Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

La présence des grands-parents et primordiale pour l'enfant !

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 971 lectures | ratingStar_155512_1ratingStar_155512_2ratingStar_155512_3ratingStar_155512_4

Ouf, votre mari, lui, a osé dire "; à maman "; que c'était vous tous les deux, ou rien… ! Il y en a qui n'osent pas braver ";maman"; et cela devient étouffant, voire invivable ! Comme ce n'est pas votre cas, que votre couple n'est pas mis sans cesse en question par une belle-mère possessive… tout va bien et va certainement s'arranger ! Les grands-parents ont un droit de voir, contacter, écrire, à leurs petits-enfants ! Auxquels les parents ne peuvent s'opposer, de toute façon, sauf s'ils sont malades pour cause de grand-âge, et encore ! Nos gamins ont besoin aussi de prendre, d'apprendre des choses de leurs grands-parents, c'est leur famille, leur histoire… Et c'est de l'amour, d'autres valeurs, les crêpes de mamie pleines de confiture, c'est le bonheur, non ? Donc, il est très normal que vos enfants puissent rencontrer leurs grands-parents, cela fait partie de votre vie et leur vie, si votre vie de couple et de parents doit être remise en cause, bien sûr, non ! Votre belle-mère doit alors faire une requête, auprès du Juge des Affaires Familiales, pour avoir un mercredi après-midi, quelques jours de vacances… enfin, tout dépend ce qu'elle demande, et tout dépend de ce qu'elle a déjà… j'ai connu mes deux arrières-grands-mères, l'une bof… mémé youkie, parce que la seule chose qui l'intéressait, c'est que son chien Youkie puisse faire "; p… "; dans la maison ! L'autre, incroyable, à 80 ans, elle allait cueillir l'herbe fraiche pour ses lapins, elle était secrétaire de mairie !! Ils ont du, j'étais là, je l'ai vu, cérémonie et tout ! Lui dire stop, vous ne pouvez plus, tenir la cabine téléphonique du village, etc… et ils lui ont offert, (150 habitants ! ) un petit bureau, une lampe, enfin, rien en rapport avec des années de bons et loyaux services, elle savait écrire, relire et "; bien "; réécrire, elle a fait tout l'état-civil, les actes divers de la Municipalité, mais elle était aussi paysanne et faisait les foins, les papates, les lapins… Avec elle, nous partions en voyage, toutes les deux, dans son vieux fauteuil… elle me racontait qu'attention, derrière la vraie carriole, on mettait les sacs de patates, et dans quelques autres, on cachait les hommes ! Et que, jeunes femmes, ça passait sans problèmes… il suffisait de plaisanter, de sourire, de donner un sac de patates et un poulet, un lapin,… c'était 14-18 ! Et il m'a fallu les témoignages de mes grands-parents, qui, eux, sont partis en exode, à vélo, avec mon père, 1 an, derrière, pour me rendre compte plus tard qu'ils ne parlaient pas du même temps, qu'eux parlaient de 39, des bombardements, pour faire la différence… !Et je me demande encore, comment, à 80 ans passés, elle me racontait simplement ses choses ! Quand je faisais des bêtises, elle arrivait à me poursuivre avec un martinet à trois pauvres lanières, mais comme je revenais toujours la voir, je lui ai même fait des cultures d'escargots, j'étais très contente de mes récoltes, deux jours après il y en avait partout, oh là là !! Elle rouspétait, elle était pas contente du tout, elle m' a appris beaucoup ! Pas la même chose que mes grands-parents, pas la même chose que mes parents, mais des choses que personne d'autre n'aurait pu me transmettre… Mes enfants ont la chance d'avoir eu, certains sont décédés, entre temps, c'est tout un parcours, à leur expliquer, leurs grand-parents, et d'en avoir encore… je suis vraiment pour les contacts entre les générations ! Mais je n'ai eu que des bons contacts, avec les beaux-parents, les grands-parents… et même si je n'en avais pas eu de bons, personnellement, et en accord parental, bien sûr, ! À savoir que nous soyions d'accord, mon mari et moi, le père et moi, et que cela ne provoque pas de problèmes dans le couple, ce qui n'a jamais été le cas, mais je connais une belle-mère, une grand-mère, qui a été "; charmante ";, mais qui serait rapidement devenue, pour "; son petit garçon";, le père de mon fils, un peu du genre possessive, ce petit ! Malheureusement, elle est décédée, alors qu'elle venait de dire, un ou deux jours avant : je n'y croyais pas, j'ai un petit-fils ! Et j'aurais bien aimé que mon fils voit, rencontre, vive des vacances avec cette grand-mère, elle avait certainement plein de choses à lui transmettre… les siennes, pas les miennes, obligatoirement ! Mais des racines, des souvenirs, une identité, que sais-je… Ses valeurs à elle ! Qui nourrissent l'enfant de plusieurs expériences, plusieurs formes d'amour !
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


155512
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages