Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis attentive à ce que me dit mon enfant.

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 328 lectures | ratingStar_217765_1ratingStar_217765_2ratingStar_217765_3ratingStar_217765_4

Ce matin, j'ai fait un test de grossesse positif qui est venu confirmer des sensations que j'avais depuis 10 jours. J'en ai évidemment tout de suite parler aux enfants, car ils sentaient bien qu'il se passait quelque chose, en particulier ma fille qui a eu un comportement très étrange quelques jours après la fécondation (pas d'appétit, sommeil perturbé, chougnasseries à longueur de journée, glue avec moi, elle voulait tout le temps être contre moi ou dans l'écharpe,… Bref, méconnaissable ! ). A l'annonce de ce futur petit frère ou soeur en route qui naîtra au printemps, ils ont été très contents. Mon fils avait les yeux qui brillait de bonheur et parlairt déjà de le porter dans ses bras. Un peu plus tard, je lui dit "alors, tu es content ? ", il me dit oui et je lui dit que ça va être long, que le bébé ne sera pas là avant le printemps et là, il me regarde paniqué "de toute façon, on va tous mourrir au printemps ! ". Là, je me dis soit mon fils est extra-lucide et je flippe, soit il a peur que le bébé meurre. Je lui pose la question "tu as peur pour ce bébé ? " et il me dit "oui, il va arrêter de pousser et il ne pourra pas sortir". Je pense tout de suite à sa propre naissance, je lui explique que c'est vrai, qu'il arrive que des bébés meurrent dans le ventre de leur maman mais que c'est rare. Je lui reparle de son cas, que c'est vrai qu'on a eu peur qu'il meurre, que lui aussi a sûrement eu un sentiment de danger, mais que le médecin a fait ce qu'il fallait pour que ça n'arrive pas et qu'aujourd'hui, il était un grand garçon en pleine forme et qu'il n'y avait pas de raison que la même chose arrive à ce bébé. Comme il a toujours l'air triste, prêt à pleurer, je lui demande ce qui l'inquiète. Il me répond : "ce qui m'inquiète, c'est que si je suis en train de regarder un DVD et que le bébé est à côté de moi, il va avoir peur en regardant Dumbo" ! Là, j'ai vraiment la confirmation que l'annonce de cette grossesse et de la future naissance du bébé le renvoit directement à sa propre naissance. Tout est toujours là, ancré en lui, certainement à vie, mais il l'exprime si bien que ça m'aide à le rassurer. Avant de partir faire les courses, je lui dit "tu sais, si tu t'inquiètes encore, tu peux m'en parler" et il me dit "oui et je peux en parler aussi à papa". J'ai dit "bien sûr" et je suis partie rassurée. Les enfants ont bien des choses à nous dire en ce qui les concerne ! Soyons attentifs, c'est tellement important.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


217765
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages