu que des conflits.

Mon mari est fils unique et je sais qu'il aurait adoré avec un frère ou une soeur.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


106885
b
Moi aussi !
10 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages