Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma vie est une désillusion à cause de mon enfance

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 24/01/11 | Mis en ligne le 07/11/11
Mail  
| 679 lectures | ratingStar_223310_1ratingStar_223310_2ratingStar_223310_3ratingStar_223310_4
Je m'appelle Edouard et j'ai 13 ans. Je vais raconter ma vie, ne souhaitant pas vous faire perdre votre temps, je vous avertis. Depuis mon enfance ma mère m'a accordé très peu d'importance, ma famille étant quasi-inexistante (morts pour la plupart). Cependant j'ai eu un oncle extrêmement présent pour moi, c'était un grand homme, je le considérais comme mon père. Sans prétention il m'a apprit énormément de chose, si ce n'est tout. C'était un professeur génial (c'est comme ça que je l'appelais), il s'intéressait à tout, il était tellement ouvert d'esprit, enfin je pourrais faire son éloge durant des heures et des heures mais je ne pense pas que ça soit nécessaire. C'était un homme bien. Je me suis donc intéressés à tout, je me souviens encore des moments ou je passait mes nuits avec lui en train de parler de tout et n'importe quoi. Ça me manque. Bien évidemment au fur et à mesure de l'apprentissage j'ai appris des choses du monde auquel nous vivions, de désillusions en désillusions. Maintenant me voilà avec une conception de la vie bien plus « grande », c'est très arrogant ce que je suis en train de dire et ça reflète bien ma puérilité mais je ne trouve pas le moyen de l'exprimer plus simplement. J'en suis désolé. Quand je discute avec mon entourage, je ne trouve personne avec les mêmes visions que moi. Je ne sais pas, la plupart s'intéresse à des choses si ennuyantes, enfin je suppose qu'ils doivent penser la même chose à propos de moi. Bien sûr quand on me demande ce que j'ai regardé à la télévision hier soir, je ne peux rien dire puisque je ne l'a regarde pas. En faite, j'ai l'impression d'être dans un autre monde et que tout le monde en fait partie. Je suis tellement décalé et le pire c'est que je m'en rends compte. C'est effrayant de savoir que l'on sait plus de choses à 13 ans que la plupart des gens de 40 ans. Parce que franchement, là j'en viens à l'essentiel, au crucial, au fait que je sois là. Cette époque dont je suis né est l'apogée du mal, partout il est présent. Pas spécialement dans les pays pauvres, mais chez nous aussi, détrompez-vous. C'est complétement dégueulasse, des gens meurt dans la rue chaque jour, y'en a des milliers qui crève de faims, des centaine de millions de personnes bossent toute leurs vies pour acquérir des choses dont il n'ont même pas besoin ! C'est fou, quel est l'intérêt d'avoir une grosse voiture, quel est l'intérêt de manipuler les gens par des ruses fourbes ? Plus d'argent ? Plus de liberté ? Foutaise ! Sérieusement je n'ai que 13 ans, mais merde, c'est quoi ce délire ? Je pense chaque jour être tombé en enfer, peut-être que dans une autre forme de vie j'ai dû commettre quelque chose de mal et me voilà puni dans un monde ignoble. C'est ça ? Franchement, ça ne vous gène pas de vivre dans un monde aussi cruel ? Tout part à la dérive, mais heureusement j'ai foi, (pas en Dieu), j'ai foi à une prise de conscience massive du peuple mais je me doute bien que ceci est loin d'arrivé pour la simple et bonne raison (par exemple) qu'il pense encore vivre dans une démocratie alors que c'est faux. C'est complètement faux, ceux qui devraient avoir le pouvoir sont élus par le peuple, mais ce ne sont pas eux qui le détiennent le vrai pouvoir. Ce sont les multinationales qui l'ont ! Ils sont bien plus lourds en conséquence que notre petit Sarkozy, amusez-vous à comparé les PIB des pays avec les multinationales et vous verrez qui le détient réellement votre pouvoir. Mais je ne suis pas non plus autant défaitiste, je sais qu'il existe des gens biens, des gens qui pensent par eux-mêmes, qui ont un cœur à la place du portefeuille. Mais à part mon oncle je n'en ai jamais rencontré un seul. J'aurais tant aimé rencontré des gens comme Gandhi, lao tseu, bob marley, king, david neel, la liste est long. Mais je me doute que ce n'est pas donné à tout le monde, non ? Maintenant je pense avoir atteint un point de non-retour, je ne me vois pas continuer à détourner le regard sur ce que je pense. J'en ai plus que marre de me cacher la vérité, en faite j'en ai marre d'être mort. J'ai envie de vivre. Mais concrètement je fais quoi, je me casse de chez moi et je pars voyager dans le monde comme les philosophes de jadis ? Remarque je dis ça sur le ton de la plaisanterie mais c'est ce que je pense le plus sincèrement, depuis maintenant trois mois ça me hante. Et la mère ? C'est très méchant ce que je vais dire mais elle ne m'aime pas (ne vous dites pas que c'est faux, vous ne la connaissez-pas) et moi aussi. Mon oncle étant mort je n'ai plus personne à qui me rattaché. Mes amis, ah mes amis ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit ça. C'est une grosse blague je n'ai quasiment jamais eus d'amis, à part deux personnes encore une fois qui m'ont très certainement sauvés la vie et c'est ce qui me permet à l'heure actuelle d'écrire sur ce clavier. Ils s'appelaient Léa et Florent. Je les considères comme des frères et sœurs, et je n'ai vraiment pas envie de parler d'eux donc je vais couper court. Ils ne sont plus là, eux-aussi. Bon, maintenant que vous savez un peu de chose sur moi, car oui je ne vous ai dit qu'une parti infime de l'iceberg. Si mes problèmes ne s'arrêtait qu'à ça, je serai le plus heureux des hommes mais j'en ai une avalanche d'autres (je me prends trop la tête je sais). Je suis assez nombriliste aussi, je sais. En faite, depuis la déchéance je commence à croire que ce monde n'est qu'une perception que je me fait à moi-même, que vous en faite vous n'existez pas, car oui prouvez moi que vous existez. Du coup, on appelle ça le solipsisme et je sais qu'on ne peut en être réellement croyant mais j'y pense chaque jour ça c'est certain. Surtout, ces à cause des problème, les problèmes ce sont des « malaises » bon là j'essaie d'expliquer quelque chose que je ne comprends même pas donc c'est un peu ardu. Du coup durant la journée il m'arrive souvent de faire des consiusmes (mot inventé, qui signifie des pertes de la réalité et une impression de transcendantalisme). Bon, c'est très flou pour moi donc pour vous aussi, alors je vais citer Wittgenstein : « ce dont on ne peut parler, on doit le taire » Alors, ou j'en suis maintenant, oui je disais que j'avais un comportement légèrement solipsiste. Pas celui de l'enfance de 3 ans, hein ? Donc, ah je tiens à m'excuser des centaines de fautes que j'ai pus faire, j'ai fais ce texte d'une traite sans me relire essayant de faire passer ma pensée la plus naturellement possible. (C'est le bordel) Du coup, je vous demande à vous, non à toi de m'aider ! De me dire ce que je peux faire et pas quelque chose de futile comme fais du sport, améliore tes relations sociales ou je ne sais quels inepties ! Non, il me faut quelque chose de concret avant que je devienne réellement fou. J'ai 13 ans, ma famille est quasi-inexistante, je suis asocial, les seuls personnes que j'ai aimés sont morte ou sont partis (je suis maudit), enfin voilà je deviens fou, j'ai de plus en plus de mal à dormir, je ne pense qu'a mes problèmes égoïstes.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223310
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages