Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma fille est partie vivre avec son ami à 17 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 783 lectures | ratingStar_219916_1ratingStar_219916_2ratingStar_219916_3ratingStar_219916_4

Pour moi, lorsque ma fille et son copain se sont mis en ménage et ont quitté le domicile des parents, je me suis sentie un peu mieux.   Je suis devenue sereine lorsque j'ai été persuadée que ma fille faisait    ses choix de vie sans contrainte.   Désormais chez eux même si encore aujourd?hui on finance toujours les études et notre part du loyer, ils ne sont plus sous l'influance des parents. Toutes les questions que tu te poses, on se les ait  posé aussi, à chercher ce qu?on a fait de mal et ce qu?on aurait du faire, ça détruit un peu plus. Je pense que tout comme nous, vous êtes des parents aimants qui ont toujours voulu faire le mieux pour leurs enfants. Alors certes la perfection n?existe pas et nos enfants ont le droit de nous faire des reproches. C?est suffisant, arrêtons de nous culpabiliser encore et encore, vous et nous avons agit avec amour. On peut se remettre en question et agir en conséquence pour l?avenir mais le passé ne se changera pas. Comme toi, je me demande encore aujourd?hui, ce qui a pu pousser les parents du garçon à accepter cette situation, moi aussi j?aurais pris contact avec eux si la situation avait été inversée.   J?en ai longtemps voulu au copain de ma fille et puis au fil du temps, j?ai compris que ce n?était qu?un gamin assez angoissé qui avait du mal à couper le cordon avec ses parents, vivre leur histoire d?amour dans son cercle familial ne présentait que des avantages.   J?en veux encore aujourd?hui aux parents qui ont gardé leur fils et qui en plus ont installé ma fille encore très jeune dans leur maison. Pour eux la situation était « normale ». L?important, c?est vraiment de ne pas couper les liens et de s?assurer même de loin que ta fille ne court pas de danger.   Intervenir auprès des parents du copain ? C?est vraiment une décision personnelle, qu?est ce qu?on cherche en faisant cela ?   Le plus dur mais croit moi ça vient avec le temps, c?est de ne plus être jaloux ou frustré et de respecter sans critiquer (de trop), les choix qui ont été fait par notre enfant. Si la situation dure et que ta fille est équilibrée et épanouie, il y a des chances pour qu?elle soit heureuse. Est elle majeure maintenant, continue t?elle des études ? Et puis tu as ta propre vie, ton travail, tes centres d?intérêt, tes amis, la route continue et à coup sur avec le temps, des relations différentes d?adultes se mettront en place avec ta fille.  
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


219916
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par carocast | le 29/08/11 à 15:08

Bonjour à tous,

Je suis journaliste pour la chaine de télévision France 2 . Je travaille sur une nouvelle émission et pour ce faire je suis à la recherche de familles rencontrant des conflits , problématiques ( avortement, relations mixtes, adoption,conflits générationnels.....) désireuses de témoigner sur ces sujets et ayant envie d'être aider.
Des questions que nous aborderons avec des familles qui rencontrent les mêmes difficultés que vous, qui ont réussi à les surmonter et qui pourront vous apporter leurs conseils.
N'hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressé
Bonne journée.
Caroline.
01 53 84 29 54

Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages