Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma mère nous a maltraitées et elle n'a aucun regret

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 12/03/11 | Mis en ligne le 02/01/12
Mail  
| 463 lectures | ratingStar_225713_1ratingStar_225713_2ratingStar_225713_3ratingStar_225713_4

J' ai était une enfant maltraiter et jusqu'à présent je vivait tant bien que mal avec, mais un dernier élément me fait bondir et me révolte c'est pourquoi cette fois je veux en parler. J'ai grandie avec les coups de martiné, a genoux sur du gros sel, priver de manger, dormis dans une cave avec une couverture prêter par une voisine et ma petite soeur en sortant les poubelles cacher de la nourriture dans une poche pour que je puisse manger, battu, et ça 3 fois plus car pour protéger mes soeurs quant elles cassaient une assiette ou faisait une bêtises je disait que c'était moi et je prenez les coups pour elles, et plus tard abusé sexuellement pas son 2 eme mari. Il y a des années que je ne peut plus dire… ma mère ou maman en ce qui la concerne quant je parle d'elle je dit… la vieille… Et même si aujourd'hui je suis adulte avec mes enfants, mon mari, mon travail et ma vie, tout ça continue de me perturber. C'est une femme qui a un pouvoir de persuasion hors du commun. Je ne comprends, pas elle se fait passer pour une éternelle victime et tout le monde la crois, c'est toujours elle la pauvre malheureuse et nous les méchantes filles qui ne la comprenons pas, c'est du délire. Aujourd'hui encore que mon grand père (son père) est très malade cancer de la prostate et des os, même là c'est elle la pauvre victime parce que son papa est malade. L ' HAD (l'hôpital a domicile) a sorti mon grand père de chez elle car elle lui avez presque tripler les médicaments les calment tellement que sous cette forte dose de calmants il a fait une fausse route (il a avaler du liquide de travers et c'est aller dans les bronches) il s'est retrouvé presque dans de coma en urgence a l'hôpital. De retour chez elle il était impotent et ne mangeait plus que des eaux gélifiées et des crèmes et ne se lever presque plus et même plus du tout après. Aujourd'hui hui après, un signalement il est a l'hôpital en attendant de rentrer en EHPAD et il mange normalement, il boit, et il recommence même a marcher…

Eh bien même la elle n'est pas inquiéter comment es possible que cette femme peut faire tout ce qu'elle veux impunément. Alors qu'aujourd'hui je suis entrain de faire touts les papiers pour protéger mon grand père c'est encore a elle qu'on demande son avis. Ça me révolte ça me ramène en arrière quant nous devions toujours nous battre pour faire entendre notre détresse. Quant son mari a abusé de moi, et que je lui ai dit elle a était le voir et lui a dit que si il ne lui acheter pas des bagues elle m'en mènerait au commissariat porter plainte contre lui.

Quant j'ai tenter plusieurs fois de lui faire comprendre ce qu'elle avez fait, elle n'a aucun regrets aucunes excuses.

Pour elle c'est comme si elle nous avez juste marché sur les pieds. Même quant j'ai récupérer ma petite soeur qui venait d'avoir 18 ans terrorisé car la vielle voulait la mettre sur le trottoir. Comment faire et que faire pour qu'enfin nous puissions souffler et vivre sans avoir le poids de cette enfance.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225713
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages