Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis partie vivre ma vie, ma mère ne le supporte pas

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 06/02/11 | Mis en ligne le 07/11/11
Mail  
| 1297 lectures | ratingStar_223306_1ratingStar_223306_2ratingStar_223306_3ratingStar_223306_4
Mes parents ont divorcés qd j’avais 8 ans,je suis fille unique et ma maman m’a formidablement bien élevée en m’offrant tout l’amour qu’une mère peut offrir a un enfant. Malheureusement , malgré quelques histoires sentimentales m’a mère n’a malheureusement pas refait sa vie et nous sommes devenues par la force des choses « un couple fusionnel » mère-fille. Bien que mes 2 parents se soient séparés en bons termes, j’ai toujours été le tampon entre les 2 . Mon père habitant loin de ma ville natale, j’ai passé mon enfance et mon adolescence à passer mes vacances scolaires chez mon père, laissant ma mere toute seule. J’ai vite culpabilisé de devoir à chaque fois « choisir » entre mon père et ma mère. Ma mere étant seule et mon père ayant refait sa vie, elle a très vite fait naitre en moi (inconsciemment) un sentiment de culpabilité qd je devais partir chez lui. J’ai tres vite été confrontée à la solitude et au malheur de ma mère (pbm financier suite à des période de chomage etc….), ce qui m’a fait murir peut être plus vite que les filles de mon âge. Je n’ai pas fait de crise d’ado,j’étais vraiment une fille docile, gentille, et j’aspirais simplement au bonheur de mes parents. Les problèmes de ma mere (depressives et suicidaire suite à des déboires sentimentaux et professionnels) étaient devenus les miens à part entière et j’avais tendance à la surprotéger à ma manière en trouvant des excuses à chaque réaction excessive de sa part. j’avais qu’une seule peur : qu’elle se suicide. Mon père a toujours pensé que des 2 , j’étais la plus mure , prenant parfois le rôle de maman, au lieu de vivre ma vie insouciante d’enfant et d’ado. Très exigeante et ayant une forte personnalité, ma mere , à la critique facile à mon égare et a souvent influencé mes orientations dans la vie . Pour moi les parents représentaient la Raison même et l’autorité absolue ! Les choses se sont gâtées au moment où j’ai rencontré mon mari, l’homme avec qui je partage ma vie actuellement. Ce n’était pas mon premier amour mais , lorsqu’on a souhaité vivre ensemble, ma mere s’est sentie abandonnée , trahie et a très mal vécu mon départ de la maison. Je me suis une fois de plus sentie tiraillée entre l’homme de ma vie et ma mere. J’ai qd même été raisonnable : ça faisait 1 an qu’on était ensemble et j’avais 23 ans ! Selon elle , notre relation mere-fille s’est cassée à ce moment là et à très mal vécu mon départ. Elle m’a reproché d’avoir été egoiste et que mon compagnon était « un voleur de fille », nous avons eu une discussion tous les 3 mais suite à ça , il y a eu un grand froid irréparable entre mon mari qui s’est senti critiqué et ma mere. Ca m’a rendue malade et j’ai une fois de plus culpabilisé d’avoir laissé ma mere pour faire ma vie. J’ai tout fait pour remonter le moral de ma mere,on se voyait le week-end, certains soirs apres le boulot, on faisait les boutique etc… mais ce n’est jamais suffisant. Elle a toujours critiqué mon compagnon, ma vie etc…. si j’avais le malheur de ne pas l’appeler tous les jours, j’avais des messages assassins et des reproches extrêmement blessants. Me voyant tres souvent en pleurs à cause des reproches de ma mere, mon mari, a développé une rancœur envers elle, au point de limiter de son coté les contacts avec elle. Il ne m’a jamais interdit de la voir, et n’a jamais souhaité s’interposer entre nous mais il ne supporte plus qu’elle souhaite diriger ma vie et par la même occasion, la sienne. Je me sens à la fois, dépendante de ma mere et je souhaite aussi m’en détacher pour être heureuse et me sentir enfin une adulte, une femme et bientôt une maman. Aujourd’hui, je suis dans une situation critique, je suis enceinte . Je n’ai jamais reussi à m’imposer envers ma mere , à lui poser des limites. Je me suis toujours coupé en 4 pour elle pour limiter son malheur, mais elle n’en a jamais été consciente, et ce n’est jamais assez. Et ce au point même de faire passer mon couple au second plan. (j’ai toujours les problèmes de ma mere en tête au détriment des miens) Pour moi je fais le maximum et pour elle , c’est le stricte minimum qu’une fille puisse faire ! Elle m’a même sortie une fois que vu notre passé, notre vécu , je n’avais pas le droit de vivre normalement ! Des qu’elle a besoin, je suis là pour elle, répondant au téléphone à n’importe quel moment, je réponds à ce moindre soucis, et parfois ça me fatigue et me pese. Elle est tellement malheureuse que parfois elle est tres blessante dans ces propos, et mon père, mon mari et mes amis me disent que j’aurais du l’envoyer « bouler » depuis longtemps. Sauf que je n’y arrive pas, je ne peux pas, je suis trop faible, j’ai peur qu’elle se suicide, car son sexigence, son mal être et sa solitude sont tjs présents. Elle est devenue parano et pense que je privilégie ma belle famille (archi faux) . Je culpabilise qd je ne vois pas ma mere et que je suis invitée chez d’autres personnes. C’est dingue non ? Sauf que là j’ai pris conscience que je devais faire quelque chose : je vais avoir un enfant : comment me projeter dans cette maternité : etre enfin une vraie femme, une bonne mere , une bonne épouse alors que je n’ai pas reussi à couper proprement le cordon avec la mienne ? Je reve d’une relation saine avec ma mere :qu’ elle me conseille, qu’elle soit une grand mere qui ne critique pas et qui retrouve un sens à sa vie par le biais de mon enfant. A l’heure où beaucoup d’homme m’aurait quitté, trompé ou autre, mon mari a tiré la sonnette d’alarme, et sent que cette situation est devenu trop pesante pour lui et moi. « je suis la marionnette de ma maman » sinon du coté de mon mari ça va être le pétage de cable qui risque au final d'aboutir a une inévitable séparation ! En aucun cas, je souhaite arriver à cet extreme! Il faut que je m’affirme auprès d’elle que je mette des limites. C’est ce que j’ai essayé de faire, mais malheureusement , ma mere l’a très mal pris a déformé mes propos et pense que je veux la laisser de coté. Je passe en ce moment pour une fille indigne qui délaisse égoïstement sa mère , et qui a bien été « déformée « par son « incompréhensif » beau fils Ma mere pense même qu’elle a été trop aimante à mon égard et qu’elle aurait du être plus conne avec moi , pour que je la recherche d’avantage. La vacuité de sa vie, a fait qu’elle n’a cessé de vivre à travers moi. Que dois je faire de plus ? Entamer une psychothérapie ? Quelqu’un a-t-il reussi a sortir de cette situation sans trop de dégât ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223306
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages