Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma relation avec mon frère se dégrade, et mes parents sont de son coté

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 1844 lectures | ratingStar_217165_1ratingStar_217165_2ratingStar_217165_3ratingStar_217165_4

J'ai un frère de 2ans mon aînée et nous avons plus de très bonne relation !!!! Pour mes parents, mon frère a toujours été l'enfant parfait (même que mon papa lui répétait pendant son enfance qu'il ne l'a pas voulu, mais qu'il l'a assumé…) Mais en règle générale, c'est un garçon et c'est lui qui fera continuer son nom (à moi, il me disait qu'il m'éduquait pour une autre famille) … Bref… Mon papa a aussi eu une éducation très stricte et il a reproduit le schéma d'humiliation et de rabaissement en partant du principe que pour lui, ça lui a réussit ! Matériellement, nous n'avons jamais manqué de rien ! ET pour lui, c'est sa priorité ! Ma maman est d'origine africaine, elle n'a pas eu une enfance facile aussi ! Et par respect, elle s'inclinait face à mon papa ! Moi, je souffrais de voir ma maman triste et seule (toute sa famille est éparpillé dans le monde) et mon papa réussissait encore à la blâmait quand elle faisait un téléphone à sa famille !!! J'ai aussi appris une infidélité de mon papa… Et mon papa m'avait demandé de ne jamais rien dire à ma maman… Le génocide du Rwanda a tué une grande partie de ma famille dans d'atroce condition… qui m'étais raconté par ma maman… je voulais consoler ma maman, mais elle semblait comme partie pendant quelques années… Abstente… Et moi, tout ce que je trouvais à faire, c'était des appels au secours… Je fuyais la maison, toujours chez les copines pour rentrer le plus tard possible… Quand je rentrais, soit je retrouvais ma maman en pleurant pour sa famille ou pour des histoires avec mon papa ! Mon frère était parti à l'université et moi, je subissais les crises de mes parents et les pleurs de maman toute la semaine, et quand mon frère arrivait pour le we, ma maman me demandait de ne rien dire et elle faisait celle qui allait bien ! Je souffrais de cette différence déjà… A 2ans, mes parents ont décidé de me faire arrêter le biberon parce que mon frère pensait que j'en avais plus que lui… Je ne devais pas regarder la télé quand j'étais à l'école enfantine parce que je pouvais donner envie à mon frère de la regarder aussi ! Mais lui devait travailler ! Pour moi, j'ai toujours eu l'impression que mes parents ne m'ont jamais donné la même attention qu'à mon frère… En ayant parlé dernièrement avec ma maman, elle m'a dit que ma grand-maman leur avait dit de m'amener voir une psy dès l'âge de 8ans… Parce que j'étais turbulente… Moi tout ce que j'ai pu lui dire, c'est que je ne réclamait pas plus d'attention mais la même !!! Je ne me suis jamais sentie aimé… Pour l'école, les profs me comparait à mon frère et mon papa avait établi un système de récompense avec de l'argent… Mais entre mon frère et moi, l'école avait changé de système… et pour les récompenses, mon 6 (en Suisse, nous sommes notés de 1 à 6, 6 étant la meilleure note) valait le 5 de mon frère… Donc, moi, j'ai compris que j'égalerais jamais mon frère… ni à mes yeux ni à ceux de mes parents, et j'ai arrêtais de travailler… je passais mes années à la raclette… J'ai redoubler 2 années à l'école supérieure de commerce… et j'ai finalement bifurquer sur un apprentissage… BREF J'ai un peu galérer… De plus, dès l'adolescence, mon papa me disait que si je mangeais des tartines, je ne serais jamais aussi belle que ma maman (ma maman est très belle et fine, mais en même temps, elle est gourmande de choses seines, donc pas de mérite pour une gourmande comme moi) Mais à cette époque là, je n'étais pas grosse du tout et je jouais au volley, donc bien musclée et tonique… Quand j'allais faire du shopping avec ma maman et que j'étais dans la cabine d'essayage, elle me disait que ça m'irait mieux avec 3-4kg en moins ! Alors pour moi, je pensais qu'elle m'aimerait mieux si j'avais 3-4kg en moins… Et ça me faisait mal… Du coup, je me suis réfugiée dans la nourriture ! Pour les garçons, mon papa me disait qu'ils fallait être une "*****" que y avait que le sexe pour retenir les hommes… et je me suis fait bien avoir… Dès qu'on me faisait un compliement, je pensais qu'on m'aimait un peu… J'ai eu la chance qu'après de belles bêtises je me suis dis STOP. C'était ça ou la mort, soit par accident, tellement je buvais en soirée soit je voulais me donner la mort ! Et j'ai eu la chance de trouver mon mari, qui m'a redonné confiance en moi, qui m'a appris et m'apprends toujours à m'aimer… Enfin, depuis que je suis avec lui, ma vie a un sens et elle est plus que belle ! Et dès qu'on s'est trouvé avec mon mari, après 7mois, j'étais enceinte de mon premier enfant… J'ai profité de consulter à psy pendant ma grossesse parce que je ne voulais pas reproduire le même schéma que j'ai reçu… Quand nous avons annoncé ma première grossesse… Mon papa a souhaité bonne chance à mon mari ! En rigolant, mais ça m'a blessé… Ensuite, il nous disait qu'un enfant, ça cassait le couple, bref, il nous a pas encouragé comme je l'aurais voulu… Quand mon fils a eu 5 mois, j'étais enceinte de la deuxième… Là encore, il nous a dit que c'était trop vite… Et tout c'est bien passé et se passe encore bien… Nous avons un projet de construction… Et il ne nous a pas encourager du tout… enfin il est comme ça… Seulement voilà, mon frère est le parrain du premier et il n'est pas du tout présent… Il a eu habité à 4 étages au-dessus de chez nous dans le même immeuble… Il venait nous voir juste quand mes parents venaient nous rendre visite… Il disait à ma maman qu'il venait nous voir et ce n'était pas vrai, ou qu'il allait nous téléphoner !! Mais rien ! Moi, quand j'étais plus jeune, je téléphonais toujours à mon frère, mais mes parents me disait toujours qu'il fallait que je le laisse tranquille, que cette année était importante pour lui (il faisait médecine et il a réussit) … chaque année le même discours… il me disait de lui lâcher la grappe… moi je souffrais que mon frère ne s'intéresse pas à moi, à ma vie… alors je faisais le premier pas… Maintenant, il habite à 2min… Et toujours pas de visite… juste quand il a besoin d'un service ou si ma maman lui transmet des choses. J'ai écrit à mon frère pour lui dire que je souffrais de son absence et de ses blagues et que je lui demandais juste d'être vrai… et d'être plus présent en tant que parrain et tout ce qu'il m'a répondu c'est… "je suis peiné on en reparlera !!! " Ma maman m'a dit qu'elle ne voulait pas s'en mêlé mais 2 secondes après, elle me dit que mon frère souffre etc… Quand je fais des reproches sur mon frère, elle me rappe dessus… que je suis méchante et exigeante !!! Elle ne cherche même pas a avoir la version de mon frère ! NOn… je suis méchante avec son fils chéri !!! Nous nous sommes mariés religieusement, moi j'étais enceinte de ma fille de 6mois. Ce sont nos parents qui nous ont offerts notre mariage. Mon frère est passé par mes parents pour inviter sa copine du moment en prétextant qu'il l'aimait de la folie depuis 2 semaines ! A la limite, s'il voulait l'inviter, ce n'était pas un problème, qu'il nous demande juste… Mais non, il a demandé à mes parents, et on a su qu'elle venait 3jours avant le mariage ! Et j'ai demandé à mes parents pourquoi ils ne me l'ont pas dit avant pour le plan de table et tout ? Et ils m'ont répondu que mon frère n'était pas un invité comme les autres et que c'était normal qu'il vienne accompagné ! Ils n'ont toujours pas compris que ce n'était pas le problème,… on a été blessé de la manière que ça s'est fait. De plus, il y a un mois, mon frère nous a dit qu'en fait, il ne l'a jamais aimé et que c'était juste une colloque avec qui il s'entendait bien ! Ma maman ne m'a pas cru quand je lui ai dit… En fait, ils ont toujours des excuses pour mon frère… et ça me blesse… Pendant la préparation de mariage, j'étais enceinte et je n'arrêtais pas de pleurer, ma maman me faisait la tête, je prenais des anti stress tellement j'avais une boule à la gorge… tendu… triste… Ma maman n'est même pas venu me dire que j'étais belle quand je m'étais ma robe avec ma témoin… Non, elle était en bas, et elle a dit à la copine de mon frère qu'elle ne connaissait que depuis quelques heures, qu'elles étaient magnifiques… Ca fait si mal d'entendre ça… Moi je me débrouille depuis toute jeune et lui, il va avoir 30ans en août et on le materne encore… Et ma maman me dit que je suis trop exigeante !!! Pffff… comprend plus rien… Mon mari me dit de me foutre de tout ça… mais ça me ronge tous le temps… ET moi qui commencait à perdre du poid… Ca me fait parfois replongé dans une boulmie pour me protéger de tout ça… et Résultat, je ne m'aime pas et je ne peux pas croire que mon mari me trouve toujours attirante… Du coup, je bloque pour les calins… Ca se répercute parfois !!! Mon mari ne veut plus voir mon frère… et moi, ça reste mon frère… Je suis partagée… Je ne sais vraiment plus quoi faire !!! Si vous pouvez m'aider, je vous en remercie d'avance ! Merci pour tout ce que vous faites !!!!
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


217165
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages