Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ressens de la haine envers ma mère

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 12/01/11 | Mis en ligne le 17/05/12
Mail  
| 4780 lectures | ratingStar_255932_1ratingStar_255932_2ratingStar_255932_3ratingStar_255932_4
J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en pleine nuit et ils se faisaient peur physiquement à l un et a l autre en nous melant à cela et en nous prenant pour boucliers humains et psychologiques. Pour parfaire le tableau mes parents (si on peut appeler ca comme ca...) avaient un bar brasserie, donc notre vie était soumise aux aléas de la frequentation de ce commerce et aussi de l'humeur de mes parents. Leur couple a tenu jusqu a mes 18 ans ou ma mere, le jour de mon anniversaire a demandé le divorce a mon pere. Elle est partie avec un alcoolique, ivrogne, cinglé, violent et chomeur client de la brasserie. Dont elle ose encore me targuer parfois de quelques éloges. Pendant plusieurs années elle a donné aucun signe de vie et je suis restée avec mon pére depressif qui ne subvenait a aucun de mes besoins, ni materiels ni affectifs. Etant jeune et sans repéres, j'ai repris contact avec ma tendre mére pour renouer et je suis allée la voir de temps en temps. Son charmant ami avait les mains tres baladeuses et me soumettait a un traitement psychologique pervers et cruel. Cela a duré des années avant qu elle ne se sépare de lui. Moi j 'etais seule mon parcours professionnel était difficil et j'ai decidé de partir vivre en israel afin de retrouver mes origines du coté de mon pére qui est juif. Coup de théatre ma mére decide au meme moment de quitter cette ordure et me supplie de ne pas partir ce a quoi je ne céde pas. C'était en 2005, je suis partie et tout se passait bien mais elle a eu un cancer et m a demandé de revenir l'aider. Je devais rentrer au depart juste quelques semaines mais elle ma fait sentir qu elle ne souhaitait pas que je reparte et n a cessé de me dire que si elle avait un cancer c etait a cause de moi. Je me sentais coupable et j'avais peur qu elle ne supporte pas sa chimio et je suis resté. A cette époque j 'avais 30 ans et je me disais que je pouvais essayer de profiter de cette occasion pour trouver quelqu un qui avait les memes aspirations religieuses que moi pour construire un famille et j 'ai cherché sur internet. Les relations avec ma mére se degradaient sans raison, elle ne m adressait plus la parole ce qui fait que j etais tenue en otage, il fallait que je reste pour lui sauver la vie (aucun autre frere ni soeur ne lui parlait a cette epoque), mais d un autre coté je souffrais et était trés isolée. Je me suis jeté sur le premier venu qui habitait l'allemagne et je suis partie trés vite aprés que la chimio de ma mére fur terminé. Il était rassurant, medecin...Ca s'est fini un an aprés que j 'ai enmenagé en Allemagne. Et je suis restée en Allemagne car je travaillais et était depuis le départ bien inseré dans la vie Allemande. J etais seule en Allemagne, mais dans un cocon materiel et d environnement inegalable. Jusqu au jour ou j ai perdu mon emploi a cause de la crise (je travaillais dans l industrie aeronotique..). Au meme moment ma mére m a enmené au Maroc pour me changer les idées et aussi me faire decouvrir la terre de mes grands-parents patenels. A mon retour en Allemagne j ai rencontré un homme, un allemand d'origine juive par son pére, trés beau trés grand, policier. Je suis tombée trés amoureuse de cet homme qui a essayé de me courtisé mais je resistais car je ne savais pas si il était en couple ou pas. Jusqu au jour ou il m a dit qu il etait en couple, je lui ai fait comprendre gentiement que notre relation etait amibigue et du fait de son couple je preferais en rester la. Je venais de retrouver un travail en Allemagne dans un call center ce qui était largement moins bien payé que le travail precedent. Ma mére qui a des revenus importants (Elle a repris son travail d infirmiere et gagne tres bien sa vie) me faisait des virements tous les mois tres consequents afin de completer mon salaire. Bizzarement m a mere ne m a jamais pasyé d etudes, mais a toujours contribué de facon consequente apres mon BTS en Altrenance a ma vie pour que je ne manque de rien. Les mois sont passés et je pensais toujours a cet homme policier de 15 ans de plus que moi, jusqu a un matin ou comme d habitude je partais a mon travail en vélo et je le croise sur mon chemin. Il n etait pas la par hasard a mon avis et cela m a beaucoup destabilisé au point que je suis tombée en pleine cote sur le coté gauche de mon visage. j ai eu une comotion cerebrale et 4 fractures au visage. Le policier est venu me secourir, et non ce n est pas un roman mais bel et bien ma vie !!! J ai été hospitalisé deux semaines apres mon operation qui s est trés bien passée. Je suis rentré chez moi et l homme policier est venu me voir et m annoncé qu il quittait sa femme. (sa copine plus exactement). Apres 20 ans de vie commune ensemble ils n avaient pas d'enfants. J'étais effondrée en plus il m'annonce qu'il cherchait un appartement a coté de chez moi !! Nous recommencons donc a nous voir et psychologiquement je m autorisait bien sur a passer le cap avec lui si il me montrait le meme desir de fonder un couple. Ce fur le cas et nous etions tres heureux et accomplis. Ma mére est venu pour m'aider et l a rencontré et la une chose atroce c est passé. Alors que je sortais a peine de l hopital et était sous le choc ma mére allume litteralement, avec une violence inouie mon ami devant moi. Mon ami etait sous le choc, cela a glacé la relation entre lui et moi et trois jours plus tard il me quittait violemment. J ai du repartir vivre chez ma mére et un an apres cette histoire je ne lui en veut plus a lui mais c est a elle que j en veux. Je la hais et pourtant financierement elle m aide et cherche a controler ce que je fais. Je suis encore relativement dependante d elle car je ne travaille pas encore. La relation avec elle est pleine d hypocrisie maintenant je sais qu elle est un monstre avec moi et moi je n attends pas d amour de sa part. Mais cette angoisse qui me vient la nuit est insupportable. Par ailleurs j essaie de rencntrer des gens nouveaux et je suis en contact avec un homme qui me plait, mais je sens qe je mets un poids enorme sur ses epaules parfois et j ai peur de ne plus savoir faire la part des choses. C est un poids du type "toi ne fais pas la meme chose ne part pas, parceque c est ma derniere chance... ", ou bien il y a parfois comme un cris en moi etouffé qui laisse place a une sorte de malaise et que l autre peut ressentir aussi. J'ai fait une analyse avant e partir en israel pendant 3 ans et cela ma permis de partir mais je ne souhaite pas repasser par cette case.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


255932
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

J'ai peur que ma petite-fille s'éloigne de moi

image

Je comprends ce que vous devez ressentir, c'est vraiment dommage, surtout, si les autres grands parents habitent dans votre secteur. L'autre grand mère, je suppose que c'est la maman de votre belle fille? Essayez d'en parler à votre fils. Je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages